Arménie / Géorgie

Escapades transcaucasiennes - 20j

Arménie / Géorgie
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Quelle que soit votre destination, voyagez l’esprit léger. Tout est prévu pour que vous ne soyez consacrés qu’à la découverte et à l’émerveillement !

PRESTATIONS ET CONDITIONS

Ce prix comprend :

  • les vols réguliers France / Erevan / France sur Austrian Airlines (via Vienne) ou sur Aeroflot (via Moscou) ;
  • les taxes d’aéroport (132 € de Paris et 125 € de Lyon sauf départ du 29/07 : 205€) révisables jusqu’à 30 jours avant le départ ;
  • les transferts et le transport sur place en véhicule affrété avec chauffeur pendant 18 jours ;
  • l’hébergement base chambre double en hôtel généralement simples mais confortables (ou en appartement à Erevan), en guesthouse et en chambre d'hôte ;
  • les repas et les petits-déjeuners (sauf à Erevan et Tbilissi) ;
  • les excursions prévues au programme (trajet pour se rendre sur le lieu) ;
  • les entrées sur les sites et dans les musées prévus au programme ;
  • les services d’un guide local francophone durant 18 jours et de guides locaux ponctuels
  • les services d’un animateur d’ARVEL (à partir de 10 participants)
  • les assurances à l’exception de l’assurance annulation facultative

Ce prix ne comprend pas :

  • les transports à l’intérieur des villes (pour convenance personnelle)
  • les repas à Erevan et Tbilissi (environ 15 € par repas)
  • les boissons (sauf thé et café)
  • les excursions non mentionnées au programme (trajet pour se rendre sur le lieu et entrées)
  • les pourboires d’usage (environ 55 € par voyageur)
  • l’adhésion à l’association : 18 € par personne à partir de 18 ans, dont 6 € pour le Fonds de Solidarité

Réductions et suppléments éventuels :

  • Supplément chambre individuelle (sauf chez l’habitant) : 190 €

Participants :

  • minimum 7 - maximum 12

Infos pratiques :

  • Votre formule de voyage : Circuit Découverte
  • Afin de vous permettre de découvrir un pays, une région, nous vous proposons des circuits organisés. Certains voyages ont une thématique plus culturelle, d’autres sont davantage orientés vers la rencontre, la nature. Dans tous les cas, nous nous efforçons, pour que vous profitiez au mieux de votre voyage, d'alterner les visites historiques, la découverte des villes et villages d'aujourd'hui, les balades à pied et l’émerveillement devant les beautés naturelles, les occasions de rencontre et du temps libre pour que vous puissiez faire vos propres découvertes. Les transports et les hébergements sont réservés et de bonne qualité. Parfois vous êtes accueillis chez l’habitant. 
    Vous partirez en petits groupes, pour ce programme 12 personnes maximum.

  • Transport aérien :
  • Sous réserve de confirmation, vous voyagerez sur un vol de la compagnie régulière Austrian Airlines ou Aeroflot. 

    Les horaires définitifs et les franchises bagages vous parviendront avec votre convocation, environ 15 jours avant votre départ. Cette convocation précisera le lieu et l’heure exacte du rendez-vous. Celui-ci se fait généralement 2 à 3 heures avant le décollage.

    Lors de votre inscription, vous devez nous communiquer précisément les noms et prénoms figurant sur votre passeport valide. A défaut, tout changement de nom ou prénom pourra engendrer des frais pouvant aller jusqu’au montant total du billet d’avion. 

    Si vous devez effectuer un trajet en train ou en avion pour rejoindre votre aéroport de départ et votre domicile au retour : ARVEL déconseille fortement l'achat de billets non modifiables et/ou non remboursables (Prem's, etc…). Les horaires peuvent changer jusqu’au départ et les imprévus sont inhérents au trafic aérien.  
    Si vous avez besoin d’étiquettes-bagages, n’hésitez pas à nous les demander.
    Prévoir une photocopie de votre passeport (page avec vos informations personnelles et page avec le visa) et 1 ou 2 photos en cas de perte ou de vol.
    Merci de nous faire parvenir à l’inscription, une photocopie de votre passeport : double page avec votre photo  et vos informations personnelles.

  • Hébergement
  • Les hébergements sont réservés à l’avance. Le logement se fait en guesthouses, hôtels et surtout chez l’habitant en chambre avec salle de bains à partager, sauf à Erevan où vous serez logés en appartements ou hôtels modestes mais confortables. 
    Il n’y a pas de possibilité de chambres individuelles chez l’habitant.
    Le sac de couchage est inutile, les maisons en Arménie comme en Géorgie  sont très propres et vous aurez autant de couvertures que nécessaire (ainsi que pour les serviettes de toilette).

  • Repas et boissons
  • Les petits-déjeuners, les déjeuners et les dîners sont compris sauf à Erevan et Tbilissi.

    Vous logerez et mangerez principalement chez l’habitant et pourrez ainsi découvrir la véritable hospitalité arménienne et géorgienne. 

    En Arménie, le sens de l’accueil arménien obligeant l’hôte à offrir « plus que ce qu’il possède », la table idéale se doit d’être recouverte totalement d’une profusion de victuailles ! Tous les mets sont présentés ensemble (entrées et plats principaux). Les boissons (vodka, vin, tahn (boisson à base de lait fermenté), bière, jus de fruits et eau) sont également regroupées de part et d’autre de la table. 
    La cuisine arménienne, de par la situation géographique du pays et son histoire tourmentée, s’est profondément inspirée de ses voisins avec de nombreux emprunts aux cuisines turque, libanaise et grecque. Vous pourrez ainsi goûter simultanément les mezzés traditionnels :  houmous, moutabal, böreks, dolmas, tabboulé, basturma, soudjour , mais aussi des plats de légumes crus : concombres, radis, salades, tomates, etc. de la soupe de madzoun (à base de yaourt) ou/et de poulet, vous trouverez également, diverses salades et fromages et bien sûr, une multitude d’herbes… 
    Les plats principaux sont à base de poissons, le plus souvent grillés et servis avec des légumes ou du riz et de viande (porc, poulet, agneau, bœuf), souvent préparée sous forme de brochettes ou grillades et accompagnée de riz ou de pommes de terre frites. Bien que les brochettes soient partout très appréciées, d’autres plats plus longs à préparer feront votre bonheur : le su-börek, sorte de lasagne au fromage et au persil, les mantis, petits raviolis de viande, les keftas ou la moussaka ou encore le lahmajo, pizza à pâte très fine recouverte de viande hâchée, de persil, d’oignons et d’épices.
    Tous ces plats sont accompagnés de lavash, pain traditionnel arménien ou de pain pita.
    Les desserts arméniens sont à rapprocher des desserts orientaux, grecs et méditerranéens tels que le halva, les baklavas, kadayifs, sari bourmas, loukoums, etc. Les fruits nature, les fruits au sirop et les confitures « maison » sont aussi très présents.
    De nos jours, la vodka est encore omniprésente mais la jeune génération peu à peu lui préfère la bière ou le vin. Enfin, l’Arménie reste mondialement réputée pour son « cognac » dont la qualité ne cesse de croître depuis 1991.  

    En Géorgie, la cuisine, riche et variée, est spécifique au pays mais profite également de quelques influences moyen-orientales. Là encore, l’art de la table se conjugue avec l’art de la fête.  Le supra, table dressée lors des keipi (fêtes) joue un rôle central puisque c’est le chef de table nommé pour l’occasion, ou Tamada qui organise les discours, les chants et les danses qui se succéderont sous son autorité. C’est lui qui prononce les discours, invite les convives à prendre la parole, orchestre le banquet du bout de la table et porte des toastes selon un ordre précis (Dieu, la paix, l’invité, l’hôte, etc.). 
    Parmi les plats les plus connus, citons le Khatchapouri (pain fourré au fromage), l’Abkhazura (brochette de viande hachée assaisonnée), le Satsivi (poulet ou dinde dans une sauce aux noix, spécialité de Noël ou de fin d’année), le Lobio (haricots parfumés d’épices, d’herbes et de noix), le Nadughi (produit laitier souvent mélangé à de la menthe et tartiné sur du pain), le Matsoni (yoghourt nature), le Badrijani Nigvzit (aubergines en fines tranches assaisonnées avec des noix moulues, du vinaigre, des grenades et des épices), des salades et des soupes déclinées à l’infini, le Kababi (saucisse à base de viande hachée, oignons et herbes aromatiques), le Mtchadi (galette de maïs typique de Géorgie occidentale qui remplace souvent le pain), le tchanakhi (plat épicé au basilic et à l’aïl à base d’agneau braisé, d’aubergines, de tomates fraîches et de pommes de terre cuites dans un ketsi, c’est-à-dire, un four d’argile) ou encore le Tchakaphouli (viande d’agneau au vin blanc, oignons et mirabelles vertes), etc.
    Parmi les desserts, les plus connus sont le Tchourchkéla (mélange de jus de raisin blanc ou rouge et farines de maïs et de blé séché et fourré de noix, noisettes, raisins secs ou pomme séchée), le Phélamoushi (jus de raisin blanc ou rouge fouetté avec de la farine de maïs servi chaud avec des morceaux de noix ou de raisin sec), le Gozinaki (nougat de noix au miel) ou encore le Nazouki (pain d’épice aromatisé à la cannelle).
    Les boissons les plus usitées sont les liqueurs, la bière, la vodka et surtout le vin  puisque la Géorgie se targue d’être à l’origine de sa création, c’est donc une véritable institution. On boit le vin dans des verres mais aussi dans des kantsi (corne), comme on ne peut pas poser la corne, on est obligé de boire tout son contenu d’un seul trait !!! Chaque famille fabrique son propre vin dont la recette est transmise de génération en génération et les variétés sont pléthore….
    Au cas où, malgré tout, vous souhaiteriez boire de l’eau, on trouve de l’eau minérale cachetée partout !

  • Transports
  • Les transports se feront essentiellement en minibus affrété avec chauffeur.

  • Encadrement 
  • Les groupes sont accompagnés tout au long du voyage par un guide local francophone et à partir de 9 participants, également par un animateur d'ARVEL. L’animateur travaille en relation avec le guide. Il facilite les relations avec le groupe ; il veille au respect des prestations annoncées, propose des activités et sorties pour les soirées et lors du temps libre et s’efforce d’apporter des plus à l’itinéraire. Il vous apporte ses connaissances du pays pour enrichir, clarifier, décoder et mettre en perspectives les informations et les observations perçues lors de votre voyage. 
    Des guides locaux ponctuels peuvent être sollicités pour certaines randonnées. 

  • Excursions, promenades, visites
  • Ce programme sans randonnées offre aux participants diverses occasions de balades à pied ou courtes randonnées, elles ne sont pas obligatoires. 

    L’Itinéraire peut être modifié en fonction de contraintes locales ou de rencontres.

  • A emporter
  • Limitez au maximum vos bagages. Les valises rigides ne sont pas recommandées, privilégiez les bagages souples qui prendront moins de place dans les soutes du minibus.
    Prévoyez un petit sac à dos de 25  à 30 litres pour la journée.

    Compte tenu de la grande amplitude thermique dues aux altitudes parfois élevées auxquelles se font les randonnées par rapport au reste du pays, il est important de prévoir à la fois des vêtements chauds : gros pull ou veste polaire, sous-vêtement chaud ou sweet manches longues, survêtement, chaussettes légères, 2 pantalons (jean ou toile) et des vêtements plus légers : pantalons légers, bermudas, tee-shirts en coton. 

    N’oubliez pas des chaussures de marche légères, souples et confortables et une deuxième paire plus confortable,  un vêtement de pluie, un chapeau, des lunettes de soleil. 

    Emportez également un couteau pliant (à mettre en soute), un briquet, un nécessaire de toilette et de couture, une lampe frontale et des ampoules et piles de rechange, des crèmes de protection pour peau et lèvres, une gourde de 1 L minimum. Peuvent être également utiles : Un petit oreiller gonflable, une paire de jumelles, des boules Quiès, une mini calculette, des petites "lingettes" de bébé pour les toilettes rapides, un réveil de voyage, une pochette ventrale pour votre argent et votre passeport (à glisser sous les vêtements).
    Ne pas oublier vos lunettes de vue, le cas échéant, ainsi qu’une paire de rechange au cas où….

    Evitez d’emporter des objets de valeur (bijoux, belle montre...).

  • Pourboires
  • Gratification sous forme monétaire, en remerciement d’un service ou de la qualité de celui-ci, le pourboire a une histoire propre à chaque contrée. Sa disparition dans un certain nombre de métiers et de pays a souvent suivi l’obtention de véritables salaires réglementés dans des professions où jusqu’alors régnait l’arbitraire en matière de rémunération et où l’essentiel des revenus du travailleur dépendait de la bonne volonté des clients.
    Dans nombre de pays encore, le pourboire est d’usage et il reflète souvent une conception de la rémunération différente de la nôtre. Il peut, ne l’oublions pas, faire vivre des familles entières.

    Pour ce voyage, la pratique du pourboire est très répandue, on en laisse partout, par exemple, à l’homme-à-la-clef qui vous a ouvert l’église, dans les bistrots et les restaurants (pour les repas libres), on laisse environ 5% du montant en terme de pourboire. 
    Il est également d’usage de laisser de la même façon, un solide pourboire au chauffeur et au guide local (1 €/jour/personne minimum pour les chauffeurs de bus et 2€/jour/personne minimum pour les guides).