Bulgarie

Panorama complet de la Bulgarie - 22j

Bulgarie
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Quelle que soit votre destination, voyagez l’esprit léger. Tout est prévu pour que vous ne soyez consacrés qu’à la découverte et à l’émerveillement !

INFOS PAYS

Bulgarie
  • Carte d’identité  :
  • République de Bulgarie
    Nature de l'Etat : République unitaire
    Nature du régime : parlementaire
    Chef de l'Etat : Roumen RADEV, président (depuis 22/01/2017)
    Capitale : Sofia (1 100 000 habitants)
    Superficie : 110 910 km²
    Population : 7 101 859 habitants ( 2017)
    Densité de population : 64.03 habitants/km²
    Langues : bulgare
    PIBparhabitant : 7 033 $ 
    Taux d'alphabétisation des adultes : 98,2%
    Espérance de vie : 73,09 ans
    Religions : orthodoxes (80%),musulmans (15%), catholiques (1,5%), juifs (0,8%), autres (1,2%) 
    Croissance démographique annuelle : - 0,73 % 
    I.D.H. : 0,794, 58ème rang
    Fête nationale : 3 mars (commémore la libération de la Bulgarie du joug ottoman en 1878)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Pâques orthodoxes, 1er mai (fête du Travail), 6 mai (Jour de l’armée bulgare), 24 mai (St Cyrille et St Méthode, fête de l’alphabet et de la Culture bulgare), 6 septembre (Jour de l’Unification), 25 et 26 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • Antiquité : Peuplée à l'origine par les Thraces, l'actuelle Bulgarie est colonisée par les Grecs, conquise par les Romains, puis intégrée dans l'Empire byzantin.
    VIe siècle : Arrivée de tribus slaves.
    VIIe siècle : Les Bulgares, peuple turc, franchissent le Danube en 679 et fondent le premier Empire bulgare.
    VIIIe-Xe siècles : L'Empire se développe vers le sud aux dépens de Byzance. Les Bulgares sont finalement assimilés par les Slaves, plus nombreux. Sous Boris Ier (852-889), 
    865 : La Bulgarie se convertit au christianisme orthodoxe  et adopte l'alphabet cyrillique. 
    870 : L'église bulgare devient indépendante. Le premier Empire bulgare connaît son apogée sous Siméon Ier (893-927) le Grand.
    1018-1185 : La Bulgarie passe sous domination byzantine.
    1185-1396 : Le second Empire bulgare, fondé par Jean et Pierre Asen, domine les Balkans. A partir du milieu du XIIIe siècle, il se subdivise en principautés.
    1396-1878 : La Bulgarie est annexée par l'Empire ottoman durant plus de quatre siècles. 
    1878 : Grâce à l'intervention de la Russie, la Bulgarie devient autonome (traité de San Stefano). Mais les puissances européennes imposent le maintien de l'administration ottomane en Macédoine et en Roumélie orientale.
    1908 : Ferdinand Ier prend le titre de tsar et proclame l'indépendance totale du pays.
    1912 : Première guerre balkanique : alliée à la Serbie et à la Grèce, la Bulgarie mène une guerre victorieuse contre la Turquie.
    1913 : Seconde guerre balkanique : en désaccord avec ses anciens alliés sur le partage de la Macédoine, la Bulgarie se retourne contre eux. Vaincue, elle perd une grande partie de ses conquêtes.
    1915-1918 : Elle s'engage dans la Première Guerre mondiale aux côtés de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie. Le traité de Neuilly (1919) lui retire l'accès à la mer Égée. Crises économiques et insurrections communistes suivies de répressions marquent l'entre-deux-guerres.
    1941-1944 : La Bulgarie se range aux côtés de l'Allemagne mais refuse de participer à la guerre contre la Russie, son ancien libérateur.
    1944 : Changement de camp : la Bulgarie, envahie par les troupes soviétiques, s'allie avec l'URSS contre les Allemands. Un coup d'État amène au pouvoir le Front de la patrie (ancien mouvement clandestin fondé en 1942 et dirigé en fait par le Parti communiste).
    1946 : Proclamation de la République populaire de Bulgarie.
    1947 : Le traité de Paris ramène la Bulgarie à ses anciennes frontières, agrandies de la Dobroudja du Sud.
    1946-1990 : Dotée d'un régime étroitement lié à l'URSS, la Bulgarie reste dominée par le Parti communiste. Sous Todor Zivkov, premier secrétaire du parti de 1954 à 1989, le pays devient l'un des plus prospères d'Europe de l'Est.
    1990 : Abolition du rôle dirigeant du Parti communiste. Premières élections libres remportées par l'ancien Parti communiste rebaptisé Parti socialiste bulgare (PSB).
    1990-2000 : PSB et UFD (Union des forces démocratiques) sont les deux partis dominants. Ils alternent au pouvoir dans une vie politique plutôt chaotique. Sept gouvernements se succèdent en sept ans, sans réussir à juguler l'inflation, le chômage, l'accroissement de la dette publique. Le pays renoue cependant avec la croissance en 1995.
    2001 : Election d'un tandem politique inattendu : le socialiste Gueorgui Parvanov, chef d'une formation construite sur les ruines du Parti communiste, est élu président et Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha (monarque déchu à l'âge de neuf ans revenu dans son pays après une vie d'exil), premier ministre.
    2002 : Au sommet de Copenhague, l'adhésion de la Bulgarie à l'Union Européenne est fixée à 2007.
    2003 : Sofia soutient l'intervention anglo-américaine en Irak et signe la déclaration du groupe de Vilnius, formé par des pays anciennement communistes qui souhaitent intégrer l'OTAN.
    2004 : C'est en matière de politique extérieure que le pays remporte ses plus grands succès. Le 2 avril 2004, la Bulgarie entre à l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord).
    2005 : Le 25 avril, la Bulgarie signe son traité d'adhésion à l'Union européenne à compter du 1er janvier 2007, en même temps que la Roumanie. En juin, le Parti Socialiste remporte le scrutin des élections législatives. 
    2006 : Georgi Parvanov est réélu avec 75,90% des suffrages, un résultat sans précédent depuis la chute du communisme.
    2007 : La Bulgarie entre dans l'Union européenne.
    2009 : Le parti de centre-droit Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB) remporte les élections législatives du 5 juillet. Boïko Borissov prend la tête du gouvernement.
    2011 : Les élections présidentielles du 31 octobre voient la victoire du conservateur Rossen Plevneliev face au socialiste Ivaïlo Kalfin, permettant au parti conservateur et au puissant premier ministre Boïko Borissov d'avoir la main-mise sur les principales institutions. De sérieuses irrégularités au premier tour des élections aggravent la réputation sulfureuse du GERB, déjà entachée par des scandales politiques.
    2013 : D'importantes manifestations anti-gouvernementales ont lieu à Sofia.
    2017 : Roumen Radev, soutenu par le parti socialiste bulgare, est élu président de la République de Bulgarie 

  • Formalités :
  •    Pour les ressortissants français : carte d’identité ou passeport dont la date d'expiration mentionnée sur le document est valide au moins jusqu'au retour du voyage.

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade de Bulgarie
    1, avenue Rapp 75007 Paris
    Tél : 01.45.51.85.90
    Internet : http://www.amb-bulgarie.fr

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Avant votre voyage, nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité

    Ambassade de France en Bulgarie (section consulaire)
    21 A rue Oborichté - 1504 Sofia
    Tél : (00 359) (2) 965 11 00
    Fax : (00 359) (2) 965 11 20
    Internet : https://bg.ambafrance.org
    Courriel : consulat.sofia-amba@diplomatie.gouv.fr

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  •     + 1h : 12h00 à Paris = 13h00 à Sofia

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    Téléphoner de France vers la Bulgarie : composez le 00 359 + l’indicatif de la ville + le numéro du correspondant.
    Appels intérieurs : composez le 0 + l'indicatif de la ville + le numéro du correspondant
    De la Bulgarie vers la France : 00 + 33 + l'indicatif région sans le 0 suivi des 8 chiffres du numéro de votre correspondant.

    Numéros utiles
    Numéro d'urgence européen 112
    Police des Accidents de la route 165
    Police 166
    SAMU bulgare 150
    Pompiers 160

    Internet
    Wifi dans la grande majorité des lieux d’hébergement.
    Dans les grandes villes spots wifi situés pour la plupart dans les centres commerciaux, les gares ferroviaires et les gares d’autobus proposant un accès gratuit à Internet.

    Electricité : 220 volts, prises européennes.

  • Monnaie :
  •    Le lev LV (au pluriel : leva) divisé en 100 stotinki (st) (appellation officielle internationale : BGN)
    1 BGN = 0,51 € ; 1 € = 1,95 BGN (octobre 2018)

    Emportez des espèces en euros, vous trouverez de nombreux bureaux de change ne prenant généralement pas de commission. Distributeurs automatiques à Sofia, plus rares dans les petites villes hormis les stations balnéaires de la mer Noire. La plupart des hôtels et magasins acceptent les cartes de crédit internationales.

  • Climat :
  • La Bulgarie jouit d’un climat continental humide influencé au sud par la Méditerranée. Le climat des parties orientales du pays est sous l’influence de la mer Noire.

    Températures moyennes à Sofia : en avril : mini 5°C / maxi 17°C ; en mai : mini 9°C / maxi 21°C ; en août : mini 14°C / maxi 28°C ; en septembre : mini 10°C / maxi 23°C. 

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles. Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance.

    Procurez-vous auprès de votre caisse d'Assurance Maladie la Carte Européenne d'Assurance Maladie valable un an dans les 28 pays de l'UE. C'est un document individuel: chaque membre de la famille qui voyage doit posséder la sienne, y compris les enfants. Cette carte à demander au moins 2 semaines avant le départ, vous évitera l’avance ou facilitera le remboursement d’éventuels frais médicaux.

    En Bulgarie, de nombreuses pharmacies sont ouvertes 24H/24.

  • Voyageur responsable  :
  •         Us et coutumes
    Les signes de tête pour dire » oui » ou « non » sont inversés en Bulgarie. Ceci vient du temps où il y avait des prêtres grecs dans les églises. En grec "Oui" se prononce "né". Et en bulgare "né" signifie "non". Alors quand un pope grec répondait "oui" en hochant la tête, les Bulgares entendaient "non" et l'ont par la suite associé au geste.

    Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Oui : da  
    Non : né  
    S’il vous plaît molia : ako bitchete  
    Bonjour : dobro outro (matin), doboer den (journée)
    Au revoir  : dovisjdané
    Merci : blagodaria, mersi
    Pardon : izvinaite
    Combien coûte ? : kolko strouva ?

    Bibliographie 

    - Sur les ex-démocraties populaires en général
    "Histoire des démocraties populaires", François Fejtö , Seuil
    "La fin des démocraties populaires", François Fejtö, Seuil

    - Romans 
    "Comme un grain de sénevé" , N. Kantchev , Actes Sud
    "Le prince errant" , Vera Montaftchieva
    "Ballade pour Georg Henig" , V. Paskov , Edit. de l'Aube
    "Avant ma naissance et après", I. Petrov , Edit. L'Age d'Homme 

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/