Guatemala / Honduras

Terre des Mayas - 23j

Guatemala / Honduras
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Partez à l’aventure en toute sérénité ! Car la découverte s’accompagne généralement de surprises, voici quelques voyages pour aller au-delà des idées reçues !

INFOS PAYS

Guatemala
  • Carte d’identité  :
  • République du Guatemala
    Nature de l'Etat : République unitaire
    Nature du régime : présidentiel
    Chef de l'Etat : Alejandro Baltazar Maldonado Aguirre , Président (depuisle 3 septembre 2015)
    Capitale : Guatemala Ciudad
    Superficie : 108 890 km2
    Population : 16 200 000 habitants (2015)
    Densité de population : 103habitants/km2             
    Langues : espagnol (officiel) et 23 langues indiennes (d'origine maya)
    PIB par habitant : 4 060$                        
    Taux d'alphabétisation des adultes : 78% (2013)            
    Espérance de vie : 72 ans
    Religions : catholiques (47,9%), protestants (38,2%), autres (2,3%)                   
    Croissance démographique annuelle : 1,95 %            
    I.D.H. : 0,628 - 125ème rang  (2013)                          
    Fêtes nationales : 15 septembre (indépendance en 1821) et 20 octobre (révolution de 1944)                               
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Pâques (du mercredi au dimanche), 30 juin (fête de l’Armée), 1er et 2 novembre (fête des Morts), 25 décembre (Noël), 29 décembre (commémoration des accords de paix de 1996).


  • Repères historiques  :
  • 300 av. JC-Xe siècle : périodes Maya. C'est du IVe au début IXe que cette culture atteint son apogée illustrée en particulier par la cité de Tikal.
    XVIe siècle : conquête espagnole (1523) et ruine des empires Maya et Toltèque.
    XVIIe-XVIIIe : à la suite de multiples tremblements de terre, la première capitale, Antigua, est remplacée par l'actuelle Guatemala City en 1773.
    1821 : indépendance.
    1823 : le pays devient l'une des cinq républiques des Etats-Unis d'Amérique centrale (qui seront dissous en 1840) avant de devenir une nation à part entière en 1839.
    1898-1920 : développement économique lié à la production de café et à la culture de la banane. Pendant ce temps, succession de dictatures et de révolutions.
    1920 : début de l'emprise économique américaine qui, en 1954, obligera le président Guzman, promoteur d'une réforme agraire, à démissionner.
    1963 : début du pouvoir militaire et développement progressif d'une guérilla castriste dans le pays.
    1976 : 28 000 morts au cours d'un tremblement de terre.
    1985 : après des années de pouvoirs autoritaires ou militaires basés sur une répression sanglante, fin de l'aide américaine. Gouvernement civil sous contrôle militaire.
    1990-1993 : tentatives de négociations avec la principale organisation de guérilla du pays.Nouveaux problèmes économico-politiques.
    1992 : Rigoberta Menchu, porte-parole des populations indiennes, reçoit le Prix Nobel de la Paix.
    1996 : après plus de 30 ans de conflits, négociations suivies d'accords entre le gouvernement et la guérilla.
    1999 : en mai, un referendum proposant la reconnaissance de "l'identité et des droits des Indiens" est rejeté.
    1999 : en décembre, élection du premier président du Guatemala (depuis la fin de la guerre civile de 1960 à 1996), Alfonso Portillo.
    2003 : en décembre, élection du président Oscar Berger (avocat conservateur soutenu par les milieux des affaires).
    2006 : Le Guatemala ratifie l'ALEAC, un accord de libre-échange entre les États-Unis et l'Amérique centrale.
    2008 : élection de Alvaro Colom Caballeros 
    2012 janvier : Election de Otto Perez Molina

  • Formalités :
  •    Pour les ressortissants français : passeport valide au-moins 6 mois après la date de retour et billet d'avion aller - retour. Pas de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours.

    LLes enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml


    Autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade du Guatemala
    2 rue Villebois-Mareuil
    75017 PARIS
    Tél : 01.42.27.78.63
    Fax : 01.47.54.02.06
    Courriel : embfrancia@minex.gob.gt

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Le visa pour le Honduras se prend sur place à la frontière. Coût de 3 à 10 US $ en fonction de l'humeur des douaniers !

    Ambassade de France, Section Consulaire
    5A Avenida 8-59 - Zona 14 - Edificio COGEFAR - Guatemala ciudad 01014
    Boîte postale 971-A
    Tél : [502] 24 21 73 70 / 24 21 74 74
    Fax : [502] 24 21 74 09
    Internet : http://www.ambafrance-gt.org/
    Courriel : courrier@ambafrance-gt.org

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : - 7 heures 12H00 à Paris = 05H00 à Guatemala Ciudad
    Heure d’été : - 8 heures 12H00 à Paris = 04H00 à Guatemala Ciudad

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers le Guatemala : 00 + 502+ numéro du correspondant sans le 0 initial
    Du Guatemala vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police nationale : 110
    Pompiers volontaires : 122
    Pompiers municipaux : 123

    Internet
    Cybercafés dans les villes.

    Electricité
    110 V ou 220 V. Prévoir un adaptateur.

  • Monnaie :
  • La monnaie nationale est le quetzal, appellation internationale GTQ.
    1 USD = 7,67 quetzal 1 quetzal = 0,13 USD (novembre 2015)

    La parité de la monnaie du Guatemala, le quetzal (GTQ), est déterminée par rapport au dollar américain (USD), librement convertible dans la presque totalité des agences bancaires et certains grands hôtels. L’euro n’est pas utilisé comme monnaie de paiement au Guatemala.

    Munissez-vous d’argent liquide, uniquement des USD de préférence en petites coupures.

    Les cartes bancaires peuvent dépanner.

  • Climat :
  • Saison humide de mai à octobre avec pluies violentes et quotidiennes mais les averses sont de courte durée, généralement en fin d'après-midi. Températures élevées mais tempérées par l'altitude (sauf de Tikal à Livingstone où il fera chaud et humide). Il fait frais et humide en soirée de Todos Santos à Coban.

    Saison sèche de novembre à avril, climat beaucoup plus frais. Climat tropical chaud et humide dans la région des plaines côtières. Tout au long de l'année, il peut y avoir des averses inattendues sur la côte Caraïbe.

    Climat froid avec de fortes précipitations dans la région des hautes terres situées à plus de 2000 m d’altitude. Climat tempéré dans la région de la capitale située à 1500 m d’altitude.

    Températures minimales/ maximales
    Guatemala Ciudad : de 12° à 29 ° sur l’ensemble de l’année.
    Mazatenango : de 17° à 33° sur l’ensemble de l’année.

  • Santé :
  • Une bonne condition physique est indispensable (nombreuses marches possibles).

    Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est recommandée. Un traitement antipaludéen est conseillé, le Guatemala est en zone 1.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

            Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • La langue officielle est l’espagnol. Beaucoup d'Indiens ne le parlent pas ou ne connaissent que quelques mots. Ils parlent leur langue d'origine maya. On en compte environ 23 dont le cakchiquel, le mam, le k’ichi... . Les descendants des escales africains parlent le garifuna.

    Bonjour : Buenos dias
    Au revoir : Adios
    Merci : Gracias
    S’il vous plaît ? : Por favor
    Oui / Non : Si / No
    Comment ça va ? : Que tal ?
    Où est ? : Donde esta ? 
    Combien ça coûte ? : Cuanto cuesta ?
    Je m’appelle : Me llamo
    Excusez-moi : Perdon
    Puis-je prendre une photo ? : Puedo echar una foto ? 

    Bibliographie

    "Les Mayas", J. Soustelle, Flammarion
    "Les Aztèques",  J. Soustelle, Flammarion
    "La vie quotidienne des Aztèques", J. Soustelle 
    "Le Labyrinthe de la solitude", Octavio Paz, Gallimard
    "Les Mayas", Collection Autrement.
    "Guerre en terre Maya", Yvon le Bot.
    "La mort d'Artémio Cruz", Carlos Fuentes, Folio
    "Les enfants de Sanchez", Oscar Lewis, Gallimard
    "Au-dessous du volcan", Malcom,  Folio
    "La puissance et la gloire", Graham Greene-Laffont
    "Le serpent à plumes",  D.H. Lawrence, Stock.

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/