Chili / Argentine

La Patagonie - 25 j

Chili / Argentine
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Partez à l’aventure en toute sérénité ! Car la découverte s’accompagne généralement de surprises, voici quelques voyages pour aller au-delà des idées reçues !

INFOS PAYS

Argentine
  • Carte d’identité  :
  • République d’Argentine
    Nature de l'Etat : République fédérale (23 provinces +1 district fédéral)
    Nature du régime : Démocratie présidentielle
    Chef de l'Etat : Cristina Fernandez de Kirchner, présidente (octobre 2007)
    Capitale : Buenos Aires
    Superficie : 2 791 810 km2
    Population : 41 090 000habitants
    Densité de population : 15,28 habitants/km² (2014)                
    PIB par habitant : 12 778$                            
    Langues : espagnol 
    Taux d'alphabétisation des adultes : 97,4 %                       
    Espérance de vie : 76,32 ans                
    Croissance démographique annuelle : 0,95 % (2014)
    Religions : catholiques (92%), juifs, protestants, musulmans               
    I.D.H. : 0,811, 45ème rang
    Fête nationale : 25 mai (anniversaire de la révolution de 1810)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Carnaval, 24 mars (Jour de la mémoire),Vendredi saint et dimanche (Pâques), 2 avril (Jour du souvenir des Malouines), 1er mai (Fête du travail), 25 mai (Jour de la révolution de 1810), 20 juin (Fête du Drapeau),9 juillet (Jour de Indépendance de 1816), 19 août (Jour du souvenir du Général St Martin), 12 octobre –commémoration de la découverte des Amériques par Christophe Colomb), 20 novembre (Jour de la souveraineté nationale), 8 décembre (Fête de l’Immaculée Conception), 25 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • 1516 : arrivée des Espagnols dans ce pays à peine peuplé de quelques tribus indiennes.
    1536 : fondation de Buenos-Aires.
    1776-1810 : l’Espagne crée la Vice-Royauté du Rio de la Plata; jusqu'en 1776 le pays dépendait de la Vice-Royauté du Pérou.
    1816 : indépendance suite à la révolte de San Martin commencée en 1810.
    1853-1880 : décollage économique du pays (élevage, céréales) et forte immigration européenne qui durera jusqu'au premier tiers du XXe siècle.
    1865-1870 : guerre contre le Paraguay.
    1876-1879 : conquête de la Patagonie.
    1946-1976 : présidences de Juan et Isabel Perón, système de gouvernement basé sur le populisme, adhésion enthousiaste de la majorité des Argentins, période entrecoupées de gouvernements militaires (1955-73).
    1976-1983 : suite à la dégradation du climat social, dictature sanglante des militaires conduite par le général Videla.
    1982 : guerre des Malouines contre l'Angleterre, défaite de l’Argentine.
    1983 : retour à la démocratie (entrecoupée de tentatives de coups d'Etats militaires) avec les élections de Raul Alfonsin puis de Carlos Menem en 1989.
    1995 : réélection de Carlos Menem. Dans un souci de "réconciliation nationale" il amnistie les militaires. Développement d'une politique libérale pour le pays.
    1999 : Fernando de la Rua, maire de la capitale Buenos Aires, succède à Carlos Menem à la tête de l’Etat et du gouvernement.
    Entre 2000 et 2001 : De nombreux présidents se succèdent et le pays plonge dans la dépression économique.
    Janvier 2002 : élection du président intérimaire Eduardo Duhalde qui permet à l'Argentine de relever un peu la tête.
    Avril 2003 : élection de Nestor Kirchner.
    Octobre 2007 : élection de Cristina Fernandez de Kirchner à la présidence;
    Novembre 2015 : élection de Mauricio Macri à la présidence. Ce candidat conservateur fait suite aux 3 mandats du couple Kirchner et devance son adversaire Daniel Scioli, dauphin du gouvernement Kirchner pourtant en tête des sondages.

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport valable 6 mois après votre retour.

    Pas de visa pour un séjour inférieur à 3 mois.Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade d’Argentine, section consulaire
    6, Rue Cimarosa 75116 Paris
    Tél : 01.44.34.22.00
    Fax : 01.44.34.22.09
    Courriel : secon_efran@mrecic.gov.ar

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Consulat de France à Buenos Aires
    1253 Basavilbaso C 1006AAA Buenos Aires
    Tél : [54] (11) 45 15 69 00
    Fax : [54] (11) 45 15 69 51
    Tél d’urgence : +54 9 11 4470 3202
    Internet : http://www.consulfrance-buenos-aires.org/
    Courriel : info@consulfrance-buenos-aires.org

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : - 4 heures 12H00 à Paris = 08H00 à Buenos Aires
    Heure d’été : - 3 heures 12H00 à Paris = 09H00 à Buenos Aires

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers l’Argentine : 00 + 54 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    De l’Argentine vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Pompiers 100 Police 101 Urgences 107
    Numéro d’urgence d’assistance aux touristes 0800 999 5000 (gratuit - 7j/24h)

    Internet
    L’accès au réseau internet est facile. Le wifi est présent partout.

    Electricité
    La tension électrique est de 220 volts. Les anciennes prises de type européen à deux trous sont progressivement remplacées par des prises argentines à trois broches plates (dont deux en biseau), mais elles permettent généralement d'y glisser une prise européenne. Sinon, on trouve assez facilement des adaptateurs.

  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le peso argentin ($AR), appellation internationale ARS
    1 € = 42 ARS (fevrier 2019)

    Attention, le cours de la monnaie est très fluctuant !

    En Argentine, le symbole « $ » signifie peso argentin, et « US$ » signifie dollar US. Le peso argentin est divisé en 100 centavos. Méfiez-vous des faux billets de 50 et 100 $AR, largement en circulation à Buenos Aires. Dollars et euros en bon état se changent facilement sur place.

    Les cartes internationales peuvent être utiles.

  • Climat :
  • L’Argentine est située dans l’hémisphère sud, les saisons sont donc inversées.

    Le climat est chaud au nord, tempéré au centre, frais et venteux au sud (Patagonie). Au nord-ouest les journées sont chaudes d’octobre à mars (saison pluvieuse) mais les nuits sont assez fraîches. De mai à septembre, les journées sont douces, les nuits froides, le ciel souvent nuageux mais il ne pleut que très rarement.
    A Buenos Aires, l’été (décembre à février) est chaud et humide avec des orages. En hiver (juin à août) les températures ne sont jamais très basses mais l’humidité les rend parfois pénibles.
    En Patagonie, durant l’été austral, beaucoup de vent, ciel bleu assuré avec des températures tempérées le jour et fraîches la nuit.

    Moyenne des températures maximales/minimales (saison hémisphère nord)

    Salta (1220 m) : en hiver de 15° à 28°, au printemps et à l’automne de 7° à 26°, en été de 4° à 21°.
    Buenos Aires : en hiver de 16° à 29°, au printemps et à l’automne de 8° à 25°, en été de 5° à 16°

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est recommandée. Un traitement antipaludéen est conseillé.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

         Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Bonjour                    Buenos dias
    Au revoir                  Adios
    Merci                        Gracias      
    S’il vous plaît ?       Por favor
    Oui / Non                 Si / No
    Comment ça va ?  Que tal ?
    Où est ?                   Donde esta ? 
    Combien ça coûte ?    Cuanto cuesta ?
    Je m’appelle                 Me llamo
    Excusez-moi                 Perdon
    Puis-je prendre une photo ?       Puedo echar una foto ? 

     

    Bibliographie 

    " Le Péronisme. Histoire de l'exil et du retour ", G.Guillerm,ublicationsdelaSorbonneetE.M.S.,Paris1989
    " Mentalidades argentinas (1860-1930)" , PérezAmuchastegui,uenosAires,1965
    " Argentine rebelle, Un laboratoire de contre-pouvoirs", D.Herard&C.Raimbau, ÉditionsAlternatives,Paris,2006
    " Argentina, el siglo del progreso e de la oscuridad (1900-2003)" , M. Soane, éd. Planeta, Buenos Aires, 2004
    " Civiles y militares, Memoria secreta de la transición" , H. Verbitsky, Editorial Contrapunto, Buenos Aires, 1987
    " Le chanteur de tango", T. E. Martinez, Folio, 2006
    " Petits combattants", R. Robles, Liana Levi, 2014
    " Salvatierra" , P. Mairal, Payot&Rivages, 2011
    " Marelle", J. Cortazar, Gallimard, 1979

     

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Chili
  • Carte d’identité  :
  • République du Chili
    Nature de l'Etat : république
    Nature du régime : parlementaire
    Chef de l'Etat : Michelle Bachelet (depuis mars 2014)
    Capitale : Santiago du Chili
    Superficie : 756 945 km²
    Population :  17 560 000 habitants
    Densité de population :  19,99 habitants/km²                         
    Langues : espagnol
    PIB par habitant : 15 840$                              
    Taux d'alphabétisation des adultes : 95,8 %                  
    Espérance de vie :  80 ans
    Religions : catholiques (88%), protestants (11%), juifs, musulmans, religion traditionnelle mapuche
    Croissance démographique annuelle : 0,99%
    I.D.H. : 0,819 (41ème rang)
    Fête nationale : 18 septembre, Jour de l’Indépendance (commémore la première demande d'indépendance par rapport à l'Espagne en 1810)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Pâques, 1er mai (Fête du Travail), 21 mai (Jour de la Marine), 18 juin (Corpus Christi), 20 juin (San Pedro), 15 août (Assomption), 1er lundi de septembre (Journée de l’unité nationale), 12 septembre (Jour de la race : commémore la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb ; pour les Mapuches c’est un jour de deuil), 19 septembre (Jour des Forces Armées), 1er novembre (Toussaint), 8 décembre (Immaculée Conception), 25 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • 1540 : arrivée des Espagnols et fondation de Santiago.
    Début XVIIe siècle : un pirate abandonné sur l'archipel chilien de Juan Fernadez inspire l'histoire de Robinson Crusoé à Daniel Defoe. 1811 : mouvements indépendantistes et début de la lutte contre l’Espagne. 
    1818 : le Chili accède à l'indépendance.
    1879-1883 : guerre du "Pacifique" gagnée contre la Bolivie et le Pérou qui perdent le nord de l'actuel Chili.
    1888 : le Chili annexe l'Ile de Pâques.
    1891 : guerre civile suivie d'un long régime parlementaire, instauration de réformes sociales.
    Fin XIXe siècle : développement économique du pays grâce notamment à l'exploitation des mines et à "l'annexion" des régions indiennes du sud et du nord. Arrivée massive d'émigrants européens.
    1914 : ouverture du canal de Panama et diminution progressive de l'activité maritime transitant traditionnellement par les ports chiliens.
    1925 : pouvoir militaire suivi de 1927 à 1952 de gouvernements populaires qui entreprennent l'industrialisation du pays. 
    1970-1973 : présidence de Salvator Allende, socialiste.
    1973 : coup d'Etat du Général Pinochet aidé par la CIA le 11 septembre et mort du président Allende dans l’attaque du palais de l’assemblée nationale, la Moneda.
    1973-1989 : dictature sanglante de Pinochet et exil de milliers de Chiliens.
    1989 : retour à un gouvernement démocratique et début d'un renouveau économique pour le pays dont les inégalités sociales se sont beaucoup accrues durant la dictature.
    1998 : lors d'une visite privée à Londres, en octobre, le général Pinochet est arrêté sur la demande de juges espagnols pour sa responsabilité dans l'assassinat de plusieurs espagnols lors de sa dictature.
    2000 : retour de Pinochet au Chili où les poursuites continuent après la levée de son immunité (2004), mais n’aboutissent pas.
    Ricardo Lagos, socialiste, remplace E. Frei à la tête de l’Etat pour 4ans non renouvelables selon la constitution chilienne.
    2006 : mort de Pinochet le 10/12. Il meurt sans avoir été jugé pour les nombreuses et graves violations des droits de l’Homme commises durant sa dictature : 3000 morts et disparus, plus de 35 000 victimes de tortures, des dizaines de milliers d’arrestations.
    Michelle Bachelet, socialiste, est élue à la présidence de la république. Très populaire, elle doit se retirer en 2010 selon la constitution.
    2010 : 17 janvier : 2ème tour des élections présidentielles, le candidat de droite, M. Sebastian Pinera, arrivé en en tête au premier tour devant l’ex-président Eduardo Frei est élu.
    2013 : Michelle Bachelet remporte de nouveau l'élection présidentielle le 15 décembre et est reconduite pour un mandat de quatre ans à partir du 11 mars 2014. 

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport valide au-moins jusqu’au retour.

    Pas de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours.

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat du Chili
    64, boulevard de La-Tour-Maubourg
    75007 Paris
    Tél : 01 44 18 59 60
    Fax : 01.45.55.77.41
    Internet : http://www.cgparis.cl
    Courriel : cchile.paris@minrel.gov.cl

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de France au Chili, Section Consulaire
    Avenida Condell 65 - Providencia - Santiago
    Adresse postale : casilla 38 D - Santiago
    Contact: http://www.ambafrance-cl.org/-Nous-contacter-
    Tél : [56] (2) 470 80 00
    Fax : [56] (2) 470 80 53
    Tél d’urgence : +56 988 884 276
    Courriel : consulat.santiago@diplomatie.gouv.fr

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : - 4 heures 12H00 à Paris = 08H00 à Santiago
    Heure d’été : - 3 heures 12H00 à Paris = 09H00 à Santiago

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers le Chili : 00 + 56 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    Du Chili vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police : 133
    Pompiers : 132

    Internet
    Partout des cybercafés et le wifi est accessible dans de nombreux hôtels et restaurants.

    Electricité
    220 V, 50 Hz, prises à 2 ou 3 fiches rondes ; prévoir un adaptateur.

  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le peso chilien, appellation internationale CLP.
    1 peso = 0,0013 €    1 € = 754,74 pesos  (novembre 2015)

    Emportez des euros en billets. Les cartes de crédit sont acceptées partout en ville, y compris dans les petites villes.

  • Climat :
  • Le Chili est situé dans l’hémisphère sud donc les saisons sont inversées.

    Le climat varie selon l’altitude et la latitude. Il est tropical au nord, tempéré au centre, froid dans le sud et dans les montagnes. Pluies essentiellement de juin à septembre et pratiquement toute l’année dans la Terre de Feu.

    Entre décembre et mars, c'est l'été austral. En plaine, brouillards côtiers fréquents et températures agréables le jour (20°C). Dans le sud, beaucoup de vent, ciel bleu assuré avec des températures tempérées le jour et fraîches la nuit. Pluies possibles sur tout le trajet.

    Températures minimales/maximales
    Santiago : en hiver de 11° à 28°, au printemps de 5° à 27°, en été de 3° à 17°, à l’automne de 6° à 26°
    Concepcion : en hiver de 10° à 25°, au printemps de 6° à 22°, en été de 4° à 14°, à l’automne de 5° à 21°
    Punta Arenas : en hiver de 6° à 14°, au printemps de 2° à 12°, en été de -1° à 6°, à l’automne de 2° à 12°

  • Santé :
  • Ce voyage nécessite une très bonne forme physique et est déconseillé aux personnes souffrant du dos (les routes ne sont pas toujours en bon état).

    Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Bonjour : Buenos dias
    Au revoir : Adios
    Merci : Gracias
    S’il vous plaît ? : Por favor
    Oui / Non : Si / No
    Comment ça va ? : Que tal ?
    Où est ? : Donde esta ? 
    Combien ça coûte ? : Cuanto cuesta ?
    Je m’appelle : Me llamo
    Excusez-moi : Perdon
    Puis-je prendre une photo ? : Puedo echar una foto ? 

    Bibliographie

    Histoire du Chili, de la conquête à nos jours, M.N. Sarget, L'Harmattan, 1996
    Sept heures entre les mains de la Dina, S. Zamora, Massat, 1987
    Chili au quotidien, J. Briant 1987, L'Harmattan, 1987
    Chili : 1980 - 1988, pour les droits de l'homme, J.P. Chantecaille, Rumeur des âges, 1990
    J'avoue que j'ai vécu, Pablo Neruda, Gallimard, 1987
    Patagonie : une tempête imaginaire, éditions Autrement 
    Patagonie, Bruce Chatwin, éditions Grasset
    Patagonie et la terre de feu, Jean Catinus et Jac Forton, éditions Peuples du Monde

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/