Sri Lanka

L’ancienne Ceylan - 16 ou 17 j

Sri Lanka
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Partez à l’aventure en toute sérénité ! Car la découverte s’accompagne généralement de surprises, voici quelques voyages pour aller au-delà des idées reçues !

INFOS PAYS

Sri Lanka
  • Carte d’identité  :
  • République socialiste démocratique du Sri Lanka
    Nature du Régime : démocratie présidentielle
    Chef de l'État : Maithripala Sirisena (depuis janvier 2015)
    Capitale commerciale : Colombo (1,5 million d'habitants)
    Capitale administrative : Sri Jayawardhanapura.
    Superficie : 65 610 km² (soit 1/9 de la France)
    Population : 21 440 000 habitants (estimation 2013).
    Densité : 324,4 habitants au km² (en France, 101 habitants) 
    Langues : cinghalais (74 %), tamoul (18 %) et anglais (10 %)
    PIB par habitant : 3 558 $ par an (2014)    
    Taux d'alphabétisation : environ 90 %.
    Espérance de vie : 79 ans pour les femmes, 72 ans pour les hommes
    Religions : Chrétiens: Bouddhistes: 69.3% Musulmans: 7.3% Juifs: 9.8% Hindous: 13.6%
    I.D.H : Indice de développement humain (espérance de vie, éducation, niveau de vie) : 0,750. Le plus haut d'Asie méridionale. Rang mondial : 73ème
    Fête nationale : 4 Février indépendance en 1948
    Principales fêtes : Esala Perahera de Kandy (juillet, parfois début août) Duruthu Perahera (janvier, pleine lune) Le Nouvel An cinghalais et tamoul, la fête Vesak : Célèbration de  la naissance, l’illumination et la mort du Bouddha, Kataragama (juillet et août), festival hindou

  • Repères historiques  :
  • Période d’Anuradhapura (3e s. av. J.-C. - 993 ap. J.-C.)
    247-207 av. J.-C. : Règne de Devanampiya Tissa et introduction du bouddhisme.
    1er s. av. J.-C. : Le canon bouddhique est couché par écrit pour la première fois.
    312 : La sainte relique de la dent est recueillie à Anuradhapura.
    993 : Sac et incendie d’Anuradhapura par les Chola de l’Inde du Sud, qui occupent l’île jusqu’en 1070.
    1070 : Vijaya Bahu Ier (1055-1110) reprend Anuradhapura 
    et se fait sacrer roi à Polonnaruwa.
    1153-1186 : Période de reconstruction matérielle, politique et religieuse, sous le règne de Parakrama Bahu. 
    1235 : Chute du royaume de Polonnaruwa. 
    1236 : Parakrama Bahu II installe la capitale à Dambadeniya. 
    1272 : Déplacement du pouvoir à Yapahuwa. 
    1344 : La région de Jaffna s’érige en un royaume indépendant. 
    1415 : La capitale singhalaise se fixe à Kotte, dans la banlieue de l’actuelle Colombo. 
    1505 : Les Portugais s’établissent sur les côtes et convertissent au catholicisme une partie de la population. 
    1597 : Les Portugais prennent Kotte, puis Jaffna. Le pouvoir singhalais se déplace à Kandy.
    1656 : Le comptoir de Colombo tombe aux mains des Hollandais. 
    1747-1780 : Règne de Kirti Sri Rajasinha et campagnes de restauration des monuments bouddhiques.
    1796 : La Grande-Bretagne annexe Ceylan.
    1802 : L’île est déclarée colonie de la Couronne britannique.
    1948 : Ceylan obtient son indépendance. Les communautés singhalaise, tamoule et musulmane sont représentées au nouveau Parlement.
    1972 : Proclamation de la République du Sri Lanka. 
    1978 : Une nouvelle constitution est adoptée, inspirée par la Constitution française de la Ve République : le Sri Lanka est une république parlementaire, dont le président est le chef de l’État élu pour 6 ans, assisté d’un Premier ministre.
    Une rébellion tamoule éclate au nord et à l’est du pays, alors que le singhalais a été déclaré langue officielle par la nouvelle constitution, et que la communauté tamoule est sous- représentée au Parlement.
    1981 : Le LTTE (les Tigres de libération de l'Eelam tamoul) est créé, qui revendique le nord et l’est de l’île (« l’Eelam ») comme territoire indépendant.
    1983 – 2001 : Vague d’attentats et d’assassinats commis par le LTTE contre le pouvoir singhalais en place. Guerre civile qui cause la mort de 65 000 personnes.
    2002 : Un cessez-le-feu est signé sous l’égide de la Norvège entre le gouvernement conservateur et le LTTE.
    Le 26 décembre 2004, un tsunami dévaste une partie des côtes sri-lankaises (15 % du territoire). L’aide internationale afflue devant l’ampleur de la catastrophe, matérielle et humaine.
    2005 : La plupart des infrastructures (hôtels, routes, voies ferrées, réseau électrique et téléphonique, etc.) dans les terres et sur les côtes sont remises en état. Les plages sont nettoyées. Le pays se relève et son économie, notamment touristique, repart. 
    Situation politique
    2005 : Quelques 200 personnes sont assassinées, parmi lesquelles le ministre des Affaires étrangères, Lakshman Kadirgamar, mais la trêve conclue en 2002 est maintenue. 
    18 novembre 2005 : L’ancien Premier ministre, M. Mahinda Rajapakse, est élu président de la République du Sri Lanka avec 50,33 % des voix. Des violences ont éclaté au Nord-Est du pays, où 2 personnes ont été tuées et dix-sept autres blessées, et où la population tamoule, majoritaire, s'est largement abstenue. 
    2006 Les tensions se sont exacerbées entre la rébellion tamoule et le gouvernement ; attentats et combats continuent de faire des victimes dans les deux camps.
    2009 Le 19 mai, le conflit entre l’armée et les séparatistes tamouls s’achève, le gouvernement reprend le contrôle du territoire. Depuis lors, plus aucun acte terroriste n'a été recensé.
    2010 Ratnasiri Wickremanayake est remplacé par Disanayaka Mudiyanselage Jayaratne au poste de Premier ministre en avril.

  • Formalités :
  • Arvel Voyages  ne se charge pas de l'obtention de votre visa pour le Sri Lanka

    Quelle que soit votre nationalité, vous pouvez obtenir  en ligne votre "visa" ETA (Electronic Travel Authorisation) pour le Sri-Lanka en remplissant un questionnaire en ligne simplifié(séjour de 30 jours maximum):
    La demande d'autorisation ETA est obligatoire et payante. Elle peut être effectuée sur Internet www.eta.gov.lk ou auprès de l'ambassade de Sri Lanka :


    Ambassade du Sri Lanka  à Paris  
    16 RUE SPONTINI
    75016 PARIS
    FRANCE
    TELEPHONE    +33(0)1 55 73 31 31
    FAX    +33 (0)1 55 73 18 49
    WEB SITE    http //: www.srilankaembassy.fr

    Ou  par l’intermédiaire d’une société de service :
    ACTION-VISAS.com
    10-12 rue du Moulin des Prés
    75013 Paris
    Tél : 01 45 88 56 7
    http://www.action-visas.com/

    LYON VISA SERVICES
    2 rue Cavenne
    69007 LYON
    Tél : 04 72 73 31 82
    Fax : 04 78 72 05 13
    E-mail : waib@lyonvisa.com

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur  le passeport des parents. Pour  les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Attention : Les formalités consulaires ainsi que les tarifs des visas peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Nous recommandons de vérifier les informations auprès des instances consulaires du pays visité.


    Ambassade de France à Colombo
    Rosmead Place 89
    Colombo. Tél. : 69 88 15

  • Décalage horaire  :
  • Horaire d’hiver en France : + 4 h 30 : 12h00 à Paris = 16H30 à Colombo.
    Horaire d’été en France : + 3 h 30: 12h00 à Paris = 15H30 à Colombo.

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone

    De la France, la Belgique, de la Suisse ou le Canada vers le Sri Lanka : composez le 00, puis le 94 suivi du numéro complet de votre correspondant sans le 0 initial.
    Du Sri Lanka vers la France : composez le code international 00 suivi du 33 (indicatif de la France) et du numéro de votre correspondant sans le 0 initial.

    Numéros utiles

    La police, les pompiers et le service d'ambulances sont joignables au même numéro : le 118

    Internet

    Beaucoup d’hôtels et de guesthouses, sans compter les bars et restos, proposent une connexion wifi souvent gratuite.

    Electricité

    220-240 V. Adaptateur parfois nécessaire.

  • Monnaie :
  • La monnaie locale est la roupie de Sri Lanka (LKR).
    Taux de Change : 1 LKR = 0,0054 euros   -   1 € = 183.07 LKR
    Les euros peuvent être changés facilement. Les cartes de crédit : Visa, MasterCard et American Express sont acceptées dans certains établissements. On trouve de plus en plus de distributeurs automatiques dans les villes de province. Tous les hôtels changent des devises. Les banques sont ouvertes de 9 h à 15 h, du lundi au vendredi.

  • Climat :
  • Deux saisons alternent au Sri Lanka, la saison sèche  et la mousson. Quand il pleut dans une partie de l’île, le beau temps règne dans d’autres régions. Ainsi, lors du Yala qui débute en mai et se termine en août, ce sont l’ouest, le centre et l’Est qui subissent la mousson. Pendant la période du Maha, c’est-à-dire entre octobre et janvier, ce sont l’Est et le Nord qui sont arrosés par la mousson. Comme la mousson apporte de fortes pluies, il est préférable de programmer son voyage au Sri Lanka durant les saisons sèches, de décembre à mars pour visiter le Sud et de mai à septembre pour aller à l’Est. En général, la température au Sri Lanka tourne aux alentours de 27 °C.

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.
    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr 

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. Les vaccinations contre les hépatites A et B sont recommandées.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies  (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Us et coutumes

    Le Sri Lanka est un pays à dominante bouddhiste. Une tenue correcte est exigée pour la visite des temples Cachez les épaules et les cuisses.

    PHOTOS

    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.
    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages) :

    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.
    Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

       
    DONS (cf La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages)

    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)
    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :

    -    Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    -    Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    -    Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)