Madagascar Sud

La colorée - 16 j

Madagascar Sud
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Partez à l’aventure en toute sérénité ! Car la découverte s’accompagne généralement de surprises, voici quelques voyages pour aller au-delà des idées reçues !

INFOS PAYS

Madagascar
  • Carte d’identité  :
  • République de Madagascar
    Nature de l'Etat : République semi-présidentielle
    Nature du régime : présidentiel
    Chef de l'Etat: Rivo Rakotovao (interim depuis septembre 2014)   
    Capitale : Antananarivo (Tana)
    Superficie : 592 000 km²
    Population : 24 430 325 habitants
    Densité de population : 41.65 habitants/km²                                 
    Langues : malgache, français (langue officielle), anglais
    PIB par habitant : 449.72 USD                                 
    Taux d'alphabétisation des adultes : 64.5 %                                  
    Espérance de vie : 65 ans (2018)                              
    Croissance démographique annuelle : 2,7 %
    Religions : fond commun traditionnel axé sur le respect des ancêtres (50 %), Christianisme (45 %), dont 25 % de Catholiques et 20 % de Protestants ; Islam (5 %)
    I.D.H. : 0,498  (155 ème rang, 2013)      
    Fête nationale : le 26 juin (fête de l'indépendance par rapport à la France le 26/06/1960)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), 29 mars (journée commémorative du 29 mars 1947), dimanche et lundi de Pâques,1er mai,(fête du Travail), 25 mai (journée de l'OUA), dimanche et lundi de Pentecôte , jeudi de l'Ascension , 15 août ('Assomption),1er novembre (Toussaint), 25 décembre (Noël). 

  • Repères historiques  :
  • XIIe siècle : installation des Arabes sur la côte occidentale. Auparavant, l'île a été peuplée par des populations venues d'Indonésie puis d'Afrique.
    1500 : arrivée du premier européen, le navigateur portugais Diego Diaz.
    1643-1674 : comptoir français de Fort-Dauphin au sud de l'île. A la fin du XVIIIe siècle, l'île sert de repère aux pirates.
    XVIIIe siècle : l'île est divisée en différents royaumes tribaux ; à partir de la fin du siècle, domination des Mérinas.
    Début XIXe siècle : forte présence des missionnaires anglais qui commence à évangéliser le pays.
    1817 : Radama 1er obtient de la Grande Bretagne le titre de Roi de Madagascar.
    1828-1861 : repli de l'île sur elle-même et politique "anti-étrangers" de la reine Ranavalona I.
    1861-1895 : renaissance de l'île.
    1883-1885 : l'île passe sous protectorat français malgré l'opposition de la reine Ranavalona III.
    1895-1896 : expédition française, déchéance de la Reine et annexion de l'île par la France.
    1896-1905 : conquête de l'île par Gallieni, ce qui provoque la montée d'un certain nationalisme.
    1946 : Madagascar devient un Territoire d'Outre-Mer.
    1947-1948 : rébellion malgache et très sévère répression française faisant des dizaines de milliers de morts parmi la population.
    1956 : autonomie de l'île.
    1958 : proclamation de la république à l'intérieur de la communauté française.
    1960 : indépendance.
    1973 : sortie de Madagascar de la zone Franc et départ des dernières troupes françaises stationnées dans l'île.
    1972-1993 : coup d'Etat de l'armée en 1972. Trois ans plus tard, le président Ratsiraka fait appel à l'Union Soviétique. Période de difficultés socio-économiques jusqu'au milieu des années 90 (révoltes populaires en 1989 et 1991).
    1989 : après l'expérience socialiste le pays choisi l'option libérale (privatisations, zones franches...) qui n'améliore pas plus la situation du pays.
    1993 : Albert Zafy est élu président à une large majorité; début de la IIIe République.
    1996 : retour au pouvoir de Didier Ratsiraka.
    2000 : resserrement des liens avec la France. En mai, pour la première fois depuis longtemps, la commission franco-malgache se réunit.
    2001 décembre : élections présidentielles houleuses.Marc Ravalomanana s'estimant vainqueur du 1er tour, refuse le second tour et déclenche une grève générale, tandis que le président sortant Didier Ratsiraka décrète l'état d'urgence. Ce rapport de force provoque un début de guerre civile.
    2002 juin : reconnaissance du président Ravalomanana par les Etats-Unis et la France.
    2002 juillet : Ratsiraka fuit Madagascar.
    2009 mars : Prise de pouvoir de Andry Rajoelina qui se proclame "président de transition" et démission de Ravalomanana
    2014 janvier : élections présidentielles remportées par Hery Rajaonarimampianina,

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport en cours de validité d’au-moins 6 mois après la date de retour.
    Visa obligatoire obligatoire (environ 31€). Il peut s’obtenir à l’arrivée à l’aéroport de Tananarive mais le passage pour les formalités de police est généralement assez long. Le visa peut également s’obtenir avant le départ auprès de l’Ambassade de Madagascar. 

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    A compter du 15 janvier  2017 l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs non accompagnés d’un de leurs parents est à nouveau obligatoire.
    https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11090
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922 

    Autres nationalités : se renseigner auprès de l’Ambassade de Madagascar
    4, avenue Raphaël 75016 Paris Tél : 09 83 32 27 55
    Internet : http://www.ambamad-paris.fr/
    Courriel : infoambamadparis@yahoo.fr 

    Consulat honoraire de Madagascar
    3 rue Amédée Bonnet       69006 Lyon    Tel : 04.37.24.16.56
    Courriel : consmadalyon@wanadoo.fr
    Internet: http://consmadalyon.fr/

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Consulat de France à Antananarivo
    3, rue Jean-Jaurès - Ambatomena BP 897101Antananarivo
    Tél: (+ 261) (20) 22 398 50
    Fax : (+ 261) (20) 22 398 84
    Mail : consulfrance-tananarive@orange.mg
    Permanence 24h/24 : (+ 261) (20) 22 398 98
    http://www.ambafrance-mada.org/
    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

    Plus d'informations gnérales sur le site diplomatie.gouv.fr

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’été : +1 heure
    Exemple : 12H00 à Paris = 13H00 à Tananarive

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers Madagascar : 00 + 261 + 20 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    De Madagascar vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police 17 (117 depuis un portable)
    Gendarmerie 19 (119 depuis un portable)
    Hôpital militaire à Tananarive : + 261 20 23 397 51

    Internet
    Cybercafés dans les villes, wifi gratuit dans les hôtels de catégorie supérieure, ainsi que dans certains cafés et restaurants de Tananarive.

    Electricité 
    220 V, les prises sont les mêmes qu’en France.

  • Monnaie :
  • L'unité monétaire est le Ariary, appellation internationale MGA
    1 € = 4 100 ariary,   1 ariary = 0,00024 €  (novembre 2018)
    Emportez des euros en espèces (de préférence en petites coupures).
    La carte bancaire internationale est utilisable uniquement dans la capitale.

  • Climat :
  • Madagascar se trouve dans l’hémisphère sud donc les saisons sont inversées.
    L’île connaît des conditions climatiques variées du fait des écarts d’altitude et de l’orientation nord-sud. La plupart des précipitations tombent sur la côte est, les versants est et l’extrémité nord. Les régions situées au sud-ouest des hautes terres restent sèches.
    Il y a d’importantes variations de température entre la zone côtière et les hauts plateaux du centre. Il fait chaud toute l’année avec des températures plus élevées durant la saison des pluies de décembre à mars. La saison sèche s’étale d’avril à novembre. Pendant la saison sèche, les températures moyennes oscillent entre 30°C sur les côtes et 25°C sur les hauts plateaux. À Antananarivo, située à 1 300 m d’altitude, et sur les hautes terres environnantes, la température nocturne peut chuter à 5°C en juillet-août.

    Moyenne des températures maximales/minimales
    Nosy-Bé : en hiver de 23°c à 31°c, en été de 17°c à 29°c
    Antananarivo : en hiver de 16°c à 26°c, en été de 10°c à 21°c
    Tulear  : en hiver de 22°c à 32°c, en été de 14°c à 27°c

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) :

    Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. Les vaccinations contre les hépatites A et B sont recommandées. Un traitement antipaludéen est vivement recommandé, Madagascar est en zone 3.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), des produits contre les moustiques, un antibiotique à spectre large. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Us et coutumes
    Il convient de ne pas s’embrasser en public, de ne pas pratiquer le nudisme et de ne pas porter des tenues de bain indécentes sur les plages.
    Certains lieux appelés « fady » sont interdits aux étrangers. Éviter de s’attarder autour des tombeaux ou d’avoir une attitude irrespectueuse dans leurs parages.

    Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Votre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations…Si non, ne donnons qu’aux instituteurs, chefs de village, de famille, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main.
    - Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Bonjour : salàma
    Merci : misàotra
    Oui : èny / èka
    Non : tsia
    Combien ?: ohatrinona
    Bienvenu(e) : tonga soa
    Au revoir : veloma 

    Bibliographie

    "Madagascar terre d'énigme", Andriamany Ramaholini Haso
    "Voyage à Madagascar en 1857", J. Pfeiffer, Edit Karthala, 1981 
    "Moeurs et coutumes des Malgaches", Raymond Decary, Edit. Payot, 1952 
    "Madagascar, la grande île", P. Rajoelina, L'Harmattan, 1989 Les sorciers de la pleine lune, Nicole Viloteau, Edit. Arthaud, 1990 
    "Rade Terminus", Nicolas Fargues, Edition POL, 2004 
     "Madagascar, trois mois sur l’île rouge", Claire et Renaud Marca, Edit. De la Martinière, 2011
     "Panorama de Madagascar", Jean-Luc Allègre, Edit. Jean-Luc Allègre, 2011
     "Rêve de Madagascar", Philippe Aimar, Edit. Orphie G.Doyen, 2010

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/