Sénégal

Djembés et rencontres buissonnières - 9 j

Sénégal
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Une nouvelle façon de voyager, alliant repos du séjour à des activités typiques, à la rencontre des locaux !

INFOS PAYS

Sénégal
  • Carte d’identité  :
  • République du Sénégal
    Nature de l'Etat : république
    Nature du régime : régime parlementaire, semi-présidentiel, 
    Chef de l'Etat : Macky Sall (depuis avril 2012)
    Capitale : Dakar
    Superficie : 196 722 km2
    Population : 14 125 000 habitants
    Densité de population : 71.8 hbs/km2
    Langues : français (officiel), wolof
    PIB par habitant : 958 $
    Taux d'alphabétisation des adultes: 42 % 
    Espérance de vie : 63 ans  
    Religions : musulmans (94%), chrétiens (4%), religions traditionnelles (2%) 
    Croissance démographique annuelle : 2,53 %  
    I.D.H. : 154ème rang (0,47)  
    Fête nationale : 4 avril (indépendance par rapport à la France en 1960)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Pâques (dimanche et lundi), Ascension, 1er mai (fête du Travail), Pentecôte, 15 août (Assomption), 25 décembre (Noël), fêtes musulmanes (dates variables).

  • Repères historiques  :
  • XIème siècle : islamisation par les Arabes de la partie nord du Sénégal.
    XIVe siècle : le territoire fait partie de l’Empire du Mali.
    XVe siècle : premiers comptoirs portugais et européens sur la côte.
    XVIe siècle : arrivée des Hollandais à Gorée.
    1659 : fondation de St-Louis par les Français.
    1854-1865 : essor de la colonie française sous l’impulsion du Général Faidherbe, gouverneur général.
    1857 : fondation de Dakar.
    1890 : fin de la conquête française pour ce qui est de l’intérieur du pays.
    1902 : le Sénégal fait partie de l’Afrique Occidentale Française dont il est la tête de pont. Dakar capitale de l’AOF.
    1958 : le pays devient une république autonome.
    1959-1960 : avec l’actuel Mali (ex Soudan Français), le Sénégal forme la Fédération du Mali.
    1960 : rupture avec le Mali et indépendance. Présidence de Léopold Sédar Senghor.
    1963 : constitution et parti unique.
    1981 : Abdou Diouf succède à Senghor, rétablissement du multipartisme.
    1982-89 : union avec la Gambie sous le nom de Sénégambie.
    1990 : importants incidents avec la Mauritanie (conflit Noirs-Arabes) et suspension des relations entre les deux pays jusqu’en 1992.
    1992 : suite à de graves incidents près du Cap Stirring, le monde découvre le mouvement indépendantiste Diola en Casamance qui existait depuis déjà plusieurs dizaines d’années.
    1994 : grèves et émeutes dans plusieurs villes suite au plan d’austérité économique décrété par le gouvernement.
    1998 : malgré divers appels à la paix, poursuite de la rébellion en Casamance.
    2001 : accords avec la rébellion qui devraient mettre fin aux incidents.
    2012 : Macky Sall est élu président de la république

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants françaiss : passeport valide au-moins 6 mois après la date de retour.

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    A compter du 15 janvier  2017 l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs non accompagnés d’un de leurs parents est à nouveau obligatoire.
    https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11090
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922 

    Autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat Général du Sénégal 

    - 97 rue Garibaldi 69006 Lyon Tél : 04.72.72.96.91 ;
    - 23 avenue de la République 33200 Bordeaux Tél 05.56.32.62.87

    Ambassade du Sénégal
    14, avenue Robert Schuman 75007 Paris
    Tel : 01.47.05.39.45
    Courriel : repsen@wanadoo.fr
    Site Web : http://www.ambasseneparis.com/

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Consulat de France au Sénégal
    1 rue El Hadji Amadou Assane Ndoye - BP 4035 - Dakar
    Tél : + 221 338 395 262
    Permanence consulaire : +221 77 639 93 59
    Permanence ambassade : + 221 33 839 51 00 
    Courriel : webmestre.dakar-amba@diplomatie.gouv.fr
    Site Web : https://sn.ambafrance.org/

    http://www.ambafrance-sn.org/-Le-Consulat-General

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d'hiver : - 1heure 12H00 à Paris = 11H00 au Sénégal.
    Heure d'été : - 2 heures 12H00 à Paris = 10H00 au Sénégal.

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers le Sénégal : 00 + 221 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    Du Sénégal vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police : 17
    Gendarmerie nationale : +221 800 00 20 20
    Pompiers : 18
    Urgences médicales : 33 889 15 15

    Internet
    Il existe de nombreux cybercafés dans les grandes villes, et une connexion wifi est disponible dans la majorité des hôtels

    Electricité
    220 V, 50 Hz

  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le franc CFA divisé en 100 centimes, appellation internationale XOF
    1 € = 655.96 CFA   -   1 CFA = 0.00152 €  (septembre 2018)

    Il n’est pas possible de changer en France les euros contre des CFA. Vous pourrez faire le change sur place. Nous vous conseillons d'emporter des euros en espèces. La carte bleue Visa et Mastercard est acceptée à Dakar, M’Bour et à Saint-Louis, où l'on trouve aussi des distributeurs. Cependant, leur fonctionnement est aléatoire.

    Renseignez-vous avant de partir auprès de votre banque sur le plafond de retrait à l'étranger dont vous disposez.

  • Climat :
  • On distingue deux saisons :
          - une saison des pluies, de juin à octobre, avec une importance des précipitations plus marquée du sud au nord ;
          - une saison sèche, de novembre à mai, avec des températures comprises entre 22°C et 30°C, et des variations importantes entre le littoral et l’intérieur.


    Le Sénégal bénéficie d’un climat tropical avec une nuance aride diminuant du nord au sud, sauf en Basse-Casamance (tropical humide).La zone côtière est tempérée par l’alizé marin.

    Températures minimales/maximales
    Saint Louis : en hiver de 16° à 30°, au printemps de 17° à 31°, en été de 22° à 31°, à l’automne de 20° à 32°
    Dakar : en hiver de 17° à 27°, au printemps de 17° à 26°, en été de 23° à 30°, à l’automne de 22° à 30°
    Ziguinchor : en hiver de 16° à 35° ; au printemps de 17° à 37°, en été de 23° à 34°, à l’automne de 20° à 33°

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) :
    Le vaccin contre la fièvre jaune n’est plus obligatoire pour entrer au Sénégal, sauf pour les passagers provenant de zones d’endémie amarile. Toutefois, au vu de l’existence d’une circulation active du virus amarile et de la présence de vecteurs capables d’activer une transmission, il est très fortement recommandé d’être à jour de la vaccination contre la fièvre jaune. Dans la pratique, il peut arriver que les autorités sanitaires sénégalaises exigent, à la frontière, la présentation du carnet de vaccinations internationales, même pour des passagers en provenance de pays européens.
    Il est recommandé d’effectuer le vaccin contre la fièvre jaune au moins 10 jours avant la date de départ du voyage.  

    Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est conseillée. Le traitement antipaludéen est recommandé, le Sénégal est en zone 3

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation) et le mal d’altitude, un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Notre partenaire au Sénégal est investi dans la vie associative. Une partie de ce que nous lui reversons participe au fonctionnement de l’association Tche Kanam qui s’investit dans la petite enfance et développe depuis 2001 « des cases des tout petits », équivalent « école maternelle ». Ces lieux fonctionnent aussi avec le matériel pédagogique apporté par les touristes. Depuis plusieurs années maintenant, l’association a établi également un partenariat avec la maternité du village de Nianing. A chaque naissance à la maternité, la sage femme donne une ordonnance à la maman qui lui permet de venir chercher un paquet naissance composé de vêtements et de jouets pour bébé. Cette action encourage les femmes à venir accoucher au dispensaire améliorant ainsi la santé de la mère et du nouveau né.

    Us et coutumes
    Il convient pour les femmes d’adopter une tenue couvrant les genoux et d’éviter les shorts trop courts. La population est majoritairement musulmane. 
    Les salutations sont essentielles. Il est apprécié de s’enquérir de la santé des gens à qui l’on dit bonjour et même des membres de leur famille. 
    Pour ce qui est du marchandage, l’objectif premier n’est pas de faire baisser les prix, il s’agit avant tout d’un échange. Prenez votre temps, parlez d’autre chose, plus longue sera la discussion, plus vous aurez l’estime de votre interlocuteur. 
    La cérémonie du thé est très importante: si vous acceptez le premier, il vous faudra aller jusqu’au troisième, le plus sucré.

    Photos

    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    -  Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.
    Ainsi vous pouvez soutenir ces projets en apportant avec vous des vêtements et/ou chaussures pour bébés (nouveaux nés jusqu’à 2 ans) ; vous confectionnerez sur place les paquets de naissance (pas de peluches svp). Pour le matériel scolaire niveau école maternelle (cahier, crayons, puzzle, pâte à modeler, peinture…), vous pouvez aussi choisir de participer financièrement sur place, cela sera acheté localement et soutiendra ainsi l’économie locale.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Le français est la langue officielle au Sénégal, celle parlée par toutes les ethnies. Ils existent près de 50 langues différentes, celle la plus utilisée est le wolof.

    Bonjour : na nga def (sg)/na ngeen def (pl)
    Au revoir : ba beneen
    S’il te plaît : su la nexee
    Merci : jai-rruh-jef
    Je t’en prie/je vous en prie : agsil/agsileen ak jaam
    Excusez-moi/Pardon : baal ma
    Oui : wau
    Non : deh-det
    Comment vas-tu : jaam nga am
    Je vais bien : jaam rek
    Et toi ? : yow nag ?

     

    Bibliographie

    « Le ventre de l’Atlantique », Fatou Diome, Lgf, 2005 
    « Celles qui attendent », Fatou Diome, Flammarion, 2010
    « Les bouts de bois de Dieu », Ousmane Sembène, Pocket, 2013
    « Sénégal », Christian Saglio et Erik Orsenna, Editions Grandvaux, 2005
    « Histoire des tirailleurs », Eric Deroo et Sandrine Lemaire, Seuil, 2010
    « Au fil de Dakar », Thierry Chicheportiche, Le Bibliofil, 2010
    « Une si longue lettre », Mariama Bâ, Editions du Rocher, 2001 

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

    L