Russie

Saint-Pétersbourg, la ville de Pierre - 6j

Russie
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil

Villes d'histoire et métropoles d'aujourd'hui… ARVEL vous offre la possibilité de découvrir ou redécouvrir plusieurs villes « capitales ». Le plus souvent un animateur très familier de la ville et soucieux d’en faire partager sa passion sera présent pour vous permettre une découverte approfondie.

INFOS PAYS

Russie
  • Carte d’identité  :
  • Fédération de Russie
    Nature de l'Etat : république fédérale
    Nature du régime : présidentiel fort
    Chef de l'Etat : Vladimir Poutine, président (depuis le 4 mars 2012)
    Capitale : Moscou
    Superficie : 17 075 200 km2
    Population : 144 500 000 habitants
    Densité de population : 8,57 habitants/km2
    Langues : russe (officielle), tatar, bachkir, et nombreuses autres langues…
    PIB par habitant : 8 748 $  (2016)
    Taux d'alphabétisation des adultes : 99,72 %
    Espérance de vie : 71 ans
    Religions : chrétiens orthodoxes
    Croissance démographique annuelle : 0,20 %
    I.D.H. : 0,804 52ème rang
    Fête nationale : 12 juin, (déclaration de souveraineté de la Russie le l2/06/ 1990)
    Jours fériés : 1er au 5 janvier inclus (Nouvel An), 7 janvier (Noël orthodoxe), 23 février (Jour des défenseurs de la Patrie), 1er mai (fête du Printemps et du Travail), 9 mai (fête de la Victoire), 12 juin (fête nationale), 4 novembre (fête de l’Unité du Peuple).

  • Repères historiques  :
  • 1918 : en mars, le Parti bolchevik est rebaptisé Parti communiste, et la capitale déplacée de à Moscou. Plusieurs groupes de citoyens hostiles au régime communiste gagnent du terrain dans le Sud et l'Est du pays. S'ensuivent trois années de guerre civile qui pousseront environ 1,5 million de personnes à choisir l'exil.
    1920-1921 : les conséquences économiques catastrophiques de la guerre civile culminent avec la grande famine qui fera entre 4 et 5 millions de morts.
    1922 : création de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS).
    1924 : après la mort de Lénine, son successeur Staline introduit la collectivisation, mettant fin à la paysannerie à la fois en tant que classe et mode de vie. Suite à la résistance des paysans, des millions d'entre eux sont exécutés ou exilés dans des camps de concentration en Sibérie et en Asie centrale.
    1932 : accélération de la collectivisation des terres, mesures draconiennes contre les paysans qui tentent de préserver une partie de leur récolte. En conséquence une effroyable famine frappe l'Ukraine, faisant environ 6 millions de morts.
    1939 août : la signature du pacte de non-agression entre la Russie et l'Allemagne annonce la Seconde Guerre mondiale. 
    2/09/1939 : début de la 2ème guerre mondiale
    1940 : Trotsky, fondateur de l'armée rouge poursuivi par Staline et réfugié au Mexique est assassiné par un agent de Staline
    1941 : opération Barberousse : Hitler envahit l'Union soviétique. La guerre fera au total entre 26 et 28 millions de victimes - un sixième de la population russe. 
    1943 février : victoire soviétique de Stalingrad (l'actuelle Volgograd) , reddition de l'armée allemande. Un million de soldats soviétiques trouveront la mort en défendant Stalingrad.
    1945 : à la fin de la guerre, le contrôle élargi de la Russie sur la majorité des pays de l'Europe centrale et méridionale sera la clé de la restauration de l'après-guerre et de l'émergence de l'Union soviétique comme l'une des deux grandes puissances mondiales. Staline rétablit l'ancien système des purges. Alors que s'intensifie la guerre froide, il fait de l'idéologie et de l'influence occidentales les nouvelles ennemies de l'URSS.
    1953 : après la mort de Staline, Nikita Khrouchtchev accède au pouvoir et entame une prudente déstalinisation du Parti. A l'extérieur, il soutient ouvertement et militairement Cuba mais doit céder aux Etats Unis en 1962 et démanteler les missiles soviétiques installés sur l'île
    1967 : Khrouchtchev est renversé et remplacé par Brejnev, qui remet Staline sur un piédestal. Malgré une répression accrue, les mouvements dissidents prennent de l'ampleur, 
    1968 : mettant fin au "printemps de Prague les chars soviétiques entrent à Prague, suscitant une vive indignation dans le monde
    1988 : après avoir introduit des réformes politiques et économiques (perestroïka) et appelé à une plus grande ouverture (glasnost), Gorbatchev surprend le monde entier en organisant des élections dans le but de transférer le pouvoir du Parti à un nouveau Parlement. Quinze républiques soviétiques en profitent pour proclamer leur indépendance, à commencer par les Etats baltes. Sa sphère d'influence se réduisant de plus en plus, et la crise économique s'aggravant, Gorbatchev est contraint de se retirer.
    1991 : le putsch tenté en août contre Gorbatchev prépare l'accession au pouvoir d'un successeur plus radical, Boris Eltsine. Mise en place d'une nouvelle confédération des Etats indépendants et élection d'Eltsine à la présidence de la nouvelle République de Russie.
    1993 : Eltsine dissout le soviet suprême. A l'issue des élections législatives, une nouvelle Constitution entre en vigueur. S'installe alors un statu quo entre les groupes nationalistes et communistes et les partis réformateurs.
    1994 : confronté au désir d'autonomie de peuples intégrés à la Fédération, Eltsine intervient militairement en Tchétchénie.
    1996 : malgré son indécision et son autoritarisme, Eltsine est réélu président.
    1999 : limogeage du Premier ministre Yevgueny Primakov et de son gouvernement, alors que celui-ci s'apprête à voter la destitution de Eltsine. Une vague d'attentats attribués aux "bandits" (rebelles) tchétchènes entraîne une nouvelle guerre en Tchétchénie.
    2000 : Vladimir Poutine est nommé président par intérim. La "sale guerre" se poursuit en Tchétchénie.
    2001 : organisation d'élections qui confirment Poutine dans sa fonction de président. Les opérations armées se poursuivent en Tchétchénie. La lutte contre la corruption politique et financière connaît un début de mise en application. Mais le pouvoir d'achat des ménages, déjà peu élevé, est menacé par un nouveau ralentissement de la croissance.
    2002 : la guerre de Tchétchénie fait irruption au cœur  de la capitale russe : en octobre, un commando tchétchène prend en otage 800 personnes dans un théâtre de Moscou. Le gaz utilisé par les forces spéciales russes provoque la mort de 115 otages et de tout le camando. Les opérations militaires s'intensifient en Tchétchénie, et la perspective de la paix et d'une solution négociée s'éloigne.
    2004 : en mars, Vladimir Poutine est réélu président de la Fédération de Russie, à une très large majorité dès le premier tour.
    2005 : des milliers de retraités russes manifestent contre la réforme de la protection sociale. Le chef des indépendantistes tchétchènes Aslan Maskhadov est tué par les forces spéciales russes.
    23 avril 2007 : décès de l’ancien Président Boris Eltsine.
    2008 : Dimitri Medvedev remplace Poutine à la présidence russe. Vladimir Poutine devient Premier Ministre. Le Président Medvedev annonce l’extension du mandat présidentiel de quatre à six ans, et de celui des députés de quatre à cinq ans. Les tensions russo-géorgiennes sont ravivées par l'indépendantisme de l'Abkhazie. La Russie est frappée par la crise financière internationale et la chute des prix du pétrole.
    2012 : Poutine élu président au premier tour. Opposition et observateurs dénoncent des fraudes. Nouvelles manifestations de l’opposition.
    2014 : la Russie utilise son armée pour attaquer les forces ukrainiennes près de la frontière.
    2018 : réélection de Vladimir Poutine.

  • Formalités :
  •    Pour les ressortissants français : passeport valable au moins six mois après la fin du séjour et comportant au-moins 2 pages vierges face à face. Visa obligatoire, coût consulaire 61 €.

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    La demande de visa devra être effectuée par vos soins. Vous recevrez avec votre inscription une fiche détaillée vous indiquant la démarche à suivre et comportant les informations nécessaires à l’obtention. Assurez-vous que le départ de votre voyage est garanti avant d’entreprendre les démarches. 

    Autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat de Russie 
    40/50 boulevard Lannes -
    75116 Paris
    Tél. 01.45.04.05.01
    Internet : http://ambassade-de-russie.fr/index.php/fr
    Courriel : ambrus@wanadoo.fr

    Autres consulat de Russie : Marseille (consulat général), Strasbourg (consulat général), Biarritz (consulat honoraire), Lyon (consulat honoraire ; ce dernier ne délivre pas de visas mais transmet les dossiers de demande de visa que vous leur confiez, moyennant frais de service) 

    Attention : Les formalités consulaires ainsi que les tarifs des visas peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Consulat de France à St Petersbourg
    12, avenue Nevsky (5ème étage)
    191186, Saint-Pétersbourg
    Tél : [7] (812) 332 22 70
    Urgences : [7] (921) 939 70 42
    Fax : [7] (812) 332 22 90
    Internet : http://www.ambafrance-ru.org/
    Courriel : consulat@francespb.org

    Consulat de France à Moscou
    45 Bolchaïa Yakimanka - 119049 Moscou
    Tél : [7] (495) 937 15 00
    Fax : [7] (495) 937 14 13
    Numéro d’urgence : [7] (495) 937 14 60
    Internet : https://ru.ambafrance.org/-Francais ou https://ru.ambafrance.org/-Consulat-general-de-France-a-Moscou-
    Courriel : consulat.moscou-fslt@diplomatie.gouv.fr
    (service visa : visas.moscou fslt@diplomatie.gouv.fr)    

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : +2 heures : 12H00 à Paris = 14H00 à Moscou et St Pétersbourg
    Heure d’été : +1 heure : 12H00 à Paris = 13H00 à Moscou et St Pétersbourg

    Heure d’hiver : +8 heures : 12H00 à Paris = 20H00 à Irkoutsk
    Heure d’été : +7 heures : 12H00 à Paris = 19H00 à Irkoutsk

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De France vers la Russie : composez le 00+7+ l’indicatif de la ville + le numéro du correspondant.
    De la Russie vers la France : composez le 8, attendre la tonalité puis le 10 suivi du 33 + l'indicatif région sans le 0 suivi des 8 chiffres du numéro de votre correspondant.

    Vous pourrez téléphoner* à partir des cabines installées dans les rues et dans le métro, elles fonctionnent avec des cartes vendues dans le métro, les hôtels ou les postes (explications en anglais).

    *la connexion établie il faut appuyer sur la touche «étoile » pour que votre correspondant puisse vous entendre

    Numéros d’urgence
    Police 102
    Pompiers 101  
    Urgences médicales 103 
    Urgences unique 112

    Internet
    Les cybercafés sont de plus en plus nombreux à Moscou et Saint-Pétersbourg notamment.
    A Saint-Pétersbourg, le wifi est disponible dans la plupart des hôtels.

    Electricité : 220 v, prises européennes

  • Monnaie :
  • Le rouble divisé en kopeks (1 rouble = 100 kopeks) (appellation internationale RUB)
    1 rouble : 0,0133 €  -  1 € = 75 roubles (octobre 2018)

    Les principales cartes de crédit sont acceptées mais d'usage limité aux hôtels, restaurants et magasins des grandes villes. Les chèques de voyages et les chèques bancaires ne sont pas utilisables. Prévoyez des euros en petites coupures que vous convertirez facilement dans les kiosques de change. Le rouble n'est pas reconvertible en France, ne pas en rapporter.

    Refusez toute proposition de change au noir, il s'agit le plus souvent d'escroquerie.

  • Climat :
  • Entre Moscou et St Pétersbourg climat continental tempéré : étés chauds et secs, hivers froids et rigoureux. L’hiver est moins prononcé à St Pétersbourg mais plus humide ; neige et verglas sont au rendez-vous.

    Températures minimales /maximales
    St Pétersbourg : en hiver de -13° à -1°, au printemps de -8° à 15°, en été de 12° à 21°, à l’automne de -2° à 15°
    Moscou : en hiver de -16° à -9°, au printemps de -8° à 19°, en été de 12° à 23°, à l’automne de -3° à 15°
    Irkoutsk : en hiver de -25° à -12°, au printemps et à l’automne de -17° à 14°, en été de 7° à 21°

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles. Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) :

    Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

    Des produits contre les moustiques seront utiles l'été à Saint-Pétersbourg.

  • Voyageur responsable  :
  • Us et coutumes
    Dans une église orthodoxe, au moment du culte : les hommes se découvrent, les femmes se couvrent la tête, pensez à avoir un petit foulard avec vous. Prévoir une jupe pour les femmes et un pantalon long pour les hommes.

    Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

            Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    -  Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Oui : Da
    Non : Niet
    S’il vous plaît : Pajalousta
    Bonjour : Zdrastvouitié
    Au revoir : Da svidania
    Merci : Spassiba
    Pardon : Prastitié
    Combien ça coûte ? : Sloka éta stoït ?

     

    Bibliographie 

    "Nous autres", Evgueni Zamiatine, Gallimard, 1920
    "Le maître et Marguerite", Mihail Boulgakov, Pocket
    "Récits de la Kolyma", Varlam Chalamov, Verdier. Ecrits en 1955, ces récits d’un homme qui a passé 17 ans au Goulag ont été publiés après sa mort.
    "Contes d’Odessa", Isaac Babel, Gallimard
    "La cavalerie rouge", Isaac Babel, Gallimard
    "L’année nue", Boris Pilniak, Gallimard
    "Le tchékiste", Vladimir Zazoubrine, Christian Bourgois. Livre non publié du vivant de l’auteur qui a disparu pendant la répression de la fin des années 30.
    "Vie et destin", Vassili Grossman, Pocket
    "Les enfants de l’Arbat", Anatoli Rybakov, Grasset
    "Une journée d’Ivan Denissovitch", Alexandre Soljenitsine, Pocket
    "Une saga moscovite",Vassili Axionov, Folio  L’histoire d'une famille pendant la période stalinienne
    "Les douze chaises", I. Ilf et E. Petrov, Parangon   Moscou au temps de la Nouvelle Politique Economique instaurée par Lénine, un roman éclatant d'humour.
    "La mort et un peu d'amour", M. Alexandra, Seuil Policiers   Un roman policier situé dans le Moscou d'aujourd'hui
    "La Russie selon Poutine", Anna Politkovskaïa, Gallimard

    - Saint Pétersbourg
    "Saint-Pétersbourg, histoire, promenade, anthologie et dictionnaire", ouvrage collectif, Robert Laffont, coll. Bouquins. Une somme où tout est dit.
    "Nouvelles de Pétersbourg", Nicolas Gogol, Livre de Poche. Un classique, la ville impériale poétique et inquiétante.
    "Les pauvres gens", Fédor Dostoïevski, Folio. Un récit de la misère et l’humiliation d’un  petit fonctionnaire d’empire 
    "Crime et châtiment", Fédor Dostoïevski, Livre de Poche. Un immense roman qui, entre autre, peint le monde de Pétersbourg loin de ses palais et de ses riches artères. (Si on ne lit qu’un livre de la littérature russe, ce doit être « Crime et châtiment ».)
    "Pétersbourg", André Biely, L’Age d’Homme. La fin d’un univers dans une ville abstraite et oppressante. Un récit soutenu servi par une écriture moderne, un très grand texte.
    "L’attrapeur de rats",  Alexandre Grine, L’Age d’Homme. Ecrit en 1924, l’errance d’un homme perdu de solitude et de misère dans une ville exsangue, fantomatique, et dans cette détresse, de beaux moments de tendresse. Un court récit, mais très lourd.
    "Journal pétersbourgeois", Isaac Babel, Interférences, 2013. Brefs textes constituant une chronique de la ville des derniers jours du tsarisme jusqu’à la guerre civile.

     

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/