Colombie

Redécouvrir l’Eldorado - 14 j

Colombie
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Quelle que soit votre destination, voyagez l’esprit léger. Tout est prévu pour que vous ne soyez consacrés qu’à la découverte et à l’émerveillement !

INFOS PAYS

Colombie
  • Carte d’identité  :
  • République de Colombie
    Nature de l'Etat : république
    Nature du régime : démocratie présidentielle
    Chef de l'Etat : Juan Manuel Santos, président
    Capitale : Bogota (altitude 2700 m)
    Superficie : 1 141 748 km2
    Population : 45 566 856 habitants
    Densité de population : 39,91 habitants/km²                    
    Langues : espagnol (officielle), plus de 80 langues et dialectes indiens
    PIB par habitant : 6 685 $                             
    Taux d'alphabétisation des adultes : 92,8 %                   
    Espérance de vie : 74,31 ans
    Religions : catholiques (95%), croyances et traditions amérindiennes                         
    Croissance démographique annuelle : 1,18 %                  
    I.D.H. 0,719 (92ème rang)                                    
    Fête nationale : 20 juillet (indépendance de 1810)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), 6 janvier (Epiphanie), 19 mars (Saint José), Jeudi et Vendredi Saint (Pâques), 1er mai (fête du Travail), jeudi de l’Ascension, Fête Dieu, 3 juillet (Saints Pierre et Paul), 20 juillet (fête nationale),7 août (bataille de Boyaca), 15 août (Assomption), 12 octobre (journée de Christophe Colomb), 1er novembre (Toussaint), 11 novembre (indépendance de Cartagena), 8 décembre (Immaculée Conception), 25 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • Ve siècle avant J.C : des populations précolombiennes les Chibcha vivent de la chasse et pratiquent l’agriculture nomade dans la région de Bogota. Cette civilisation domine les autres indigènes.
    1499 : Alonso de Ojeda découvre pour l’Espagne, la Colombie. Les conquistadores fondent les villes de Santa Marta sur la côte, Darien et Santa Fe de Bogota. Les indiens sont réduits en esclavage et les maladies comme la rougeole les ont décimés. C’est ensuite que les Espagnols ont commencé le commerce d’esclaves d’Afrique.
    1717 : création de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade, qui comprenait aussi l’actuel Venezuela, le nord du Pérou, une partie de l’ouest du Brésil, l’Équateur et Panama.
    1810 : la province de Santa Fé de Bogotá  met en place un gouvernement autonome et proclame son indépendance le 20 juillet 1810
    1819 : le Venezuelien Simon Bolivar, épaulé par des mercenaires britanniques, inflige une cuisante défaite à l’armée espagnole et entre triomphalement à Bogotá le 10 août.
    1821 : adoption de la Constitution de la République de la Grande Colombie qui comprend la Colombie actuelle, le Venezuela, l’Equateur, le Panama, certaines régions du Brésil, le Pérou, la Guyane, le Costa Rica et quelques territoires des Caraïbes. Simon Bolivar est président de la République, Santander en est le vice-président.
    1830 : l'Équateur et le Venezuela quittent la République de Grande Colombie qui est alors dissolue. Bolivar démissionne.
    1832-1837 : Santander est président de la Nouvelle-Grenade.
    1849-1880 : la Colombie est plongée dans les affres de la guerre civile opposant les centralistes (conservateurs) aux fédéralistes (libéraux).
    1886 : création de la République de Colombie, Rafael Núñez en devient le premier président. 
    1899-1902 : la guerre civile surnommée « guerre des Mille Jours » coûte la vie à environ 100 000 personnes. Elle oppose les libéraux aux conservateurs.
    1932 - 1933 : guerre avec le Pérou autour du port amazonien de Leticia. 
    1995 : un cessez-le feu est signé pour mettre fin aux altercations concernant une région de 340 km² débouchant sur l’Amazonie. 
    1966 : les FARC, bras armé du Parti communiste colombien sont emmenées par Manuel Marulanda.
    Entre 1974 et 1982, la Colombie est un important producteur de marijuana. 
    1991 : Pablo Escobar est finalement arrêté et, en fuite, abattu deux ans plus tard.
    1998 : des négociations avec les FARC sont entamées.
    2002 : dès son élection, Alvaro Uribe se lance dans une politique offensive (« de sécurité démocratique ») dans le but de réduire l'emprise territoriale des guérillas. Pendant ses deux mandats la sécurité intérieure s’est nettement améliorée et la croissance économique s’est durablement installée.
    2010 : Juan Manuel Santos remporte l'élection présidentielle .Il bénéficie d'une cote de popularité s'élevant aux alentours de 70 %.


  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport valide au-moins 6 mois après le retour du voyage.
    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur  le passeport des parents. Pour  les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat de Colombie
    12 rue de Berri 75008 Paris Tél : 01.53.93.91.91 Fax : 01.42.89.92.92
    Internet : http://www.consulatcolombie.com
    Courriel : cparis@cancilleria.gov.co

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de France, Section consulaire 
    Carrera 11, n° 93-12 Apartado Aereo - 29611 Bogota 
    Tél : [571] 638 14 00
    Fax : [571] 638 14 55
    Internet : http://www.ambafrance-co.org/
    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.


  • Décalage horaire  :
  • - 7 h d’avril à octobre : 12h00 à Paris = 05h00 à Bogota
    - 6 h le reste de l’année : 12h00 à Paris = 06h00 à Bogota

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers la Colombie : 00 + 57+ l’indicatif de la ville + le numéro à 7 chiffres du correspondant.
    Appel intérieur local : composez les 7 chiffres de votre correspondant
    Appel intérieur national : 0 + 9 ou 7 ou 5 (selon l’opérateur) +le numéro à 7 chiffres du correspondant.
    De Colombie vers la France : 00 + 33  + l'indicatif région sans le 0 suivi des 8 chiffres du numéro de votre correspondant.

    Numéros utiles
    Urgences : 123 ou 112
    Police : 156
    Pompiers : 119
    Ambulance 132

    Internet : la plupart des hôtels dans les villes capitales sont connectés au réseau Internet. Cybercafés dans les grandes et moyennes villes. Wifi gratuit dans de nombreux restaurants, cafés et lieux publics.

    Electricité : 110 volts, 50 Hz. Les prises sont de type américain, avec deux fiches plates d’entrée. Vous trouverez sur le marché des adaptateurs et des transformateurs de courant. Nous vous conseillons de vous renseigner avant de brancher vos appareils électriques.


  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le peso divisé en 100 centavos.  
    Appellation internationale COP
    1 € = 2736 COP,  1 COP = 0,00037 € (février 2014).
    Nous vous conseillons d'emporter des dollars en petites coupures (maximum 20 $). 
    La plupart des hôtels, des restaurants et des magasins acceptent les cartes de crédit internationales. Les plus fréquentes sont Visa et Master Card. Les cartes American Express et Diners Club ne sont pas acceptées partout.


  • Climat :
  • La Colombie présente une grande variété climatique, mais bénéficie d’un climat agréable avec une température en moyenne de 25°C selon l’altitude.
    Jusqu’ à 2300m d’altitude, région subtropicale avec des températures de 24-27°C. Entre 2 300m à 3000m, climat tempéré, frais le soir. Au dessus de 3000m, zone froide où les températures varient ente -18° à 13°C. Il peut faire beau comme il peut pleuvoir à n’importe quelle saison. 
    Dans la région amazonienne, les températures sont similaires à celles de la côte, mais les précipitations sont plus importantes.

    Moyenne des températures maximales/minimales
    Barranquilla :        toute l’année de 23° à 33° 
    Bogota (2560 m) : toute l’année de 9° à 20°

  • Santé :
  • Pour cette destination, une bonne condition physique est indispensable ainsi qu’une bonne adaptation à l’altitude. Demandez à votre médecin, lors de votre visite d’apprécier vos capacités d'adaptation à l'altitude. Effectuez un contrôle dentaire avant votre départ: l'altitude peut réveiller des douleurs.

    Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.
    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr 

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : 
    Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. Les vaccinations contre l’hépatite A et la fièvre jaune (Amazonie) sont recommandées. Un traitement antipaludéen est conseillé, la Colombie est en zone 3 (Amazonie), le reste du pays en zone 2.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies  (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation) et le mal d’altitude, un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.


  • Voyageur responsable  :
  • Us et coutumes
    Une tenue correcte est exigée pour la visite des églises.

    Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.
    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages) :

    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres. En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages)  
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)
    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :

    - Réfléchir et mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Bonjour: Buenos dias
    Au revoir : Adios
    Merci : Gracias
    S’il vous plaît ? : Por favor
    Oui / Non : Si / No
    Comment ça va ? : Que tal ?
    Où est ? : Donde esta ? 
    Combien ça coûte ? : Cuanto cuesta ?
    Je m’appelle : Me llamo
    Excusez-moi : Perdon
    Puis-je prendre une photo ? : Puedo echar una foto ?

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/