Cap Vert

Les rebelles de la caldeira - 14 j

Cap Vert
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Partez à l’aventure en toute sérénité ! Car la découverte s’accompagne généralement de surprises, voici quelques voyages pour aller au-delà des idées reçues !

INFOS PAYS

Cap Vert
  • Carte d’identité  :
  • République de Cabo Verde
    Nature de l'Etat : république 
    Nature du régime : régime présidentiel
    Chef de l'Etat : Jorge Carlos Fonseca, président (depuis le 9 septembre 2011)
    Capitale : Praia
    Superficie : 4 033 km²
    Population : 539 560 habitants
    Densité de population : 130 habitants/km² 
    Langues : portugais (officielle), créole capverdien
    PIB par habitant : 2 997 $ 
    Taux d'alphabétisation des adultes : 85 %
    Espérance de vie : 75 ans  
    Croissance démographique annuelle : 1.2 % 
    Religions : catholiques (92%), protestants (7%), musulmans (1%)
    I.D.H. : 0,636 (122ème rang)
    Fête nationale : 5 juillet (Jour de l’Indépendance)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), 13 janvier (Jour de la Démocratie), 20 janvier (Fête des Héros), Carnaval, Pâques, 5 juillet (Jour de l’indépendance), 1er novembre (Toussaint), 25 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • 1456 : arrivée des premiers marins portugais sur les îles.
    1462 : les Portugais fondent Ribeira Grande (l'actuelle Cidade Velha) sur Santiago. Ils amènent avec eux des esclaves des côtes de l'Afrique de l'Ouest.
    1747 : première sécheresse, un fléau qui ne cessera de frapper le Cap-Vert.
    XVIIIe-XIXe siècles : les principales périodes de sécheresse déciment plus de 100 000 personnes, le gouvernement portugais reste indifférent au sort de sa colonie. Le déclin du commerce lucratif des esclaves met un terme à la prospérité du Cap-Vert.
    1832: les Capverdiens commencent à émigrer en Nouvelle-Angleterre, mouvement favorisé par la présence abondante de baleines dans les eaux de l'archipel. Des baleiniers du Massachusetts et de Rhode Island (États-Unis) recrutent leurs équipages dans les îles de Brava et de Fogo.
    Fin du XIXe siècle : les paquebots viennent se ravitailler profitant de la situation géographique du Cap-Vert. Pendant la première moitié du XXe siècle, la famine fait plusieurs milliers de victimes.
    XXe siècle : le Cap-Vert est la première colonie à bénéficier d'un enseignement supérieur. Au moment de l'indépendance, un quart de la population sait lire, contre 5% en Guinée portugaise (actuelle Guinée-Bissau). Encouragés par le mouvement indépendantiste du continent, les Capverdiens forment un mouvement pour la libération avec les natifs de Guinée-Bissau.
    1975 : indépendance du Cap-Vert.
    1991 : premières élections multipartites. Movimiento para a Democracia (MPD) remporte 70% des suffrages et forme un nouveau gouvernement avec pour Premier ministre le Dr Carlos Veiga et pour président António Monteiro.
    1992 : le gouvernement et le président sortants sont réélus.
    1995 : victoire du MPD aux élections parlementaires.
    1997 : une nouvelle sécheresse détruit 80% des récoltes. Les élections présidentielles et parlementaires marquent le retour de la gauche au pouvoir. C'est l'ancien Parti africain de l'Indépendance du Cap-Vert, le PAICV, qui gouverne.
    2001 : courte victoire du socialiste Pedro Pires aux élections présidentielles.
    2004 : le parti au pouvoir subi un demi-échec aux élections municipales. Les bonnes performances économiques du pays incitent l'ONU à ne plus classer le pays parmi les moins avancés (PMA).
    2005 : 30e anniversaire de l’indépendance du Cap Vert.
    2006 : lors des élections législatives, le Parti africain pour l'indépendance du Cap-Vert (PAICV) obtient 52,32 % des voix et la majorité absolue. Pedro Pires remporte à nouveau l'élection présidentielle
    2008 : le Cap-Vert est accepté dans l'Organisation Mondiale du Commerce.
    2011 : Jorge Carlos Fonseca remporte les élections présidentielles à la tête du MPD mais le PAICV gagne les élections législatives. José Maria Pereira Neves est à nouveau nommé premier ministre.

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport valide au-moins 6 mois après la date de retour.

    Visas
    Le visa préalable d’entrée pour les ressortissants français est supprimé à partir du 1er janvier 2019. Il est remplacé par une formalité préalable de pré-enregistrement OBLIGATOIRE d’entrée sur le territoire capverdien, dont les modalités sont retracées sur la plateforme capverdienne dédiée www.ease.gov.cv
    Le délai imparti pour effectuer ce pré-enregistrement en ligne est de 20 minutes et les autorités cap-verdiennes conseillent d’effectuer le pré-enregistrement au moins 9 jours avant le voyage. Les coordonnées de l’hôtel et le numéro de vol nécessaires pour l’enregistrement en ligne, seront mentionnés sur votre convocation aéroport que vous recevrez environ 3 semaines avant le départ.
    Par ailleurs, les frais de visa sont également supprimés à partir du 1er janvier 2019. Ces frais sont remplacés par une taxe de sécurité aéroportuaire obligatoire pour les vols internationaux (3.400 escudos capverdiens, soit 31 € environ) et pour les vols intérieurs (150 escudos cap-verdiens, soit 1,40€ environ). Le règlement sera effectué soit sur la plateforme capverdienne dédiée www.ease.gov.cv

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    A compter du 15 janvier  2017 l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs non accompagnés d’un de leurs parents est à nouveau obligatoire.
    https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11090
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922 

    Autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade de Cabo Verde
    3 rue de Rigny
    75008 Paris
    Tél : 01.42.12.73.50
    Internet : http://www.ambassadecapvert.fr
    Courriel : ambassade-cap-vert2@wanadoo.fr

    Consulat Honoraire de Cabo Verde
    Adresse pour le courrier seulement:
    35 rue Jules Isaac
    13009 Marseille
    Tél : 04 91 91 81 94
    Internet : http://www.consulatducapvert.com/
    Courriel : consulatcv_marseille@hotmail.com

    Pour votre demande de visa, contactez le consulat par courriel. 

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de FRance au Cap-Vert
    Rua Tenente Valadim 28 - Plateau - Ile de Santiago - CP 192 - 76000 Praia
    Tél : +238 260 45 35
    Internet : http://www.ambafrance-cv.org/
    Courriel : cad.praia-amba@diplomatie.gouv.fr

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : - 2 heures 12H00 à Paris = 10H00 à Praia
    Heure d’été : -3 heures 12H00 à Paris = 09H00 à Praia

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers le Cap-Vert : 00 + 238 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    Appels intérieurs : composez le numéro du correspondant. Les numéros commençant par 9 correspondent à des portables.
    Du Cap-Vert vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police : (+ 238) 800 11 34
    Protection civile: (+ 238) 800 11 12

    Electricité 
    220 volts, prises de type européen, pas besoin d'adaptateur.
    A savoir : il survient parfois des coupures de courant qui peuvent durer de quelques minutes à quelques heures. 
    Il n’y a pas d’électricité dans les logements chez l’habitant. Un générateur fonctionnant le soir vous permettra toutefois de recharger un petit appareil électrique.

    Internet
    On trouve des cybercafés sur toutes les îles.

  • Monnaie :
  • L'escudo cap verdien, appellation internationale CVE. 
    1 € = 110 CVE ; 1 CVE = 0,00907 € (septembre 2018)

    Les règlements se font le plus souvent en espèces. Nous vous conseillons d'emporter des euros en espèces que vous changerez à l'aéroport. Vous pourrez retirer de l'argent aux distributeurs (peu nombreux) si vous disposez d'une carte Visa. Si c'est une Mastercard, vous devrez changer aux guichets des banques. Seuls certains hôtels et restaurants acceptent le paiement par carte bancaire.

  • Climat :
  • Sec et doux, assez venté. Les précipitations sont très rares et peu abondantes même en saison dite des pluies (juin à septembre). Les températures varient assez peu d’un mois à l’autre. Il fait un peu plus frais entre décembre et mai.

    Températures minimales/maximales
    Praia : en hiver de 19° à 26°, au printemps de 20° à 27°, en été de 22° à 29°, à l’automne de 23° à 29°

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est recommandée. Contre la maladie Zika, la protection contre les piqûres de moustiques est essentielle dans la mesure où il n’existe pas de traitement, ni de vaccin actifs sur ce virus.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation) et le mal d’altitude, un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Us et coutumes
    La sécheresse sévit de façon endémique, pensez à économiser l'eau. Vous trouverez au Cap Vert une grande variété de styles musicaux. L'un des plus populaires est le funana, une musique très rythmée qui s'entend surtout à Praia et dans les villes. Les Capverdiens parlent le crioulo, un créole portugais africanisé, même si la langue officielle est le portugais.

    Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) : En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    -  Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée ; Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants ; Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Bonjour : Bom Dia !
    Merci : Obrigado / Obrigada
    Au revoir : Tchau !
    Oui : Sim
    Non : Não
    S’il vous plait : Por Favor
    Pardon, excusez-moi : Desculpa
    Combien ça coûte ? : Quanto é ?

    Bibliographie :

    "Un domaine au Cap-Vert", Henrique Teixeira de Sousa , Actes Sud ,2001. Grande fresque d’une société en quête d’un nouvel équilibre des forces, d’un autre avenir, prémices de la lutte pour l’indépendance.
    "Chiquinho", Baltasar Lopes, Actes Sud,1990. Une famine redoutable conduit un jeune homme à quitter son île natale pour l'Amérique. A travers ses tribulations, un témoignage ethnologique passionnant sur une région méconnue du monde : le Cap-Vert.
    "Cap vert" Collectif, Olizane, 2014
    "Cap vert, perspective et réalité", Joao Do Rosario et Françoise Ascher, L’harmattan, 2013
    "Les Rabelados du Cap Vert, L’histoire d’une révolte" Françoise Ascher, L’harmattan, 2010
    "Les îles du Cap-Vert, Langues, mémoires, histoire", Idelette Muzart-Fonseca Dos Santos, L’harmatttan, 2007
    "Cap Vert, l’archipel hors du temps", J.M Cotta, 2005
    "Insularité et littérature aux îles du Cap Vert", Manuel Veiga, Karthala, 2000
    "Etat et société aux îles du Cap Vert", Michel Lesourd, Karthala, 2000  

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/