;;
Voyage Sultanat d’Oman 11 j - Agence de voyage Arvel

Sultanat d’Oman

Le sultanat aux parfums d’encens - 11 j

Sultanat d’Oman
Formules-sejour-soleil

Séjour soleil Partez à l’aventure en toute sérénité ! Car la découverte s’accompagne généralement de surprises, voici quelques voyages pour aller au-delà des idées reçues !

INFOS PAYS

Oman
  • Carte d’identité  :
  • Sultanat d’Oman
    Nature du régime : monarchie
    Chef de l'Etat: Sultan Qabous bin Saïd AL SAID
    Capitale : Mascate
    Superficie : 312 460 km²
    Population : 4 millions (2014)
    Densité de population : 12,8 habitants/km² (2014)                    
    Langues : arabe, anglais, swahili, …
    Religions : islam, hindouisme, christianisme
    P.I.B par habitant : 21 687$ (2014)                                  
    Taux d'alphabétisation des adultes : 91% (2014)                      
    Espérance de vie: 74 ans (2013)                                  
    Croissance démographique annuelle : 2,1% (2014)                    
    I.D.H. : 0,783  (56ème rang)                                    
    Fête nationale : 18 novembre (commémoration de l’anniversaire du sultan Qabous né en 1940)
    Jours fériés (suivant le calendrier musulman): 1 mouharram (Nouvel An musulman), 21 rabi al Awal (Naissance du prophète de l’islam, Mahomet), 17 rajab (Ascension de Mahomet), 1 chawwal (Fin du ramadan), 10 dhou al Hijja (Fin du pèlerinage à La Mecque). 
    Jours fériés (suivant le calendrier grégorien) : 1er janvier (Jour de l’an), 23 juillet (Jour de la renaissance).


  • Repères historiques  :
  • Vers 563 av. J.-C., le Nord d'Oman, en déclin, est intégré à l'empire perse des Achéménides. La région méridionale de Dhofar doit alors sa prospérité à l'arbre à encens. Cette gomme aromatique, l'une des denrées les plus recherchées du monde antique, fera la fortune du Sud de l'Arabie jusqu'au VIe siècle de notre ère.
    Au milieu du VIIIe siècle, les tribus du Nord d'Oman envahissent le reste de l'Arabie, conquérant brièvement Médine, avant d'être renversées par les Abbassides. Oman conserve toutefois une certaine indépendance et, jusqu'en 1506, date de l'arrivée des Portugais dans l'océan Indien, la puissance navale d'Oman connaît peu de rivaux dans la région. 
    Les Portugais occupent Oman pendant plus d'un siècle. L'imam sultan ibn Saif les expulse en 1650.
    Fin du XVIIe au milieu du XIXe siècle. À son apogée, Oman contrôle à la fois Mombasa et Zanzibar, où la cour est installée, et possède des comptoirs plus au sud encore sur la côte africaine. Certaines régions du sous-continent indien sont aussi sous sa domination.
    La lignée actuelle des sultans d'Oman, fondée en 1749 par Ahmed ibn Said, établit sa capitale à Mascate en 1779.
    1913 : À la mort du sultan Faisal ibn Turki, les tribus de l'intérieur refusent de reconnaître son fils comme imam et remettent leur sort entre les mains d'une autre lignée d'imams. S'ensuit une période troublée, où l'intérieur du pays et la région côtière vivent en lutte permanente. 
    1938 : Arrivée au pouvoir du nouveau sultan, Saïd ibn Taimur. Il ne parvient qu'en 1959 à reprendre pleinement le contrôle de l'intérieur du pays.
    1957 : La production commerciale du pétrole commence.
    1965 - 1976 : Le pays est le théâtre d'une violente insurrection communiste, dite guerre du Dhofar, provoquée par les mauvaises conditions socioéconomiques d'une partie de la population. Ce soulèvement est réduit avec l'aide des forces britanniques et iraniennes.
    1970 : Qabus, le fils du sultan Saïd, renverse son père lors d'une révolution de palais et entreprend de moderniser l'économie semi-féodale du pays et de lever les lourds interdits sociaux. 
    L'ONU classe le sultanat parmi les dix pays ayant connu le plus fort développement depuis 1970.
    1987 : Oman s'ouvre au tourisme.
    1990 : Qabus fait preuve d'habileté en matière de politique étrangère et maintient des rapports amicaux avec l'Iran post-révolutionnaire et des relations diplomatiques avec l'Égypte après la signature d'un traité de paix avec Israël. 
    1993 : Qabus accueille le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin à Oman et apporte son soutien au processus de paix israélo-palestinien jusqu'à la fin des années 1990. 
    1998 : Oman fait partie des pays producteurs de pétrole qui décident de réduire leur production, provoquant une hausse des tarifs pétroliers.
    2001 : Oman devient membre de l'OMC.
    4 octobre 2003 : Le sultan institua le suffrage universel direct pour les Omanis de plus de 21 ans. Et, même si la loi a pour base le Coran, il a concédé le droit de vote et d'égibilité aux femmes. Plusieurs femmes ont donc accédé au poste de ministre à partir de 2004.
    Le 10 décembre 2006 : Les six pays membres du Conseil de coopération du Golfe, dont fait partie Oman, annoncent leur décision de se doter de la technologie nucléaire.
    2007 : Oman se retire du capital de la compagnie aérienne Gulf Air (Bahreïn) pour se concentrer sur l'expansion de sa compagnie nationale Oman Air qui ouvre à la fin 2007 des lignes directes sur l'Europe et l'Asie (Londres, Paris, Francfort et Bangkok).


  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport et visa valables 6 mois après la date de retour et disposant au moins d’une page vierge.
    Attention : le visa d’entrée peut être refusé pour toute personne ayant sur son passeport un visa israélien.


    OMAN : Le visa peut être délivré à l’arrivée (aéroport de Mascate) pour les ressortissants français. Son coût est de 20Rials.(env.50€)
    EMIRATS ARABES : Pas de visa. Pour les ressortissants 


    Autres nationalités, se renseigner auprès de :
    Ambassade du Sultanat d’Oman
    50, avenue d’Iéna - 75116 Paris Tél. : 01.47.23.01.63    
    Internet : http://www.ambassadeoman.com/

    Les formalités consulaires ainsi que les tarifs des visas peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Nous recommandons de vérifier les informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de France à Oman 
    Adresse : P.O. Box 208 Madinat Qabous PC 115
    Tel : 00 (968) 24 681 800  Fax : 00 (968) 24 681 843
    Courriel : contact@ambafrance-om.org

  • Décalage horaire  :
  • Horaire d’hiver en France : + 3 heures : 12h00 à Paris = 15H00 à Mascate.
    Horaire d’été en France : + 2 heures : 12H00 à Paris = 14H00 à Mascate.


  • Téléphone/électricité/internet :
  • De la France vers Oman + 00 + 968 + indicatif de la ville + numéro du correspondant
    D’ Oman vers la France + 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial
          
    Numéros utiles
    Urgences : 9999
    Hôpitaux à Mascate :
    Royal Hospital +968 24 590 491
    Khoula Hospital  + 968 24 563 625

    Internet
    Des cybercafés sont présents partout dans les villes 

    Electricité 
    220 – 240 V, 50 hertz (prises anglaises). Prévoir un adaptateur. 


  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le rial omanais (OMR)
    Taux de change : 1 OMR = 2.39 €, 1 € = 0.42 OMR (novembre 2015)

    Oman dispose d’un très bon réseau bancaire avec beaucoup de distributeurs automatiques acceptant les principales cartes internationales. 
    Le paiement par carte de crédit est courant des les hôtels et restaurants de Mascate et des grandes villes, ainsi que dans les boutiques des centres commerciaux. 
    Vous renseigner auprès de votre banque pour connaitre les frais éventuels.
    Si vous comptez utiliser votre carte bancaire, il est préférable de prévenir votre banque que vous partez  dans ces régions du monde.

    Mais, il  est préférable de prévoir des espèces dès lors que l’on sort de Mascate.


  • Climat :
  • La meilleure période pour voyager se situe entre fin octobre-début novembre et mi  avril, les températures se situant autour de 28-32 °C, tant dans le Nord que dans le Sud. Sur les côtes, la chaleur est tout à fait supportable, avec des nuits douces ou un peu fraîches.
    C'est aussi la saison des pluies : elles sont faibles sur les côtes, un peu plus abondantes en montagne.
    A partir de mi- avril, les températures commencent à augmenter fortement.
    La température estivale est souvent torride (45-50°C) avec une forte humidité sur la côte nord. Des pluies soudaines et torrentielles se produisent néanmoins de temps à autre. Le sud du pays bénéficie de la mousson d’été entre juillet et septembre.
          
    Températures minimales/ maximales
    Mascate : en hiver de 19° à 25°, au printemps et à l’automne de 27° à 34°, l’été de 32° à 40°
    Il fera plus frais dans les montagnes (18 à 25° à plus de 1 500 mètres d’altitude).


  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.
    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr
    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr 

    Pas de vaccination obligatoire. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée. 

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies  (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.


  • Voyageur responsable  :
  • US ET COUTUMES
    Bien que d’une grande tolérance, l’Oman est un pays de confession musulmane traditionnel où il convient de se vêtir décemment (éviter les vêtements courts et les décolletés), de respecter les lieux de culte, de ne pas consommer d’alcool en public. Pendant le mois de ramadan les voyageurs doivent être particulièrement vigilants en ce qui concerne le respect des usages et coutumes du pays. Durant cette période, il est interdit de manger, de boire, ou de fumer en public du lever au coucher du soleil.

    CODE VESTIMENTAIRE 
    Les femmes ne sont pas astreintes au port du voile, ni à aucune contrainte vestimentaire particulière (en dehors des visites de mosquées). Il est cependant recommandé d’adopter des tenues vestimentaires respectueuses des usages locaux. 
    Les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements, d’où la nécessité, en dehors des hôtels internationaux, d’adopter une tenue vestimentaire et un comportement discrets, correspondant à la culture locale.

    PHOTOS
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.
    Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.
    Il est recommandé de ne pas photographier des personnes et notamment des femmes sans avoir obtenu au préalable leur autorisation. Il est interdit de photographier des bâtiments publics.

    DONS (cf La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)
    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    -      Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    -      Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, associations, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    -      Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)


  • Quelques mots, quelques livres :
  • L’arabe est la langue officielle. 

    Bonjour                          Sabaahe al-khayre
    Au revoir                        Maasalama, Bslama
    Merci                              Shokran      
    Oui/non                          Iyyeh /  Lla      
    Comment allez-vous ?Kaifa hžaalu-ka
    Où est.. ?                        Fein?
    Combien ?                     Bchhèl