Pérou Bolivie           Fiche voyage "www.arvel-voyages.com"


Pérou Bolivie

La civilisation inca - 27 j

Pérou Bolivie

Pérou Bolivie

  • Le lac Titicaca
  • Cuzco, le nombril du monde
  • La Laguna Colorada

Deux pays voisins et complémentaires. D'un côté, la Bolivie, un des pays les plus hauts du monde avec sa capitale La Paz, le lac Titicaca... De l'autre, le Pérou, berceau de la civilisation inca dont la beauté des sites archéologiques est sans équivalent.

Récapitulatif

Pérou Bolivie - Expé d’Arvel - Avec Animateur

Animateur Aventure

JOUR 1 : FRANCE / LIMA

Sur vol régulier.

JOUR 2 : LIMA

Découverte du centre colonial de la capitale.

JOUR 3 : LIMA / CUZCO

En avion.

JOURS 4 À 9 : CUZCO ET SA REGION (3 300 m)

Cuzco est la capitale des Incas qui la considérait comme le « nombril » du monde. Plusieurs jours sont nécessaires dans cette ville imprégnée d'histoires, de traditions et de légendes pour pouvoir visiter ses différents monuments (églises, cathédrales, musées, places, ruelles bordées de murs Incas…). Ensuite, découverte (durant 2 jours) de la vallée sacrée : Chincheros et son marché dominical qui draine la population de tous les petits villages de la région, Pisac (site inca réputé pour ses cultures en terrasse), Ollantaytambo (village dominé par une forteresse inca) et les salines de Maras. Enfin, départ en train vers le Machu Picchu. Vous passerez la journée sur ce site mythique et spectaculaire en compagnie d’un guide local. Plusieurs randonnées sont possibles sur place.

JOUR 10 : CUZCO / PUNO

Traversée des fabuleux paysages de l'Altiplano en bus (environ 8 heures de route).

JOURS 11 ET 12: LAC TITICACA ET L’ ILE DE TAQUILE (3 800 m)

En compagnie de Bertha, rencontre avec les femmes de la coopérative Sur Andino autour du tissage de la laine d’Alpaga. Découverte de la région du lac Titicaca hantée de légendes. Bateau et navigation jusqu’à l’île de Taquilé où les traditions d'organisation collective et d'artisanat demeurent très vivantes. Nombreuses balades possibles. Nuit chez l’habitant le jour 11. Retour par les îles flottantes Uros.

JOUR 13 : PUNO / COPACABANA / LA PAZ - BOLIVIE (4 000 m)

Traversée de l'Altiplano et de la frontière péruvienne en bus le long des rivages de la « Mer des Andes » et route jusqu’à La Paz à travers des paysages de toute beauté.

JOUR 14 : LA PAZ / SUCRE

Première approche de la surprenante capitale bolivienne. Visite du centre ville, des nombreuses églises, des musées, de la cathédrale, du marché des sorcières... Bus de nuit (environ 12 heures) pour rejoindre Sucre ; la capitale constitutionnelle de la Bolivie.

JOURS 15 ET 16 : SUCRE (2800 m.)

Sucre est située dans une vallée large et tiède de la Cordillère Orientale. Fondée en 1538, c'est la ville la plus ancienne de l'Amérique du sud. Elle est inscrite au patrimoine culturel de l'Unesco depuis 1991. Son architecture coloniale est de splendide et bon nombre d'édifices sont blanchis à la chaux.

JOURS 17 ET 18 : SUCRE / POTOSI (4 100 m)

C'est la plus haute ville du monde, elle est construite au pied du « Cerro Rico », une montagne de minerai d'argent dominant la ville (à laquelle elle doit sa notoriété). Les rues piétonnes, les maisons coloniales aux couleurs vives et les balcons en bois témoignent de son riche passé ainsi que la magnifique cathédrale du centre ville. Découverte du musée de la monnaie (Casa de la moneda) et possibilité de visite d'une mine.

JOUR 19 : POTOSI /UYUNI ( 3700 m)

Bus pour rejoindre Uyuni (environ 6 heures).

JOURS 20 À 23 : LAGUNA COLORADA

Quatre journées de piste (en véhicule 4x4) totalement hors sentiers battus pour parcourir les merveilles de l'altiplano bolivien... Après le salar d'Uyuni (le plus grand désert de sel du monde), départ vers le Sud par la route des lagunes (lagunas colorada, blanca, verde, ramaditas, honda, chiar kota, hedionda, canapa, chiguana) véritables sanctuaires pour les flamants roses. Vous rejoignez ensuite l’île Incahuasi avec ses cactus centenaires. Bus de nuit le soir du jour 23 pour rejoindre La Paz.

JOURS 24 ET 25 : LA PAZ

Journée libre à La Paz ou possibilité d'excursion à Coroico, Chacaltaya ou Tiwanaku.

JOUR 26 : LA PAZ / LIMA / FRANCE

En avion.

JOUR 27 : ARRIVEE EN FRANCE

A NOTER

Ce programme pourra être modifié en fonction des contraintes et/ou des opportunités locales.
Une bonne condition physique est indispensable du fait de l'altitude, vous monterez jusqu'à 4 900 m. 

TEMOIGNAGE ...

"Ce voyage a été vraiment super : le déroulement, les sites, l'hébergement (bon 1 nuit ou 2 moyen mais il faut bien que quelqu'un tire la mauvaise clé, c'est l'aventure !).
L'ambiance entre les participants, l'accompagnement (ah Monica !!!!!! bien efficace avec son œil bleu pétillant).

Conclusion : Grands et beaux souvenirs, une valeur sûre dans votre catalogue."

Marie-José - Octobre 2016

Retrouvez tous nos témoignages sur cette page. 

REPERES

Bolivie

  • Carte d’identité  :
  • République de Bolivie
    Nom de l'Etat : Etat plurinational de Bolivie
    Nature de l'Etat : République unitaire
    Nature du régime : démocratie présidentielle
    Chef de l'Etat : Evo Morales (depuis janvier 2006)
    Capitale : La Paz (administrative), Sucre (constitutionnelle) ; Population capitale : 1 814 000 habitants (La paz) et 300 000 habitants (Sucre)            
    Superficie : 1 098 581 km2
    Pays frontaliers : Pérou, Brésil, Paraguay, Argentine, Chili
    Population : 11 306 341 habitants  (2018)
    Densité de population : 10,3 habitants/km2                  
    Langues officielles : espagnol, quechua (35 %), aymara (25 %)

    PIB total : 40,3 milliards USD (2018)
    PIB par habitant : 3 564 $ (2018)      
    Taux d'alphabétisation des adultes : 94,4%                  
    Espérance de vie : 72,5 ans ('2015)                
    Croissance démographique annuelle : 1,48 % (2018)
    Religions
    : catholiques (religion d’Etat, 78%), croyances andines

    I.D.H. : 0,693 (156ème rang en 2017)
    Taux de pauvreté : 39,5 % (2016)
    Fête nationale : 6 août (réunion de la première assemblée constituante en 1825)
    Jours fériés :1er janvier (Nouvel An), Carnaval, Semaine Sainte (Pâques), 1er mai (Fête du Travail), Corpus Christi (mai), 5-7 août (Journées de l’Indépendance), 12 octobre (Fête de Christophe Colomb), 2 novembre (Jour des Morts), 25 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • Ve siècle av. J.C. - XIIème siècle apr. J.C. : la civilisation de Tiahuanaco se développe autour du lac Titicaca.
    XVe siècle : l'empire des Incas (Pérou, Bolivie, Equateur et nord du Chili) atteint son apogée.
    1535-1938 : sous la conduite de Pizarro, les Espagnols s'installent dans la région du haut Pérou.
    1544 : découverte des mines d'argent de Potosi. Cette manne alimentera les caisses de l'Espagne pendant deux siècles.
    1824-1825 : la victoire d'Ayacucho remportée par Antonio José de Sucre, lieutenant de Simon Bolivar, par les partisans de l'Espagne conduit à l'indépendance du pays et à la proclamation de la République.
    1879-1883 : guerre du Pacifique : la Bolivie perd tout accès à la mer au profit du Chili.
    1932-1935 : suite à la guerre du Chaco, le pays doit céder cette région au Paraguay.
    1936-1952 : succession de régimes militaires.
    1952 : le mouvement nationaliste révolutionnaire (MNR) de Victor Paz l'Estensorro, accède au pouvoir.
    1964-1982 : alternance de coups d'états militaires et de régimes d'exception, dont la présidence d'Hugo Banzer Suarez (1971-1978).
    1982 : élection à la présidence d'Hernan Siles Zuazo, leader du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR).
    1985 : retour de Victor Paz l'Estensorro à la tête de l'Etat.
    1989-1993 : présidence de Jaime Paz Zamora.
    1993-1997 : présidence de Gonzalo Sanchez de Lozada.
    1997 : élection démocratique d'Hugo Banzer Suarez.

    2005 : élection d’Evo Morales premier chef d'état amérindien de ce pays.

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport en cours de validité d’au-moins 6 mois après le retour.
    Un cachet d’entrée valant autorisation de séjour de 30 jours est apposé sur le passeport à l’arrivée dans le pays.

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade de Bolivie

    12, avenue du Président Kennedy
    75016 Paris
    Tél : 01.42.24.93.44
    Fax : 01.45.25.86.23
    Courriel : embolivia.paris@wanadoo.fr

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de France, Section Consulaire
    Avenida Hernando Siles n° 5390 - Esquina calle 8 - Obrajès - La Paz
    Adresse postale : Casilla 717 - La Paz
    Tél : [591] (2) 214 99 00
    Fax : [591] (2) 214 99 01
    Internet : http://www.ambafrance-bo.org/
    Courriel : information@ambafrance-bo.org

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : - 5 heures 12H00 à Paris = 07H00 à La Paz
    Heure d’été : - 4 heures 12H00 à Paris = 08H00 à La Paz

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers la Bolivie : 00 + 591 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    De Bolivie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police secours 110 Secours médical 118

    Internet
    Les cybercafés sont nombreux dans les principales villes.

    Electricité
    110 ou 220 V, prises à fiches rondes ou rectangulaires, prévoir un adaptateur.

  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le Boliviano, appellation internationale BOB
    1 € = 7,42boliviano 1 boliviano = 0,135 € (novembre 2015)

    Prévoir des US dollars en bon état. Les cartes internationales peuvent être utiles.

  • Climat :
  • La Bolivie est située dans l'hémisphère sud, les saisons sont donc inversées. Pendant l'hiver austral (de juin à septembre) et le printemps (octobre et novembre) le climat est sec, ciel bleu assuré, mais températures froides (0° à - 10° en Juillet et Août).

    Dans la région de Uyuni (Lagunas Colorada et Verde), les températures sont extrêmes entre le jour et la nuit. Même en pleine journée, et en plein soleil, le vent oblige souvent à porter un bon anorak de montagne. Les nuits sont très froides.

    Moyenne des températures maximales/minimales

    La Paz (3650 m) : en hiver de 6°c à 19°c, en été de 2°c à 17°c
    Sucre 2900 m) : en hiver de 3°c à 22°c, en été de 14°c à 22°c
    Potosi (4000 m) : en hiver de 4°c à 17°c, en été de -3°c à 14°c
    Uyuni (3650 m) : en hiver de 3°c à 21°c, en été de -3°c à 15°c

  • Santé :
  • Pour cette destination, une bonne condition physique est indispensable ainsi qu’une bonne adaptation à l’altitude. Demandez à votre médecin, lors de votre visite d’apprécier vos capacités d'adaptation à l'altitude. Effectuez un contrôle dentaire avant votre départ: l'altitude peut réveiller des douleurs.

    Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    Institut de veille sanitaire : www.invs.sante.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) :

    Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A peut être conseillée.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation) et le mal d’altitude, un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  •       Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.
    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel Voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    -  Réfléchir et mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’associations, élus, prêtres, médecins…qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’entre les mains de professionnels de la santé. Ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • Bonjour                   Buenos dias
    Au revoir                 Adios
    Merci                       Gracias
    S’il vous plaît ?      Por favor
    Oui / Non                 Si / No
    Comment ça va ?  Que tal ?
    Où est ?                  Donde esta ? 
    Combien ça coûte ?               Cuanto cuesta ?
    Je m’appelle           Me llamo
    Excusez-moi           Perdon
    Puis-je prendre une photo ?       Puedo echar una foto ? 


    Bibliographie

    "Coca Coke, description détaillée du circuit de la coca", A. Labrousse
    "Moi Domitila Chunga", récit de la femme d'un minier, Editions Maspero
    "On demande une bonne : recueil des témoignages des bonnes", Editions Chiendent
    "Roulements de tambour pour Rancas", M. Scorza, Editions Grasset
    "La ville et les chiens", Mario Vargas Llosa
    "La guerre de la fin du monde", Mario Vargas Llosa
    "Histoire de Mayta,  récit d’un guérillero péruvien", Mario Vargas Llosa 
    "Les veines ouvertes de l’Amérique Latine", E. Galeano, Plon Terre Humaine
    "Les Amériques sans visa", Pierre Gras
    "Les Incas",  Alfred Métraux,  Editions Le Seuil, 1962 
    "La tante Julia et le scribouillard", Mario Vargas Llosa, Gallimard, 1977
    "Le lama bleu",  Jacques Lanzmann, Ed. Jean-Claude Lattès, 1983
    "Le tombeau de l’éclair",  Manuel Scorza, Ed. Belfond, 1984


    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs

Pérou

  • Carte d’identité  :
  • République du Pérou
    Nature de l'Etat : république
    Nature du régime : régime présidentiel
    Chef de l'Etat : Ollanta Humala, président depuis juin2011
    Capitale : Lima
    Superficie : 1 285 220 km2 (2,3 fois la France)
    Population : 29 900 000 habitants
    Densité de population : 24,04habitants/km2      (2014)               
    Langues : espagnol (officiel), quechua, 
    PIB par habitant : 6 800 $                              
    Taux d'alphabétisation des adultes : 91%                      
    Espérance de vie : 71ans
    Religions : catholiques (85%), évangéliques, protestants, juifs, musulmans, autres      
    Croissance démographique annuelle : 1,6 %                     
    I.D.H. : 0,788(79ème rang)
    Fête nationale
    : 28 juillet (indépendance par rapport à l'Espagne en 1821)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Jeudi et Vendredi Saint (Pâques), 1er mai (fête du Travail), 29 juin (fête de St Pierre et Paul), 28 et 29 juillet (fête nationale), 30 août (Ste Rose de Lima), 8 octobre (combat d’Angamos), 1er novembre (Toussaint), 8 décembre (Immaculée Conception), 25 décembre (Noël).

  • Repères historiques  :
  • XV-XVIe siècle : développement de l'Empire Inca (du Chili à la Colombie actuelle) à partir de Cuzco.
    1532-1534 : le conquistador espagnol Pizarro détruit l'Empire Inca ravagé par des guerres internes. L'Espagne fonde Lima, capitale de sa vice-royauté du Pérou.
    1545 : la découverte des gisements d'argent de Potosi (Bolivie) permet un enrichissement rapide de la métropole.
    1780-1781 : soulèvement populaire.
    1821 : proclamation de l'indépendance qui deviendra effective en 1824.
    1879-1883 : guerre contre le Chili et perte du sud du pays.
    Années 20 : création de mouvements paysans pour le droit à la terre et la reconnaissance des Indiens.
    1941-1942 : guerre avec l'Equateur pour des questions de revendications frontalières.
    1965 : nouveau conflit frontalier avec l'Equateur.
    1982-1990 : suite aux politiques de plusieurs dictatures, développement du mouvement maoïste  Sentier Lumineux qui mène une guérilla sanglante durant toutes ces années.
    1985-90 : le président Alan Garcia, élu sur un programme socialiste, s'oppose au FMI. Il laisse le Pérou en hyperinflation et en proie aux attentats du Sentier Lumineux.
    1990 : Après une campagne électorale généreuse en promesses en tous genres, Alberto Fujimori, d’origine japonaise, est élu président de la république. Pour parer à la chute vertigineuse de l’économie dans les années 80, des mesures draconiennes sont prises, augmentant les inégalités sociales.
    1992 : les principaux chefs du « Sentier Lumineux » sont arrêtés.
    1995 : troisième conflit frontalier avec l’Equateur. Alberto Fujimori est réélu président.
    1998 : traité de paix entre le Pérou et l’Equateur.
    2000 : nouvelle réélection contestée de Fuijimori, suivie quelque temps après de sa démission. Son deuxième mandat a été entaché de nombreux scandales et cas de corruption.
    2001 : élections présidentielles. Le centriste Alejandro Toledo est élu, il remplace Fujimori.
    2006 : Alan Garcia est élu président.
    2011 : Election de Ollanta Humala

  • Formalités :
  •    Pour les ressortissants français : passeport valable 6 mois après votre retour. Le visa s’obtient à l’entrée  sur le teritoire..

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat Général du Pérou
    25, rue de l'Arcade 75008 Paris Tél : 01.42.65.25.10 Fax : 01.42.65.02.54
    Courriel : conperparis@wanadoo.fr

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de France à Lima, section Consulaire
    Avenida Arequipa 3415 - San Isidro - Lima 27
    Tél : [51] (1) 215 84 00
    Fax : [51] (1) 215 84 21
    Internet : http://www.ambafrance-pe.org/
    Courriel : france.consulat@ambafrance-pe.org

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : - 6 heures ; 12H00 à Paris = 06H00 à Lima
    Heure d’été : - 7 heures ; 12H00 à Paris = 05H00 à Lima

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers le Pérou : 00 + 51 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    Du Pérou vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police : 105
    Pompiers : 116
    Urgences médicales : 117

    Internet
    Les cybercafés sont nombreux, même dans les endroits les plus reculés.

    Electricité
    220 V, 50 Hz

  • Monnaie :
  • Monnaie locale : le sol péruvien, appellation internationale PEN
    1 € = 3,55 Sol      1 Sol = 0,28 €  (novembre 2015)

    Il faut prévoir des euros et des dollars US en espèces. Changez dans des bureaux de change plutôt que dans les banques car le taux y est plus avantageux. Emportez également votre carte bancaire. Les distributeurs automatiques de billets sont nombreux dans tout le pays mais le taux est moins intéressant que dans les bureaux de change.

  • Climat :
  • La diversité des climats est telle au Pérou qu'il est difficile d'avancer l'idée d'un climat général pour le pays. On peut tout de même dire que le pays est situé dans la zone intertropicale et que l'on y trouve, en gros, trois types de climat. La frange côtière le long de l'Océan Pacifique est une des zones les plus arides de la planète, c'est le prolongement au nord du désert d'Atacama. La zone des Andes comprend trois étages : des vallées chaudes et humides jusqu'à 2000/2500 m, puis un climat sec de montagne jusqu'à 4500 m d'altitude à laquelle débute la zone de haute montagne où le climat peut être très variable d'une chaîne à l'autre et d'un versant à l'autre (il peut neiger à n'importe quel moment de l'année !).

    La zone amazonienne à l'est qui débute par des vallées chaudes et humides (les Yungas !) et se termine dans la jungle. Le climat de cette zone est très chaud et très humide avec des précipitations parmi les plus fortes de la planète.

    Eté : le Pérou est situé dans l'hémisphère sud, les saisons sont donc inversées. Vous y séjournerez pendant l'hiver et le printemps. Climat sec, températures fraîches voire très froides le soir en altitude, mais tempérées pendant la journée.
    Automne/printemps : octobre à mars, progressivement saison humide. Le plus gros des précipitations est sur le mois de janvier.

    Températures maximales/minimales (selon saison hémisphère nord)
    Iquitos : toute l’année de 21° à 30°
    Lima : en hiver et au printemps de 17° à 26°, en été de 14° à 19°, à l’automne de 14° à 22°
    Cuzco (3310m) : toute l’année entre 3° et 20°

  • Santé :
  • Pour cette destination, une bonne condition physique est indispensable ainsi qu’une bonne adaptation à l’altitude. Demandez à votre médecin, lors de votre visite d’apprécier vos capacités d'adaptation à l'altitude. Effectuez un contrôle dentaire avant votre départ: l'altitude peut réveiller des douleurs.

    Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est recommandée.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation) et le mal d’altitude, un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :
    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat.

            Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • La langue officielle est l’espagnol. La langue quechua est parlée par 15% de la population.

    Bonjour : Buenos dias
    Au revoir : Adios
    Merci : Gracias
    S’il vous plaît ? : Por favor
    Oui / Non : Si / No
    Comment ça va ? : Que tal ?
    Où est ? : Donde esta ? 
    Combien ça coûte ? : Cuanto cuesta ?
    Je m’appelle : Me llamo
    Excusez-moi : Perdon
    Puis-je prendre une photo ? : Puedo echar una foto ? 

    Bibliographie

    "Coca Coke, description détaillée du circuit de la coca", A. Labrousse
    "Moi Domitila Chunga, récit de la femme d'un minier", Editions Maspero
    "On demande une bonne : recueil des témoignages des bonnes", Editions Chiendent
    "Roulements de tambour pour Rancas", M. Scorza, Editions Grasset
    "La guerre de la fin du monde", Mario Vargas Llosa
    "Histoire de Mayta, récit d’un guérillero péruvien", Mario Vargas Llosa 
    "Les veines ouvertes de l’Amérique Latine", E. Galeano, Plon Terre Humaine
    "Les Amériques sans visa", Pierre Gras
    "Les Incas, Alfred Métraux", Editions Le Seuil 
    "La ville et les chiens", Mario Vargas Llosa, Editions Gallimard, 1962 
    "La tante Julia et le scribouillard", Mario Vargas Llosa, Gallimard, 1977
    "Le lama bleu", Jacques Lanzmann, Ed. Jean-Claude Lattès, 1983
    "Le tombeau de l’éclair", Manuel Scorza, Ed. Belfond, 1984
    "7 essais sur la réalité péruvienne", José Mariategui

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

ANIMATEURS

Chaque groupe est encadré par un animateur d'ARVEL qui a le souci des relations harmonieuses entre les participants. Avec le budget qui lui a été remis et les consignes données par ARVEL, il s'occupe des logements, des transports, des visites au cours du voyage. Il propose des rencontres, des excursions, des activités en phase avec le pays. La plupart des Expé d’ARVEL se déroulent sans guide local en continu et l'animateur peut intervenir pour modifier le programme en fonction des possibilités, des ressources et des contraintes locales et après concertation avec les participants, bien sûr. Un animateur d’Arvel est présent sur tous les Expé d’ARVEL dès que le groupe est confirmé.

PRESTATIONS ET CONDITIONS

Ce prix comprend :

  • les vols réguliers France / Lima / France
  • les taxes d'aéroport (100 €) révisables jusqu’à 30 jours avant le départ
  • les vols Lima / Cuzco et La Paz / Lima
  • les transferts aéroport / hôtels et le transport en bus local de ville à ville
  • l’hébergement en hôtels de confort simple et en refuge (3 nuits)
  • le train et le bus pour se rendre au Macchu Picchu
  • l’entrée sur le site du Machu Pichu et le guide
  • les excursions dans la Vallée Sacrée : Ollantaytambo, Chincheros, Pisac, Salinas de Maras, le lac Titicaca, les îles de Taquilé et Uros ; l’excursion de 4 jours en véhicule tout terrain dans la Laguna Colorada (avec chauffeurs et repas)
  • les services d’un animateur d’Arvel 
  • les assurances à l’exception de l’assurance annulation facultative

Ce prix ne comprend pas :

  • les taxes d'aéroport locales (30 USD à régler sur place)
  • les transports à l'intérieur des villes
  • les repas et les petits-déjeuners, environ 13 € par jour en Bolivie et 18 € par jour au Pérou
  • les entrées sur les sites et dans les musées, environ 130 €
  • le billet touristique à Cuzco (40 €)
  • les guides locaux
  • les pourboires
  • l’adhésion à l’association : 18 € par personne à partir de 18 ans, dont 6 € pour le Fonds de Solidarité

Participants :

  • minimum 9 – maximum 15

Infos pratiques :

  • Transport aérien
  • Vous voyagerez sur le vol de la compagnie aérienne régulière Latam (avec escale)
    Vous devrez payer sur place les taxes d’aéroport locales : 30USD en sortant de la Bolivie.

    Les horaires définitifs et les franchises bagages vous parviendront avec votre convocation, environ 1 mois avant votre départ. Cette convocation précisera le lieu et l’heure exacte du rendez-vous. Celui-ci se fait généralement 2 heures avant le décollage.

    Lors de votre inscription, vous devez nous communiquer précisément les noms et prénoms figurant sur votre passeport valide. A défaut, tout changement de nom ou prénom pourra engendrer des frais pouvant aller jusqu’au montant total du billet d’avion. 
    Si vous devez effectuer un trajet en train ou en avion pour rejoindre votre aéroport de départ et votre domicile au retour : ARVEL déconseille fortement l'achat de billets non modifiables et/ou non remboursables (Prem's, etc…). Les horaires peuvent changer jusqu’au départ et les imprévus sont inhérents au trafic aérien.  
    Si vous avez besoin d’étiquettes-bagages, n’hésitez pas à nous les demander.

  • Votre formule de voyage : l’Expé d’ARVEL :
  • L’Expé d’ARVEL : un intitulé qui peut à tort effrayer… Pas d’aventuriers sur une île déserte mais plutôt un compromis entre le voyage sac à dos avec des amis et le voyage organisé par des spécialistes. Il suffit d’avoir l’envie de découvrir et de rencontrer, de rester acteur de votre voyage et d’accepter dans la bonne humeur d’éventuels imprévus. Vous voyagez en petit groupe (de 9 à 15 personnes) toujours en compagnie d'un animateur.
    L’Expé d’ARVEL s'adresse à des personnes en bonne forme physique, d'esprit curieux, prêtes à accepter dans la bonne humeur d'éventuels imprévus, à sacrifier un certain confort et disposées à se comporter en agents actifs de leur voyage.
    Dans ce type de voyage, les transports et les hôtels ne sont pas toujours réservés à l'avance.
    Selon les désirs du groupe, les possibilités du budget ou des impératifs locaux, l'itinéraire peut être modifié. Nos animateurs expédition, spécialisés sur cette destination, sauront vous proposer quelques variantes d'itinéraire.

  • Hébergement
  • Toutes les réservations ne sont pas faites à l’avance.
    Les hôtels sont d’un confort très simple. Les chambres sont généralement pour 2 personnes (si vous vous inscrivez seul(e), vous partagerez votre chambre avec un(e) autre participant(e)).
    Le groupe peut être réparti dans plusieurs hôtels.
    Les hôtels ne sont pas chauffés et les sanitaires peuvent être à l’étage.
    Vous trouverez des couvertures en nombre toujours suffisant mais il faut prévoir un drap-sac.
    La nuit chez l’habitant à Taquilé ou Amantani est sans confort sanitaire.
    Vous dormirez 3 nuits en refuge en dortoir collectif (lors de l’excursion dans la laguna colorada) où l’hébergement est très sommaire. 

  • Repas et boissons
  • Aucun repas ni petits déjeuners ne sont inclus sauf pour l’excursion de 4 jours dans la laguna colorada où vous serez en « pension complète ».

  • Transports
  • Les transports ne sont pas réservés à l’avance. Il s’effectue en bus local. Les routes et les véhicules ne sont pas toujours en bon état et les bus pas très ponctuels (surtout en Bolivie).
    Les étapes sont généralement longues (parfois 14 heures). Certains trajets s’effectueront en bus de nuit.

  • Encadrement 
  • Vous serez accompagné par un animateur d’Arvel. Il connaît le pays, il parle la langue locale ou une langue véhiculaire. Son rôle est de vous donner les clés pour découvrir la destination au-delà de la façade touristique notamment par la proximité avec la population locale. Il est aussi, suite aux consignes données par ARVEL, en charge de l'organisation logistique, de la gestion du budget et de la vie du groupe, il n'est toutefois pas un guide. La plupart des Expé d’ARVEL se déroulent sans guide local en continu, mais l’animateur peut faire appel à des guides locaux ponctuellement. 
    Sur place L'itinéraire proposé en brochure reste indicatif, souple il pourra être modifié selon les désirs du groupe, les propositions de l'animateur pour tenir compte des opportunités locales (évènements particuliers, fêtes...) ou des circonstances extérieures (climat, sécurité). 

    Tous les animateurs d'ARVEL sont salariés. A leur retour de voyage, ils doivent fournir un compte rendu sur son déroulement et un bilan financier.

  • Excursions
  • Sont incluses les excursions suivantes :
    -les excursions de la vallée sacrée : Chincheros, Pisac, Salinas de Maras,Ollantaytambo (en bus affrêté avec guide local)
    -le train et le bus pour se rendre au Machu Picchu ainsi que l’entrée et le guide
    -le bateau sur le lac Titicaca pour se rendre sur les îles de Taquilé ou d’Amantani
    -4 jours/3 nuits dans la laguna colorada en pension complète. Nous faisons appel à une agence locale pour l’organisation de ce périple. Vous emprunterez les pistes à bord de véhicules tout terrain conduits par des chauffeurs et serez accompagné par guide et cuisiniers.

    Le boleto touristique à Cuzco n’est pas inclus (prévoir 40 €).

    NB : nous ne proposons pas le « trek de l’inca » (que ce soit en 2 ou 4 jours) et nous ne l’organisons pas sur place.

  • A emporter
  • Il faut limiter au maximum les bagages. Les valises sont à proscrire.
    Prévoyez  un sac à dos ou un sac souple à roulettes ainsi qu’un petit sac à dos pour la journée.
    Prenez une bonne paire de chaussures avec des bonnes semelles (les tiges basses suffisent) et une paire de tennis de rechange car les possibilités de marche sont nombreuses.
    N’oubliez pas que vous passerez l’essentiel de votre séjour en haute montagne (entre 2500 et 5200 mètres). Vous devez vous équiper pour supporter des températures froides.
    Prenez un anorak, gants, bonnet, écharpe, une polaire, un coupe-vent imperméable, pantalons, chaussettes, et maillot de bain.
    N’oubliez pas de la crème solaire, pommade pour les lèvres, casquette, lunettes de soleil, anti-moustiques.
    Les objets suivants peuvent être utiles : oreiller gonflable, bouchons d’oreilles, gourde, canif, lampe de poche, réveil de voyage, mini-calculette, lingettes, jumelles.
    Evitez d’emporter des objets de valeur (belles montres, bijoux) et prévoyez une ceinture-pochette qui dissimulera sous vos vêtements l’argent et votre passeport.

  • Santé
  • Pour cette destination, une bonne condition physique est indispensable ainsi qu’une bonne adaptation à l’altitude. Demandez à votre médecin, lors de votre visite d’apprécier vos capacités d'adaptation et, éventuellement, la prescription de médicaments pour lutter contre le mal aigu d’altitude (que vous achèterez en France). Effectuez un contrôle dentaire avant votre départ: l'altitude peut réveiller des douleurs.

  • Divers
  • La situation politique en Bolivie n est pas toujours très stable et des manifestations sont relativement fréquentes (blocages de route et villes inaccessibles). Merci de prendre cet élément en compte lors de votre inscription sur cette destination.