Jordanie           Fiche voyage "www.arvel-voyages.com"


Jordanie

Sur les traces de Lawrence d’Arabie - 15 j

Jordanie

Jordanie

  • Petra, la cité taillée dans le roc
  • Les forteresses des croisés
  • Le désert du Wadi Rum

Depuis des temps immémoriaux, cette terre a été un carrefour de migrants et d'envahisseurs. Aujourd'hui, la Jordanie est la gardienne de leurs vestiges : illustres sites bibliques, cité romaine de Jerash, ville nabatéenne de Petra taillée à même le roc, châteaux forts des Croisés et mosquées. Des rives de la mer Morte aux sables du Wadi Rum chers à Lawrence d'Arabie, la Jordanie fascine.

Récapitulatif

Jordanie - Expé d’Arvel - Avec Animateur

Animateur Confort

JOUR 1 : FRANCE / AMMAN

Sur vol régulier.

JOURS 2 ET 3 : AMMAN

Accueillante, Amman est l'une des plus anciennes villes du monde. Visite de la vieille ville : l’impressionnant théâtre romain, l’Odéon, la Citadelle et son musée. Journée d’excursion aux « Châteaux du Désert », derniers témoins de l’importance stratégique de cette région au cours de l’histoire, notamment à la période Omeyyade au 18ème s.

JOUR 4 : AMMAN / JERASH / AMMAN

Très tôt le matin départ pour Jerash, cité romaine merveilleusement préservée et restaurée, représentant avec Petra l'un des sites les plus remarquables de Jordanie. Continuation sur Um Quiess au nord du pays, d’où l’on jouit d’une vue émouvante sur le lac de Tibériade, et retour par la vallée du Jourdain à Amman.

JOUR 5 : AMMAN / MADABA

Départ pour la Mer Morte via Iraq al Amir ; Expérience unique de baignade « flottante » dans les eaux salées de la mer la plus basse du monde. Puis route pour Madaba avec un arrêt pour visiter le Mont Nébo, lieu de pèlerinage essentiellement chrétien, où Moïse aurait été enterré, et où de superbes mosaïques sont exposées dans la basilique. Arrivée à Madaba, célèbre pour ses mosaïques, celle de la Palestine à l’église St Georges, et celles du Parc Archéologique…

JOURS 6 ET 7 : MADABA / KERAK / DANA /PETRA

Départ pour Kerak via Um Arassas et ses nombreuses églises byzantines; visite de Kerak, la forteresse croisée la mieux conservée du pays, et arrivée en fin d’après-midi à Dana, petit village ottoman perché à 1200m d’altitude, d’où l’on domine la vallée dans des paysages magnifiques. Les environs de Dana sont propices à de belles promenades. Départ en milieu d’après-midi du jour 7 pour Petra avec arrêt éventuel à la forteresse de Shawbak.

JOURS 8 À 10 : PETRA

Trois jours pour découvrir Petra, site unique qui a largement mérité son classement aux « merveilles du monde ». Aucune description ne peut préparer à tant de beauté où la nature avec sa roche colorée rivalise avec l’art des Nabatéens… A chaque moment de la journée, la cité, se pare des tons les plus variés lorsque la lumière vient jouer sur les grès rouges diaprés de veines jaunes, bleues, noires ou blanches. Le site se mérite et offre des possibilités de marches plus ou moins difficiles.

JOURS 11 ET 12 : PETRA / WADI RUM

En route pour le désert du Wadi Rum ! Deux jours dans des paysages somptueux, en camionnette ou à pied, deux nuits en campement pour apprécier le calme, les paysages somptueux qui servirent de décor au film « Lawrence d’Arabie, le ciel étoilé et surtout l’accueil inoubliable des bédouins.

JOURS 13 ET 14 : WADI RUM / AQABA

Vous quittez les dunes de sable pour le site balnéaire d’Aqaba. Possibilité de faire un tour en bateau à fond de verre, de se baigner sur les plages à l’extérieur de la ville, ou encore de louer du matériel pour ceux qui n’auraient pas prévu masque et tuba … Le retour à Amman se fait en bus de ligne (env. 4h).

JOUR 15 : AMMAN / FRANCE

Sur vol régulier.

À NOTER

Ce programme pourra être modifié en fonction des contraintes et/ou des opportunités locales.

TEMOIGNAGE

"Nous sommes partis en décembre en Jordanie avec ARVEL. Ce voyage aura été une réussite totale, tant sur son contenu répondant à nos attentes en termes de découvertes culturelle, naturelle, et historique, que sur son déroulement général. Nous avons eu la chance de pouvoir découvrir les façades de Petra et le désert de Wadi Rum à un moment où très peu de touristes font le déplacement, et de découvrir une population facile d’accès et accueillante dont le contact a été favorisé par un guide et un chauffeur très avenants !
Si j’ai un seul conseil à donner aux autres arvéliens, c’est de ne pas avoir peur : la Jordanie est un pays très sûr qui ne connait aucune perturbation et dont la population a besoin de nous".

Aurélien R.,  participant à un voyage à la carte en décembre 2012

REPERES

Jordanie

  • Carte d’identité  :
  • Royaume Hachémite de Jordanie
    Nature de l'Etat : monarchie
    Nature du régime : monarchie constitutionnelle
    Chef de l'Etat : le roi Abdallah II (depuis le 7 février 1999)
    Capitale : Amman
    Superficie : 89 342 km²
    Population : 6 482 081 habitants
    Densité de population : 70,2 habitants au km²  
    Langues : arabe (officielle), anglais
    PIB par habitant : 6 100 $  
    Taux d'alphabétisation des adultes: 89,9%  
    Espérance de vie : 80,3 ans
    Religions : musulmans (92%), chrétiens (6%)
    Croissance démographique annuelle : 2,37%  
    I.D.H. :0,698, 97ème rang
    Fête nationale : 25 mai (commémore la fin du mandat britannique le 25 mai 1946)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), 15 janvier (Journée de l’Arbre), 22 mars (Jour de la Ligue Arabe), Nouvel An musulman, 1er mai (Fête du Travail), 10 juin (Jour de l’Armée), 25 décembre (Noël) et les fêtes musulmanes (dates variables).

  • Repères historiques  :
  • Période paléolithique (de - 500 000 à – 17 000 av. J.-C.) : premières traces d’activité humaine (outils en silex).
    Période néolithique (de - 8 500 à – 4 500 av. J.-C.) : sédentarisation des populations dans des villages, croissance démographique due aux cultures de céréales, pois et lentilles ainsi qu’à la domestication de chèvres essentiellement.
    – 5 500 ans av. J.-C. : introduction de la poterie depuis la Mésopotamie voisine.
    Période chalcolithique (de - 4 500 à – 3 200 av. J.-C.) : utilisation du cuivre dans les outils de plus en plus fréquent. Les cultures d’orge, de dattes, d’olives et de lentilles se développent ainsi que la domestication des chèvres et des moutons. Dans le désert, le style de vie devient probablement très semblable à celui des Bédouins actuels.
    Âge du Bronze ancien : apparition des fortifications autour des villages pour se protéger des tribus nomades. Présence de tombeaux. Les centaines de dolmens dispersés partout dans les montagnes ont été datés de la fin du chalcolithique au début da l’âge du Bronze. 
    Entre – 2 300 et – 1 950 av. J.-C. : dans le nord et le centre de la Jordanie, disparition progressive des fortifications au sommet de certaines collines. Vie plus pastorale ou villages non fortifiés. En revanche, le sud reste peuplé uniquement de nomades, connus sous le nom de Shasous.
    Entre – 1 950 et – 1 550 av. J.-C : apparition de nouvelles fortifications. Les villes sont édifiées entourées de remparts flanqués de pentes glissantes pour empêcher leur escalade ;
    Âge du Bronze moyen (vers – 1 550 av. J.-C.) : destruction de nombreuses villes de Canaan et de Transjordanie. 
    Entre – 1 500 et – 800 av. J.-C : de nombreux royaumes cananéens et sémites sont mentionnés dans la Bible et localisés en Jordanie : les Ammonites, les Edomites, les Moabites, les Amoréens, le Bashân et le Mont Séïr.
    A la fin du IXème siècle av. J.-C : le roi araméen de Damas, Hazaël, conquiert la région, soutenu par les Ammonites et les Moabites. Une partie de ce territoire continuera à faire partie du Royaume d’Israël jusqu’à sa destruction en – 722.
    En 582 av. J.-C : les régions d’Ammon (Amman) et Moab deviennent des provinces babyloniennes pendant le règne de Nabuchodonosor II.
    En 312 av. J.-C: le roi gréco-égyptien, Ptolémée II Philadelphe fonde la ville de Philadelphie, qui deviendra Amman.
    En 169 av. J.-C : toute la région au sud d’Amman est sous le contrôle des Nabatéens dont la capitale est la cité troglodytique de Pétra. 
    En 40 av. J.-C : la région passe sous administration romaine.
    Jusqu’au VIIème siècle ap. J.-C : les Byzantins dominent la Décapole qui comprend entre autres les villes de Gerasa (Jerash), Philadelphie (Amman), Gadara (Umm Qeis) et Pella (Irbid).
    VIIème siècle ap. J.-C : dés les premières décennies de l’Hégire, les musulmans conquièrent la région. Le territoire de la Jordanie actuelle fera intégralement partie de l’empire musulman au cours des différents califats qui se succèdent, notamment sous les Rashidun, les Omeyyades et les Abbassides puis les Mongols. Originaires de la péninsule arabique, les Hachémites sont, selon la tradition, les descendants en droite ligne de l’arrière-grand-père de Mahomet, Hashim ibn Abd al-Manaf (mort en 510), appartenant comme lui à la tribu des Quraychites, riche et commerçante qui dominait La Mecque au VIIème siècle. Depuis le Xème siècle, les chérifs et émirs de La Mecque furent des Hachémites.
    A partir de 1115 : les Croisés créent la seigneurie d’Outre-Jourdain. Les Ayyoubides et les Mamelouks y mettent un terme et s’affrontent pour le contrôle de ce territoire jusqu’au XVIème siècle et l’émergence de l’empire ottoman qui durera jusqu’au début du XXème siècle. 
    1812 : découverte de Petra.
    A l’aube de la Première Guerre mondiale : l’empire ottoman exerce son contrôle sur la Syrie, la Palestine, le Liban et l’Irak. Lorsque la guerre éclate, l’empire ottoman se range aux côtés de l’Allemagne. La France et l’Angleterre prennent alors conscience du caractère hautement stratégique de cette position et de l’intérêt de contrôler les régions méditerranéennes du Proche-Orient arabe. L’Angleterre trouvera auprès des tribus arabes, désireuses de se libérer du joug ottoman, des alliés de taille. Par ailleurs, une lutte sourde s’installe entre les deux alliés France et Royaume-Uni pour le contrôle de la région.
    1917-1918 : la Grande Bretagne soutient la révolte arabe contre l'Empire ottoman dont le territoire jordanien fait partie depuis des siècles.
    1919 : création de l'émirat de Transjordanie.
    1925 : Jerash exhumée des sables.
    1946 : fin du mandat britannique et indépendance de la Jordanie.
    1948 : guerre contre l'Etat d'Israël naissant.
    1949 : annexion de Jérusalem-Est et de la rive droite du Jourdain. Le pays devient le royaume hachémite de Jordanie.
    1952 : arrivée au pouvoir du roi Hussein. Première constitution, l'islam est religion d'état.
    1967 : du 5 au 11 juin, guerre des six jours. La Jordanie perd la Cisjordanie (rive droite du Jourdain) occupée par Israël et la vieille ville de Jérusalem est par la suite annexée par Israël.
    1970 : "Septembre noir". Les combats entre l'armée jordanienne et les fedayins palestiniens –accusés de vouloir s'emparer du pouvoir- font 10 000 morts côté palestinien. Fin de l'activité de guérilla palestinienne à partir de la Jordanie. 
    octobre 1973 : guerre du Kippour. La Jordanie reste à l'écart de l'offensive arabe.
    1991 : août-février : guerre du golfe : la Jordanie soutient l'Irak.
    1994 : octobre : à la suite de la signature des accords d'Oslo entre Israël et l'O.L.P. (septembre 1993), la Jordanie signe des accords de paix avec Israël.
    7 février 1999 : mort du roi Hussein après un règne de 46 ans. Son fils Abdallah lui succède et devient roi sous le nom d'Abdallah II.
    Depuis 2000 : le roi Abdallah II poursuit une politique de réformes, entamées par son père, pour moderniser son pays. Il mène une politique libérale en privatisant l’essentiel des entreprises publiques. L’économie jordanienne est désormais largement tournée vers les services et profite d’investissements étrangers massifs, issus notamment du Golfe, des réfugiés d’Irak et de Palestine, et de l’aide américaine.
    Depuis 2000 : les négociations israélo-palestiniennes avancent pas à pas, d’impasses en trêves : sommet de Camp David II, seconde Intifada (2000), sommet de Taba (2001), sommet de Genève (2003), sommet de Charm el-Cheick (2005)… Depuis 2002, le Conseil de Sécurité de l’ONU évoque un Etat palestinien aux côtés d’Israël, mais celui-ci est partagé entre la bande de Gaza, sous le contrôle du Hamas, la Cisjordanie, sous le contrôle du Fatah et Jérusalem-est, par ailleurs, du côté israélien la droite étant revenue au pouvoir, tout cela suscite des craintes majeures en Jordanie.
    2010 : ralentissement des performances économiques et de la croissance. Le secteur touristique est sensible aux crises régionales et l’environnement est fragile. 
    2011 : Les évènements liés au « printemps arabe » génèrent parmi les Jordaniens, un élan de contestation dés janvier. La population jeune, diplômée, est touchée par le chômage. Les manifestations ne s’attaquent pas à la personnalité du roi et celui-ci tente de désamorcer la situation explosive en remplaçant le premier ministre par le populaire Maarouf Bakhit qui avait déjà exercé ce poste. Les manifestations et la contestation contre la lenteur des réformes se maintiennent cependant en février et mars avec un peu d’intensité. 
    27 avril 2011 : attaque à la bombe contre le gazoduc en Egypte qui couvre 80% des besoins électriques de la Jordanie et arrêt de l’approvisionnement en gaz. La Jordanie fait alors appel à plusieurs pays arabes pour l’aider à compenser cette perte financière, notamment à l’Irak, son ancien fournisseur.

  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français : passeport valide au-moins 6 mois après la date de retour.

    Visa obligatoire : il s'obtient à l'aéroport d'Amman à l'arrivée (40 JD = 45 € environ).

    Les enfants doivent avoir leur propre passeport. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.

    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    Pour les passeports comportant un visa israélien, s'informer auprès de l'Ambassade de Jordanie.

    Autres nationalités, se renseigner auprès de l’Ambassade de Jordanie

    80 boulevard Maurice Barrès
    92200 Neuilly-sur-Seine
    Tél : 01.55.62.00.00
    Fax : 01.55.62.00.06

    Attention : Les formalités consulaires et les coûts des visas peuvent être modifiés à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Ambassade de France, Section consulaire
    38, Al-Mutanabbi street - Jabal Amman - Amman
    Adresse postale : P.O. Box 5348 - Amman 11183
    Tél : [962] (6) 460 46 30
    Fax : [962] (6) 460 46 61
    Internet : http://www.ambafrance-jo.org/
    Courriel : cad.amman-amba@diplomatie.gouv.fr

    Cela vous sera utile en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises.

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’hiver : +2 heures 12H00 à Paris = 14H00 à Amman
    Heure d’été : +1 heure 12H00 à Paris = 13H00 à Amman

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers la Jordanie : 00 + 962 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    De la Jordanie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police secours : 191
    Pompiers : 199
    Urgences médicales : 193

    Internet
    Des cyberscafés sont présents partout dans les villes

    Electricité
    220 V, 50 Hz

  • Monnaie :
  • La monnaie nationale est le dinar jordanien JD, appellation internationale JOD
    1 JD = 1,04 € 1 € = 0,954 JD (novembre 2013)

    Pour la Jordanie, emportez des euros en liquide pour éviter les commissions et les frais de banque.

  • Climat :
  • La Jordanie bénéficie d’un climat méditerranéen : sec à l’ouest, désertique à l’est et au sud où les étés sont torrides.

    A Aqaba, en décembre et jusqu'à fin mars, température agréable (20° à 25°C), baignade possible. La température augmente progressivement pour culminer en août.

    D'avril à juin, période très agréable en théorie (mais certaines années, l’on peut avoir très froid), températures douces le plus souvent. Toujours frais pour le désert. Pour le reste du pays, il peut déjà faire très chaud au printemps. Fortes amplitudes thermiques dans le Wadi Rum.

    Amman (766 m) : en hiver de 4 à 15°, au printemps de 6° à 28°, en été de 16° à 33°, à l’automne de 10° à 31°
    Shoubak (1365 m) : en hiver de 0° à 12°, au printemps de 3° à 22°, en été de 10° à 28°, à l’automne de 5° à 26°
    Aqaba : en hiver de 10° à 23° ; au printemps de 14° à 35°, en été de 25° à 41°, à l’automne de 16° à 36°

  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.

    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    Pour cette destination, une bonne condition physique est indispensable (marches prévues).

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est recommandée.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large, un collyre (si vous avez les yeux sensibles), des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • Us et coutumes
    Les vêtements moulants, les décolletés sont à proscrire. Femmes et hommes peuvent porter des bermudas mais pas de shorts courts, les T-shirts sans manches pendant les randonnées et dans le Wadi Rum sont autorisés.

    Les Jordaniens, à 95 % musulmans, pratiquent un Islam strict mais tolérant. Il est recommandé d’adopter un comportement discret et une certaine réserve dans les lieux publics et de respecter les sites religieux et lieux de culte. Pendant le Ramadan, il convient de respecter les interdits (ne pas fumer ou manger dans les lieux publics entre le lever et le coucher du soleil, sauf dans les hôtels et restaurants habitués à accueillir des étrangers).

    Photos
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.

    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) : En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits. Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    Dons (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)

    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :
    - Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée.Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.
    - Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).
    - Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)

  • Quelques mots, quelques livres :
  • La langue officielle est l’arabe. Même si l’anglais est la seconde langue parlée, connaître quelques mots d’arabe est bien perçu.

    Que la paix soit avec vous (salutation consacrée) : Salamm aleïkoum
    Réponse au salut précédent : Aleïkoum salaam 
    Salut ! : Marhaba
    Au revoir : Ma'elsalami
    Merci : Chukran
    Oui : Na'am
    Non : La'a 
    Excusez-moi : Afwan
    Je m'appelle... : Ismi... 
    Je suis français : Ana fransa'wi 

    Bibliographie

    Privilégiez les guides culturels plutôt que des guides d'informations pratiques !

    - Guides

    Jordanie, Hachette Tourisme, coll. Guide bleu, 2011 
    Syrie/Jordanie, Guide Arthaud 
    Jordanie, Jenny Walker, Lonely Planet, 4ème édition 2012
    Syrie/Jordanie, Michelin, coll. Le Guide Vert, 2011

    - Romans

    "Les sept piliers de la sagesse", Thomas Edward Lawrence, Payot & Rivages, coll. Petite Bibliothèque Payot, 2002 (1ère édition 1926).
    "La Jordanie", Philippe Rondot, PUF, Coll. Que Sais-Je ?, 1992.
    "Pétra, Le dit des pierres", Philippe Cardinal, Actes Sud, 1998. Recueil de photographies.
    "Paroles d’Islam", présentés par Nacer Khemir, Albin Michel, coll. Carnets de Sagesse, 1995.
    "Retour de Jordanie", Maurice Rajsfus, La Brèche-Pec, 1990.
    "Lawrence et les Arabes", Robert Graves, Payot, Voyageurs Payot, 1990.
    "Coke en stock, Les Aventures de Tintin", Tome 19, Hergé, Casterman, 1993. Description de Pétra.
    "La Jordanie, de l’âge de pierre à l’époque byzantine", Préf. de Jean Starcky, Ecole du Louvre, Documentation française, coll. Rencontres de l’Ecole du louvre, 1987.
    "Souvenirs d’une vie inattendue", Reine Noor, Edit. Buchet Chastel, coll. Essais et documents, 2004.
    "La Jordanie", Guy Rachet & Claudia Vincent, Edit. Place des Victoires, 2006.
    "Pétra, la Cité des Caravanes", Christian Augé, Jean-Marie Dentzer, Gallimard, coll. Découvertes Gallimard, n° 372, 2012.
    "Pétra et les Nabatéens", Marie-Jeanne Roche, Edit. Belles-Lettres, coll. Guide Des Civilisations, Paris, 2009.
    "Briser la mosaïque : les tribus chrétiennes de Madaba, Jordanie XIXè-XXè siècles", Géraldine Chatelard, CNRS, coll. Moyen-Orient, Paris, 2004.
    "Géopolitique de la Jordanie", Alain Renon, Edit. Complexe, coll. Géopolitique des Etats du Monde, Paris, 1999.
    "Pétra, métropole de l’Arabie antique", Laïla Nehmé et François Villeneuve, Seuil, Paris, 1999.
    "Pétra retrouvée. Voyage de l’Arabie Pétrée (1828)", Léon de Laborde. Texte présenté par Christian Augé et Pascale Linant de Bellefonds, Edit. Pygmalion Editions, coll. Les grandes aventures de l’archéologie, Paris, 1997.
    "Une ville dans la mémoire : Amman", Abdul Rahman Mounif, Actes Sud, coll. Sindbad, Mémoires de la Méditerranée, Arles, 1996.
    "La romancière et l’archéologue. Mes aventures au Moyen-Orient", Agatha Christie Mallowan, Payot, coll. Payot Voyage, Paris, 2005. 

    - Catalogues expositions

    "Jordanie, sur les pas des archéologues", Catalogue d’exposition à l’Institut du Monde Arabe, Paris, 1997.

    - Revues

    Revue Le Monde de la Bible : Archéologie et Histoire, juillet/août/septembre 94
    Revue Qantara,  le magazine de l’Institut du Monde Arabe
    Pétra, Les Dossiers d’Archéologie, septembre 1991
    La Jordanie, Revue Grands Reportages, n° 118, novembre 1991
    Spécial Jordanie, Revue Ulysse
    Grand Guide de la Jordanie, Gallimard, coll. Bibliothèque du voyageur, Paris, 2009

    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

ANIMATEURS

Chaque groupe est encadré par un animateur d'ARVEL qui a le souci des relations harmonieuses entre les participants. Avec le budget qui lui a été remis et les consignes données par ARVEL, il s'occupe des logements, des transports, des visites au cours du voyage. Il propose des rencontres, des excursions, des activités en phase avec le pays. La plupart des Expé d’ARVEL se déroulent sans guide local en continu et l'animateur peut intervenir pour modifier le programme en fonction des possibilités, des ressources et des contraintes locales et après concertation avec les participants, bien sûr. Un animateur d’Arvel est présent sur tous les Expé d’ARVEL dès que le groupe est confirmé.

PRESTATIONS ET CONDITIONS

Ce prix comprend :

  • les vols réguliers France/Amman/France sur Turkish Airlines (via Istanbul)
  • les taxes d’aéroport (298€) révisables jusqu’à 30 jours avant le départ 
  • les transferts et le transport sur place en véhicule affrété avec chauffeur pendant 6 jours minimum, en 4 x 4 dans le désert du Wadi Rum
  • l’hébergement en hôtel de confort simple ou confortable (12 nuits) et les petits-déjeuners, le bivouac dans le Wadi Rum (2 nuits)
  • les excursions (trajet pour se rendre sur le lieu) et l’entrée du Wadi Rum
  • les pourboires d’usage (environ 35 € par voyageur)
  • les services d’un animateur d’ARVEL
  • les assurances à l’exception de l’assurance annulation facultative

Ce prix ne comprend pas :

  • les transports à l’intérieur des villes pour convenance personnelle, (environ 20 €)
  • les déjeuners et les dîners, les 3 repas dans le Wadi Rum (environ 20€/jour) 
  • les entrées sur les sites et dans les musées et le visa (Pass Incluant les entrées sites + visa env. 90€ à ce jour, à acheter sur internet avant le départ)
  • les excursions non mentionnées au programme (le cas échéant)
  • les guides locaux ponctuels (environ 20 € par voyageur)
  • les frais de visa, révisables sans préavis par les autorités consulaires, , inclus dans le Pass entrées sites
  • l’adhésion à l’association : 18 € par personne à partir de 18 ans, dont 6 € pour le Fonds de Solidarité

Participants :

  • minimum 8 - maximum 13

Infos pratiques :

  • Votre formule de voyage : L’Expé d’ARVEL :Votre formule de voyage : L’Expé d’ARVEL
  • Notre produit maison, un compromis entre un voyage conçu entre amis et un voyage organisé par des professionnels. Des itinéraires solidement façonnés permettant d’être à la fois exempté de logistique, rassurés par la présence d’un accompagnateur ARVEL spécialiste de la destination et libérés des contraintes du voyage « dit » organisé.

    La souplesse

    L’itinéraire proposé en brochure reste indicatif, souple il est modifi able selon les désirs du groupe et les propositions de l’accompagnateur pour tenir compte des circonstances extérieures et des opportunités locales (évènements particuliers,fêtes...).

    La liberté

    Les repas et les droits d'entrée ne sont généralement pas inclus dans le tarif afin que vous gardiez la main sur votre voyage : repas avec le groupe ou non, visite d’un temple, exposition de peinture, massage ayurvédique ou séance de film Bollywood : c’est selon vos envies facilitées par les conseils de votre accompagnateur.

    En résumé

    L’expédition s’adresse donc plutôt à des personnes en bonne forme physique, d’esprit curieux, prêtes à sacrifier un certain confort et disposées à se comporter en agents actifs de leur voyage. Il suffit surtout d’avoir l’envie de découvrir, de rencontrer et d’accepter dans la bonne humeur d’éventuels imprévus.

  • Transport aérien :
  • Selon les dates et sous réserve de confirmation, vous voyagerez sur un vol de la compagnie régulière TURKISH AIRLINES (vol via Istanbul) ou LUFTHANSA (via Frankfurt). 
    Le retour sur la France se fera d’Amman . Le trajet Aqaba-Amman se fera en Jet Bus (env. heures de trajet).

    Le nom de la compagnie, les horaires définitifs, les franchises bagages vous parviendront avec votre convocation, environ 15 jours avant votre départ. Cette convocation précisera le lieu et l’heure exacte du rendez-vous. Celui-ci se fait généralement 2 heures et demie avant le décollage.

    Lors de votre inscription, vous devez nous communiquer précisément les noms et prénoms figurant sur votre passeport valide. A défaut, tout changement de nom ou prénom pourra engendrer des frais pouvant aller jusqu’au montant total du billet d’avion.

    Merci de nous faire parvenir à l’inscription, une photocopie de votre passeport : page de couverture et page avec vos informations personnelles. 

    Si vous devez effectuer un trajet en train ou en avion pour rejoindre votre aéroport de départ et votre domicile au retour : ARVEL déconseille fortement l'achat de billets non modifiables et/ou non remboursables (Prem's, etc…). Les horaires peuvent changer jusqu’au départ et les imprévus sont inhérents au trafic aérien.

    Si vous avez besoin d’étiquettes-bagages, n’hésitez pas à nous les demander.

    Prévoir une photocopie de votre passeport (page avec vos informations personnelles et page avec le visa) et 1 ou 2 photos en cas de perte ou de vol.

  • Hébergement
  • Les hôtels sont parfois modestes, certains plus confortables (à Madaba et Petra notamment) ; les chambres comportent le plus souvent, une « salle de bains » ; elles sont parfois climatisées. 

    Les chambres sont généralement prévues pour 2 ou 3 personnes (si vous vous inscrivez seul(e), vous partagerez votre chambre avec un(e) autre participant(e).

    Le groupe peut être dans certains cas réparti dans plusieurs hôtels.

    Vous dormirez également deux nuits sous tente (ou à la belle étoile pour ceux qui le souhaitent) dans le Wadi Rum ; selon le temps (matelas fournis), mais duvet léger en demi-saison ou drap-sac en été indispensables.

  • Repas et boissons
  • Les petits déjeuners sont inclus sauf dans le Wadi Rum ; les déjeuners et les dîners ne le sont jamais.

    La cuisine jordanienne est largement inspirée des cuisines égyptienne, libanaise et turque privilégiant les mezze (entrées froides ou chaudes d’origine libanaise), les falafels (croquettes de pois chiches frites) et de la viande grillée ou sous forme de brochettes (mouton, poulet). Le mensaf est le repas de fête jordanien (plat de riz couvert de pignons de pin assorti de morceaux d’agneau ou poulet mijotés en ragoût), il est arrosé d’une sauce à base de caillé de chèvre. Il se mange traditionnellement avec la main droite, en confectionnant des boulettes avec le riz.

    Evitez les crudités, glaces ou jus de fruits coupés à l’eau et ne buvez pas l’eau du robinet, utilisez de l’eau minérale en bouteille capsulée que l’on trouve partout. Pensez à boire très fréquemment, même sans soif pour éviter "les coups de chaleur".

  • Transports
  • Vous utiliserez les transports locaux (Jet Bus d’Aqaba à Amman, entre Petra et le Wadi Rum et entre le Wadi Rum et Aqaba), 2 vehicules affrétés avec chauffeusr (5 à 6 jours entre Amman et Petra) et des camionnettes 4x4 pour le désert du Wadi Rum.

    Une excursion en bateau vous sera proposée à Aqaba.

  • Encadrement
  • Vous serez accompagné par un(e) animateur(trice) d’ARVEL. Il(elle) connaît le pays, il(elle) parle la langue locale ou une langue véhiculaire. Son rôle est de vous donner les clés pour découvrir la destination au-delà de la façade touristique notamment par la proximité avec la population locale. Il(elle) est aussi, suite aux consignes données par ARVEL, en charge de l'organisation logistique, de la gestion du budget et de la vie du groupe.

    Attention :  nous vous rappelons que nos animateurs  ne sont pas des guides  et qu’ils  ne sont pas autorisés  en  Jordanie   à  remplir ce rôle : ils ne pourront pas entre autre,  vous donner  des informations sur les sites, domaine  exclusivement réservé  aux guides locaux.

    Etant donné la législation en matière d’accompagnement touristique dans le pays, l’animateur(trice) devra prendre un guide local chaque fois que vous visiterez un site culturel majeur (Jérash, Madaba, Petra, Wadi Rum, etc.), cela est obligatoire. 

    L'itinéraire proposé en brochure reste indicatif, souple il pourra être modifié selon les désirs du groupe, les propositions de l'animateur(trice) pour tenir compte des opportunités locales (évènements particuliers, fêtes...) ou des circonstances extérieures (climat, sécurité).

    Tous les animateurs(trices) d'ARVEL sont salarié(e)s. A leur retour de voyage, ils(elles) doivent fournir un compte rendu sur son déroulement et un bilan financier.

  • Excursion, visite
  • Nous vous conseillons d’acheter sur internet  un Jordan Pass (le Expert Jordan Pass) incluant  le visa et les droits d’entrées sur les sites (dont 3 jours à Pétra).
    L’entrée du Wadi Rum  est incluse dans le prix de votre voyage.

    Obligation est faite de prendre t un guide officiel pendant  au moins 1 jour  à Pétra et sur les sites principaux  (à votre charge).. Il est parfois didfficile de  trouver des guides francophones.

    Balades : Au cours du voyage, les occasions de marche sont nombreuses sur les sites. A pétra, par exemple, on peut marcher plusieurs jours, tellement le site est étendu. Pour apprécier ce voyage et la beauté des sites, il est important d’apprécier la découverte à pied et d’être suffisamment en forme pour  marcher au moins 3 heures d’affilé.

  • A emporter
  • Limitez au maximum les bagages, évitez de vous charger. Les bagages rigides sont fortement déconseillées (vous aurez à porter vous-mêmes vos bagages, même si ce n'est en général que sur des courtes distances !).

    Prévoyez un sac à dos (bagages) ou un sac de voyage souple et un petit sac à dos pour la journée.

    Pour le Wadi Rum, prévoyez un duvet léger en demi-saison et au pire, un drap-sac en été.

    Les jambes et les épaules sont des parties charnelles du corps. Même si les régions visitées sont touristiques, votre tenue vestimentaire est importante et vous serez mieux respecté(e) si vous en tenez compte. Vous serez en pays musulman : les vêtements moulants, les décolletés sont à proscrire. Femmes et hommes peuvent porter des bermudas mais pas de shorts courts, les T-shirts sans manches pendant les randonnées et dans le Wadi rum sont autorisés.

    Prévoir des vêtements de coton légers (pas de short court) facile à laver, un sous-vêtement chaud ou lainage (pour les soirées éventuellement fraîches voire froides dans le Wadi Rum ou les lieux climatisés), une paire de chaussures de marche confortables pour Petra et dans le Wadi Rum.

    Il est possible de faire laver ses vêtements assez facilement.

    Pour Aqaba et le Wadi Rum, n'oubliez pas vos lunettes de soleil, de la crème solaire haute-protection, un chapeau ou un foulard, un coupe-vent imperméable léger.

    A Aqaba, vous pourrez vous baigner, pensez à prendre votre maillot de bain, des chaussures en plastique pour vous protéger des coraux et éventuellement un bermuda.

    Ne pas oublier également une serviette de toilette pour le désert et la sortie en mer, un petit oreiller gonflable, des boules Quiès ou écarteur nasal si vous ronflez, une mini calculette, des petites "lingettes" de bébé pour les toilettes rapides, un réveil de voyage, une pochette ventrale pour votre argent et votre passeport (à glisser sous les vêtements), un cadenas ainsi que des jumelles, une gourde, un couteau pliant (à mettre en soute).

    Si vous désirez faire de la plongée-bouteille à Aqaba, pensez à prendre vos certificats et carnet de plongée éventuels (environ 30 JD par plongée), emportez éventuellement masque et tuba.

    Sont à éviter : les vêtements en tissu synthétique, les shorts courts, les larges décolletés, les vêtements moulants, les objets de valeur (bijoux, belle montre...).

  • Pourboires
  • Gratification sous forme monétaire, en remerciement d’un service ou de la qualité de celui-ci, le pourboire a une histoire propre à chaque contrée. Sa disparition dans un certain nombre de métiers et de pays a souvent suivi l’obtention de véritables salaires réglementés dans des professions où jusqu’alors régnait l’arbitraire en matière de rémunération et où l’essentiel des revenus du travailleur dépendait de la bonne volonté des clients.

    Dans nombre de pays encore, le pourboire est d’usage et il reflète souvent une conception de la rémunération différente de la nôtre. Il peut, ne l’oublions pas, faire vivre des familles entières.

    Pour ce voyage, les pourboires d’usage destinés aux guides et chauffeurs sont compris dans le prix de base mais un pourboire individuel sera attendu chaque fois que vous aurez demandé à vos interlocuteurs, un service ou une faveur spécifique.

    Votre animateur vous conseillera.