Algérie           Fiche voyage "www.arvel-voyages.com"


Algérie

Radieuse Oranie - 8 j

Algérie

Algérie

  • Le fort de Santa-Cruz et sa basilique
  • L’architecture arabo-andalouse
  • Tlemcen et la région d’Arzew

Blottie entre montagne et mer d’azur, Oran est une des plus belles villes d'Afrique du Nord. Murs blanchis, minarets andalous, palais ottomans, édifices haussmanniens… son histoire se dévoile entre raffinement architectural et douceur de vivre. Car l’ambiance d’Oran n’est pas qu’un souvenir, elle est à saisir ici et maintenant : le jeu des enfants dans l’espace public, l’activité du port, l’irrévérence du Raï, le gout du fameux sorbet citron… Une Algérie gourmande au cœur d’une nature forte et d’une région riche de ses influences arabo-berbères, l’Oranie irradie !

Récapitulatif

Algérie - Circuit Découverte - Avec Animateur

Animateur

JOUR 1 : FRANCE / ORAN

Vol régulier pour Oran. Accueil à l’aéroport et transfert à l’hôtel.

JOUR 2 : ORAN

Visite d’Oran, la deuxième plus grande ville d’Algérie. Surnommée la radieuse, elle est située au fond d'une baie ouverte au nord et dominée directement à l'ouest par la montagne de l’Aïdour. Fondée en 902 par les Andalous, Oran connaît une succession de dynasties arabo-berbères. Visite du Palais du Bey, connu sous le nom du château Neuf, construit au XIVème siècle par le sultan mérinide Abou El Hassan afin d’accroître la surveillance de la ville. Déjeuner. Poursuite par la Place du 1er novembre 1954, découverte de l’ancienne synagogue et de la cathédrale du Sacré-Cœur transformée en bibliothèque. Dîner et nuit à l'hotel.

JOUR 3 : ORAN

Visite du centre culturel œcuménique et de la maison de retraite gérée par les Petites Sœurs des Pauvres. Déjeuner. Visite de la belle basilique de Santa Cruz, située au sommet du Djebel Murdjadjo, dont la construction fût décidée suite à une épidémie de choléra qui fît des milliers de morts oranais en 1847. Découverte du Fort de Santa Cruz, érigé par les espagnols au XVIème siècle sur la crête du massif de l’Aïdour, offrant un point de vue magnifique sur la ville d’Oran et la baie de Mers el-Kébir. Dîner et nuit à l'hotel.

JOUR 4 : ORAN / TLEMCEN (150 km)

Départ matinal pour Tlemcen, ancienne capitale du Maghreb central, qui mêle des influences berbères, arabes, hispano-mauresques, ottomanes et occidentales. Visite de la ville et des ses principaux monuments : le Palais El Mechouar, un exemple d'art mauresque et andalou, le musée national d’Art et d’Histoire, le mausolée et la mosquée Sidi Boumediene, saint patron de Tlemcen. Déjeuner en cours d’excursion. Poursuite dans la région alentour jusqu’au village de Ain Fezza. Découverte des grottes féériques qui sont ornées de stalactites et stalagmites légendaires. Dîner et nuit à Tlemcen.

JOUR 5 : TLEMCEN / BENI SAF / ORAN

Départ jusqu’au village d’El Maleh, anciennement Rio Salado, courte visite. Déjeuner. Continuation jusqu’à Beni Saf, découverte de cette ville côtière qui doit son existence aux minerais de fer. Arrivée à Oran, visite guidée des arènes. Balade dans un souk animé et populaire où se mêlent arômes, couleurs et productions de toutes sortes (dattes, épices, khôl, henné, café, bijoux, vaisselles, vêtements...). Rencontre avec les représentants de l’association Bel Horizon dont la principale vocation est la sauvegarde du patrimoine historique oranais. Promenade sur les plages de la corniche ouest pour un moment de détente. Dîner et nuit à l'hotel.

JOUR 6 : ORAN / REGION D’ARZEW / ORAN

Route en direction de la côte nord-est et visite de la ville d’Arzew, des ruines romaines de Saint-Leu et de Port aux poules. Déjeuner et continuation jusqu’à Kristel, village enclavé, situé dans une crique. Retour à Oran. Dîner et nuit à l'hotel.

JOUR 7 : ORAN

Visite du Musée National d’Oran, le plus important musée d’histoire naturelle d’Algérie. Déjeuner. Visite extérieure de la maison d’enfance d’Yves Saint Laurent. Découverte de la gare ferroviaire dont l’architecture s’inspire des symboles des trois grandes religions monothéistes, islam, christianisme et judaïsme. Fin de journée libre. Dîner et nuit à l'hotel.

JOUR 8 : ORAN / FRANCE

Selon l’heure du vol, temps libre. Transfert à l’aéroport et vol retour vers la France.

A NOTER

L’itinéraire pourra subir des modifications sur place en fonction des contraintes logistiques.

REPERES

Algérie

  • Carte d’identité  :
  • Nature de l'Etat : république 
    Chef de l'Etat : Abdelaziz Bouteflika
    Capitale : Alger      
    Superficie :  2 381 741 km2
    Population : 40 969 443 habitants
    Densité de population : 17,20 hbs/km2      
    Langues : arabe (officiel), Tamazight 
    PIB par habitant : 14 259 $                                     
    Taux d'alphabétisation des adultes : 89%                          
    Espérance de vie : 75 ans  
    Religions : musulmans (99%)
    Croissance démographique annuelle : 1,8%      
    I.D.H. : 83ème rang (0,74)                           
    Fête nationale : 5 juillet (fête de l’indépendance – 1962)
    Jours fériés : 1er janvier (Nouvel An), Mawlid En Nabaoui Echarif  (anniversaire de la naissance du Prophète Mohamed), 19 mars (cessez le feu), 1er mai (fête du Travail), Aid El-Fitr (fête de la rupture du jeûne du Ramadhan), Jour de l’An Hégire, Aid El-Adha (fête du sacrifice d’Abraham), 1er novembre (fête de le Révolution). Les fêtes musulmanes ont des dates variables.

  • Repères historiques  :
  • De par sa position stratégique au carrefour de l’Afrique et de la Méditerranée, l’Algérie, située au Centre du Maghreb, a vu de nombreuses civilisations se succéder sur son territoire.
    Les premiers indices de la présence humaine en Algérie remontent à plus d’un million d’années (homme de Ain hanech). Les premiers habitants berbères vivaient d’agriculture, de pastoralisme et de chasse.
    Environ 800 ans avant J.C, les Phéniciens fondèrent de nombreux comptoirs sur la côte algérienne.
    Pendant les guerres puniques qui ont opposé Carthage à Rome, le roi berbère Massinissa, s’est emparé de Cirta (l’actuelle Constantine) dont il fit sa capitale. Le mausolée d’El Khroub témoigne aujourd’hui de la splendeur de cette époque.
    Après la révolte de Jugurtha, petit fils du roi Massinissa, son royaume se morcela et malgré sa farouche résistance contre Rome, la Numidie, tombée entre les mains des romains, devint le grenier à blé de l’empire pendant des siècles.
    De cette période restent comme témoignages de nombreux vestiges archéologiques parmi lesquels on peut citer Djemila, Timgad,Tipaza …
    Dès 432, les Vandales sous le commandement de Jenseric, déferlèrent sur le territoire numide .Ils furent à leur tour, mis en déroute par les Byzantins en 533.
    En 647, les Arabes, commandés par Okba Ibn Nafaa compagnon du Prophète, s’établirent sous l’étendard de l’Islam, en Algérie. Les tribus berbères adoptèrent l’Islam massivement et contribuèrent largement à son expansion et à son rayonnement jusqu’en Andalousie.
    Plusieurs dynasties, les Rostomides (776-909), les Fatimides (908-972),les Zirides(972-1148) les Hammadites(1007-1152), les Almoravides(1052-1147), les Almohades(1147-1269) les Zianides (1235-1554)… furent parmi les royaumes qu’a connus l’Algérie entre les VIIIème et XVIème siècles.
    Les royautés qui gouvernaient l’Algérie, affaiblies par d’incessantes attaques espagnoles, ont fini par faire appel, en début du XVIème siècle, en 1514, aux frères Aroudj et kheir Eddine Barberousse. Ces derniers, mandatés par le sultan de Constantinople ont contribué à chasser les espagnols des côtes algériennes. En 1587 l’Algérie devient régence ottomane jouissant, cependant, d’une large autonomie.
    En 1830, débuta la colonisation française. Depuis cette date jusqu’au déclenchement de la guerre de libération nationale, le 1er novembre 1954, la puissance coloniale a dû faire face à la résistance du peuple algérien.
    Fin des années 50 : Découverte de gisements importants d’hydrocarbures (pétrole et gaz) dans le Sud algérien. L’existence de pétrole en Algérie était connue depuis les années 1920.
    5 juillet 1962 : Proclamation de l’indépendance suite au référendum d’autodétermination, prévu par les Accords d’Evian.
    Septembre 1962 : Ben Bella, fondateur du FLN, est élu président ; le FNL se constitue comme parti unique. La politique autoritaire du gouvernement provoque une forte opposition.
    1963 : Création de la Sonatrach, compagnie algérienne de recherche, d’exploitation, de transport, de transformation et de commercialisation des hydrocarbures.
    Juin-Juillet 1965 : Ben Bella est destitué et Boumediene prend sa place avec l’appui de l’armée. Commence la période du socialisme, des nationalisations et de l’économie d’État.
    1969 : l’Algérie entre à l’OPEP.
    Janvier 1979 : Le colonel Chadli Bendjedid dévient président ; mandat renouvelé deux fois jusqu’en 1992 ; il mène une politique de libéralisation économique.
    Octobre 1988 : Dégradation du niveau de vie, émeutes de la faim.
    1989  : Nouvelle Constitution, qui introduit le multipartisme.
    1990-1991 : Le FIS (Front Islamique du Salut), opposé à l’occidentalisation et à la laïcisation du pays, étend son influence et gagne le premier tour des élections législatives en décembre 1991.
    1992  : Coup d’État militaire : l’armée prend le pouvoir, le FIS est dissout. La guerre civile ravage le pays jusqu’en 1999. Le gouvernement décrète l’état d’urgence.
    1994  : Liamine Zéroual devient président.
    1999  : Fortes tensions en Kabylie où la population berbère (amazigh), demande la reconnaissance de sa culture. Le président démissionne. Tous les candidats de l’opposition à l’élection présidentielle se retirent, dénonçant des fraudes ; seul reste en lice Bouteflika, candidat des militaires qui est élu. Il organise un référendum pour accorder l’amnistie aux islamistes qui n’ont pas commis de délit de sang et met en place une politique dite de « concorde civile ».
    2000-2001  : Violences imputées aux islamistes. Émeutes en Kabylie.
    2002  : Le berbère est reconnu comme langue nationale.
    Mai : Victoire du FLN aux élections ; le taux de participation est très bas. En Kabylie, les élections sont boycottées.
    2003  : Luttes de pouvoir pour les élections de l’année suivante.
    2004 –2007 : Bouteflika réélu président, continue à mener une politique de « réconciliation ».
    2008  : Alors que la manne pétrolière remplit les caisses de l’État, plusieurs émeutes contre la pauvreté ont lieu à Alger.
    Novembre : Les acquis démocratiques d’octobre 1988 sont balayés, l’état d’urgence mis en place en 1992 est renforcé.
    2009  : Grève des candidatures pour la présidentielle en Algérie, Bouteflika est réélu président. Il reconduit le gouvernement. Les services secrets et les islamistes sont plus puissants que jamais.
    2010  : Le gouvernement algérien annonce qu’il va s’attaquer au fléau de la corruption.
    2011  : Émeutes dues à l’augmentation des prix des denrées alimentaires. Le gouvernement distribue 30 milliards de dollars de subventions et la promesse d’une augmentation des salaires. L’état d’urgence en place depuis 1992, est levé le 24 février 2011.
    2012  : Célébration des 50 ans d’indépendance. Décès de deux anciens présidents de l’Algérie : Ahmed ben Bella (1963-1965) et Chadli Benjdid (1979-1992). 
    2013
    16 janvier : Prise d’otages dans le site gazier In Amenas à Tinguentourine, dans le sud-est algérien, par le groupe islamiste les “signataires par le sang” qui réclame entre autre l’arrêt de l’intervention militaire française au Mali. 37 otages et 29 terroristes trouvent la mort.
    20 février : La loi autorisant l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels entre en vigueur. 
    11 septembre : Remaniement ministériel. Dix-huit ministres quittent le gouvernement. Les nominations permettent à Abdelaziz Bouteflika de reprendre la main en vue des élections présidentielles de 2014.
    2014 
    17 Avril : Abdelaziz Bouteflika est réélu pour un quatrième mandat avec 81,53 % des suffrages exprimés.
    27 décembre : L’Algérie allume sa première torche de gaz de schiste dans le bassin d’Ahnet, près d’In Salah dans la wilaya de Tamanrasset. La population manifeste contre cette exploitation.
    2015. Le mouvement contre le gaz de schiste s’intensifie. 
    Mai : L’Algérie enregistre un déficit de 4,32 milliards durant les quatre premiers mois de l’année. La situation économique est difficile.
    Juillet : affrontements communautaires entre Arabes et Berbères dans la région de Ghardaïa.


  • Formalités :
  • Pour les ressortissants français: passeport valable au moins 6 mois après la fin du séjour et comportant au-moins 2 pages vierges face à face. Un visa est obligatoire pour l'entrée en Algérie, il sera apposé à l’intérieur de votre passeport. Coût consulaire du visa à ce jour (et sous réserve de modification sans préavis par les autorités consulaires) : 85 €. 

    La demande de visa devra être effectuée par vos soins avant le départ. Référez-vous à la fiche visa qui vous sera adressée en même temps que vos documents de voyage. 

    Les enfants doivent avoir leur propre document d’identité. Il n’est plus possible de faire figurer ses enfants sur le passeport des parents. Pour les enfants voyageant avec un seul de leurs parents (divorcés ou non mariés) : se renseigner auprès du consulat.
    http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F14930.xhtml

    A compter du 15 janvier 2017 l’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs non accompagnés d’un de leurs parents est à nouveau obligatoire.
    https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A11090
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922 

    Attention : Les formalités consulaires peuvent être modifiées à tout moment sans préavis. Nous vous recommandons de vérifier ces informations auprès des instances consulaires du pays visité.

    Paris | Ambassade d’Algérie 
    50 rue de Lisbonne 75008 Paris 
    Tel : 01.53.93.20.20
    Mail: chancellerie@amb-algerie.fr
    Site Web : http://www.amb-algerie.fr

    Consulat Général d'Algérie à Lyon
    102 rue Masséna 
    69006 Lyon 
    Téléphone: +33 4 72 83 85 50
    Fax: +33 4 72 83 85 62
    Mail: contact@consulatalgerie-lyon.org      
    Site Web : http://www.consulatalgerie-lyon.org/visa-touristique.php      

    Consulat d'Algérie à Grenoble 
    7, quai Stéphane Jay
    38000 Grenoble 
    Téléphone: 04 76 54 30 18 
    Fax: 04 76 42 49 85
    Mail: courrier@consulat-algerie-grenoble.org 
    Site web : http://www.consulat-grenoble-algerie.fr/modalites-visas/

    Adresses utiles en cas de perte ou vol de vos documents d’identité ou en cas de situations exceptionnelles d’urgence nécessitant une prise en charge par les autorités françaises : 

    Ambassade de France en Algérie
    25, chemin Abdelkader Gadouche 16035 Hydra Alger 
    Tel : +213 21 98 17 17
    Site Web : https://dz.ambafrance.org/

    Consulat Général de France à Oran
    1, rue Aïmeur Brahim 31000 Oran 
    Tel : +213 41 33 65 53 / + 213 41 98 60 00 
    Courriel : contact.oran-fslt@diplomatie.gouv.fr
    Site Web : https://oran.consulfrance.org/

  • Décalage horaire  :
  • Heure d’été : -1 heure : 12H00 à Paris = 11H00 à Alger
    Heure d’hiver : pas de décalage

  • Téléphone/électricité/internet :
  • Téléphone
    De la France vers l’Algérie : 00 + 213 + numéro du correspondant sans le 0 initial
    De l’Algérie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial

    Numéros utiles
    Police : 17 
    Protection civile : 14 
    Gendarmerie national : 1055 
    Police Assistance / Urgence : 1548 

    Internet
    Il existe de nombreux cybercafés dans les grandes villes. Certains restent ouverts toute la nuit.

    Electricité 
    220 V, 50 Hz


  • Monnaie :
  • La monnaie locale est le dinar algérien, appellation internationale DZD
    1 € = 136,515 DZD (septembre 2018)        1 DZD = 0,00726 €

    Les banques assurent des services de change. Les distributeurs automatiques sont encore rares et réservés aux grandes villes.

    Il n’est pas possible de changer en France les euros contre des DZD. Vous pourrez faire le change sur place. Renseignez-vous avant de partir auprès de votre banque sur le plafond de retrait à l'étranger dont vous disposez.


  • Climat :
  • Le climat du nord de l'Algérie est de type méditerranéen, avec des étés secs et chauds, des hivers assez doux et plus humides. La région saharienne connaît en revanche un climat désertique, avec de gros écarts de températures entre le jour et la nuit (45°C le jour et 5°C la nuit !), et des endroits où la pluie peut ne pas tomber pendant des années.  La côte algérienne peut être visitée à n’importe quelle saison grâce à ses températures douces l’hiver et très supportables en été.

    Oran possède un climat méditerranéen chaud avec un été sec. Sur l'année, la température moyenne à Oran est de 19.3°C et les précipitations sont en moyenne de 305.9 mm. A titre de comparaison à Paris, la température moyenne annuelle est de 12.3°C et les précipitations sont en moyenne de 475 mm.
    A Oran, les températures moyennes fluctuent de 17° (janvier) à 32° (août). En mai : de 14° à 25°. La température de la mer varie de 15° à 25°. Les mois les plus pluvieux sont : décembre, octobre et novembre. 


  • Santé :
  • Avant votre départ, il est conseillé de consulter votre médecin pour faire un point sur votre état de santé général, sur vos vaccinations habituelles et sur les vaccinations recommandées pour cette destination.
    Renseignez vous également sur le site de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr

    A titre informatif (sous réserve d’une confirmation médicale) : 
    Pas de vaccination obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DT Polio-typhoïde. La vaccination contre l’hépatite A est conseillée.

    Si vous avez un traitement en cours, prévoir vos médicaments habituels accompagnés de l’ordonnance ainsi que des soins pour petites plaies  (pommade, pansements, désinfectant), les coups de soleil, les maux de gorge et les maux de tête, des médicaments pour les ennuis intestinaux (y compris produit de réhydratation), un antibiotique à spectre large, des produits contre les moustiques. Si vous portez des lentilles de contact, n’oubliez pas d’emporter votre collyre et une paire de lunettes de rechange.

  • Voyageur responsable  :
  • US ET COUTUMES
    Le repos hebdomadaire est fixé du vendredi au samedi. 
    Il convient de se déchausser à l’entrée d’une maison ou avant de pénétrer dans une pièce dont le sol est recouvert de tapis. Il est apprécié de prolonger la cérémonie du thé en acceptant un autre verre, même si on n’a plus soif. A table, il est de coutume de dire Bismillah (au nom de Dieu) avant d’entamer le repas ; pour une bonne nouvelle: Hamdullah (Que Dieu soit loué) ; pour remercier : choukran. Il est mal perçu de refuser le thé ou le café que l’on vous offre, de porter une tenue provocante, de passer devant quelqu’un en train de faire sa prière ou de s’embrasser en public.

    PHOTOS
    Avec les appareils numériques prendre une photo est facile, presque trop, à tel point que nous oublions parfois les principes élémentaires du respect vis-à-vis des populations rencontrées.
    Ci-dessous la position d’Arvel Voyages (cf. La Charte du Voyageur d’Arvel voyages) :

    En tant que voyageur, il est nécessaire de privilégier toujours la prise de parole à la prise d’images, le cas échéant de rencontrer notre sujet avant de le photographier. La photographie peut être un pont mais doit être l’occasion d’échanges et non une collection de portraits.
    Il est préférable de donner la primauté au voyage sur le reportage, de nous libérer parfois de notre appareil photo, filtre entre nous et la réalité, écran entre nous et les autres.
    En tout cas, il est essentiel de ne prendre des photos qu’avec accord express (parental pour les enfants) et de ne jamais passer outre un refus. Au retour, pensons à honorer nos engagements d’envois de photos et partager avec nos modèles nos clichés.

    DONS (cf La Charte du Voyageur d’Arvel voyages)
    Notre voyage peut aussi bien contribuer au développement économique qu’à la déstabilisation de l’organisation sociale traditionnelle de la région d’accueil. Dans certains pays la différence de niveau de vie peut faire obstacle à des rapports sains entre voyageurs et populations locales. Soyons conscients de cette inégalité, souvent source d’incompréhension mutuelle et n’abusons pas de notre pouvoir d’achat. (…)
    Ci-dessous, la position qu’Arvel Voyages préconise à ses voyageurs :

    -      Mesurer, avant d’agir, les effets directs et indirects de notre générosité spontanée. Les dons, cadeaux doivent théoriquement être fonction du niveau de vie pour ne pas déstabiliser les équilibres économiques. La façon de donner n’est pas innocente. Un cadeau peut être mal interprété, déplacé et ne doit pas être condescendant.

    -      Ne donner que lors de rencontre inscrite dans la durée ou aux responsables de village, écoles, responsables d’association, élus, prêtres, médecins… qui pourront bien mieux que nous redistribuer. Préparons judicieusement nos bagages en fonction de notre destination et de notre programme (s’il est prévu une visite d’école, de dispensaire…).

    -      Ne remettre des médicaments qu’aux professionnels de la santé et ne jamais donner d’argent aux enfants. Les dons d’argent indus les déscolarisent. L’aumône enfantine déstabilise l’organisation familiale et sociale. Sans franche rencontre réellement inscrite dans le temps, n’offrons rien aux enfants pour ne pas créer l’habitude de solliciter les touristes et de tendre la main. Tenir nos promesses d’envois postaux.

     

    Télécharger la Charte du voyagiste et du voyageur d’Arvel Voyages (pdf charte complète)


  • Quelques mots, quelques livres :
  • L’Arabe est la langue nationale et officielle ; le Tamazight est aussi reconnu comme langue nationale. 

    Oui : nem
    Non : lays
    Merci : choukran
    S’il vous plaît : min fadlik
    Au revoir : iilaa alliqa 
    Bonjour : sabah alkhyr
    Pardon : maedhira
    Combien ça coûte ? : kam sieruh
    Je ne comprends pas : la'afhum

     

    BIBLIOGRAPHIE


    « La Kabylie et les coutumes kabyles », A. Hanoteau et A. Letourneux, Bouchène, 2003 
    « Oran la joyeuse - Mémoires franco-andalouses d’une ville d’Algérie », A. Salinas, Essai, L’Harmattan, 2004
    « Histoire de l’Afrique du Nord - Des origines à 1830 », Charles-André Julien, Payot, 1994 
    « L’Algérie vue du ciel », Yann Arthus-Bertand et collectif, La Martinière, 2011 
    « Alger et Oran, images d’Algérie de 1900 à 1960 », T. Alzieu, Editions Sutton, 2006 
    « La gloire de l’Algérie : écrivains et photographes (1830-1960) », E. Fechner, Calmann Levy, 2000
    « Petit futé Oran », Collectif, 2018 

     

    https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/algerie/


ANIMATEURS

L’animateur travaille en relation avec le guide local qui a la maîtrise du déroulement du voyage. Sauf exception, l'animateur part et revient avec les participants au voyage, il facilite les relations entre les membres du groupe ; il veille au respect des prestations annoncées, propose des activités pour les soirées et les temps libres et s'efforce d'apporter des plus à l'itinéraire. Il vous apporte ses connaissances du pays pour enrichir, clarifier, décoder et mettre en perspective les informations et les observations perçues lors de votre voyage. Certains nouveaux circuits donnent un rôle prépondérant à l’animateur qui travaille avec des guides locaux ponctuels. Dans les circuits concernés, un animateur est présent à partir de 15 participants adultes (sauf mention contraire dans le détail du « prix comprend »).

PRESTATIONS ET CONDITIONS

Ce prix comprend :

  • les vols réguliers France / Oran / France sur Air France (via Paris) ou sur Air Algérie
  • les taxes d’aéroport (125 € de Paris sauf départs du 12/06 et du 11/09: 63 € ; et 80€ de Lyon) révisables jusqu’à 30 jours avant le départ
  • les transferts aéroport / hôtel / aéroport et le transport sur place en autocar privatisé et climatisé
  • l’hébergement, base chambre double, en hôtel 2/3*NL
  • la pension complète (hors boissons), du petit-déjeuner du jour 2 au petit-déjeuner du jour 8
  • les droits d’entrées pour les visites prévues au programme
  • les services d’un guide local francophone durant tout le circuit
  • les services d’un animateur d’ARVEL (à partir de 10 participants)
  • les assurances à l’exception de l’assurance annulation facultative

Ce prix ne comprend pas :

Réductions et suppléments éventuels :

  • Supplément petits groupes (6 ou 7 voyageurs): 100 €
  • Supplément chambre individuelle (sous réserve de disponibilité) : 175 €.

Participants :

  • minimum 8 - maximum 15.

Infos pratiques :

  • Transport aérien: 
  • Sous réserve de modification, vous voyagerez sur un vol régulier de la compagnie Air France (via Paris) ou sur Air Algérie. .

    Le nom de la compagnie, les horaires définitifs, les franchises bagages vous parviendront avec votre convocation, environ 15 jours avant votre départ. Cette convocation précisera le lieu et l’heure exacte du rendez-vous. Celui-ci se fait généralement 2 à 3 heures avant le décollage.

    Lors de votre inscription, vous devez nous communiquer précisément les noms et prénoms figurant sur votre passeport valide. A défaut, tout changement de nom ou prénom pourra engendrer des frais pouvant aller jusqu’au montant total du billet d’avion. 
    Si vous devez effectuer un trajet en train ou en avion pour rejoindre votre aéroport de départ et votre domicile au retour : ARVEL déconseille fortement l'achat de billets non modifiables et/ou non remboursables (Prem's, etc…). Les horaires peuvent changer jusqu’au départ et les imprévus sont inhérents au trafic aérien.  
    Si vous avez besoin d’étiquettes-bagages, n’hésitez pas à nous les demander.
    Prévoir une photocopie de votre passeport (page avec vos informations personnelles) et 1 ou 2 photos en cas de perte ou de vol.
    Merci de nous faire parvenir à l’inscription, une photocopie de votre passeport : page avec vos informations personnelles.

  • Votre formule de voyage : circuit découverte 
  • Afin de vous permettre de découvrir un pays, une région, nous vous proposons des circuits organisés. Certains voyages ont une thématique plus culturelle, d’autres sont davantage orientés. Dans tous les cas, nous nous efforçons, pour que vous profitiez au mieux de votre voyage, d'alterner les visites historiques, la découverte des villes et villages d'aujourd'hui, les balades à pied et l’émerveillement devant les beautés naturelles, les occasions de rencontre et du temps libre pour que vous puissiez faire vos propres découvertes. Les transports et les hébergements sont réservés et de bonne qualité. 
    Vous partirez en petits groupes, majoritairement 15 personnes maximum sauf certains circuits pour lesquels nos groupes peuvent aller jusqu’à 20 personnes.
    Pour ce voyage le groupe est limité à 15 personnes.

  • Hébergement     
  • Vous êtes logé en hôtel 2/3* normes locales, avec douches et toilettes privées.
    Le nom et l’adresse des hôtel figureront sur votre convocation que vous recevrez environ 15 jours avant le départ.

  • Repas et boissons
  • Vous êtes hébergés en pension complète, du petit-déjeuner du jour 2 au petit-déjeuner du jour 8 (hors boissons). 
    Les plats de base sont souvent, outre des crudités, des ragoûts de légumes longuement mijotés, agrémentés d’une petite portion de viande. Les viandes les plus consommées sont celle du poulet, du mouton et de l'agneau préparées en sauce, en boulettes, en tajine (mijotées), grillées ou rôties (méchoui). La viande, onéreuse, est parfois remplacée par des abats (foie, cervelle, tripes, langue, coeur...) préparés grillés en brochette. Parmi les spécialités algériennes, goûtez le couscous, la chorba (soupe traditionnelle) ou le bourek (feuilletés confectionnés dans des feuilles de brick farcies). 
    Les boissons ne sont pas comprises. A titre indicatif, à l'hôtel ou au restaurant une bouteille d'eau (1,5l) vaut environ 30 dinars algériens.

  • Transports
  • Les transferts aéroport/hôtel/aéroport et le transport sur place se font en autocar privatisé. 

  • Encadrement
  • Le groupe est accompagné par un guide local francophone durant tout le voyage.

    Les groupes sont accompagnés par un guide local francophone et pour certains circuits, aussi par un animateur d'ARVEL. L’animateur travaille en relation avec le guide. Il facilite les relations avec le groupe ; il veille au respect des prestations annoncées, propose des activités et sorties pour les soirées et lors du temps libre et s’efforce d’apporter des plus à l’itinéraire. Il vous apporte ses connaissances du pays pour enrichir, clarifier, décoder et mettre en perspectives les informations et les observations perçues lors de votre voyage. 

    Pour ce voyage, l’animateur ARVEL est prévu à partir de 10 participants. 

  • A emporter
  • Pour vos bagages, prévoyez une valise ou un sac souple à roulettes ainsi qu’un petit sac à dos pour la journée. 
    Emportez des vêtements légers, un sweat ou un lainage pour les soirées ainsi que des vêtements longs, des lunettes de soleil, un chapeau, de la crème solaire à indice fort, un produit anti-moustiques, un brumisateur. Un réveil, une gourde isotherme pour garder l’eau fraîche ainsi qu’une housse protectrice pour vos appareils photos et vidéo peuvent être utiles. Prévoyez des tennis confortables pour marcher, des sandales et des tongs. 
    Pour les femmes prévoir des vêtements couvrant les genoux (jupes, pantacourts), pas de shorts trop courts. Ne pas emporter de débardeur, prévoir des vêtements avec manches (courtes ou longues) ainsi qu’un foulard. Prévoir une tenue correcte pour visiter les lieux de culte. 
    Evitez de prendre avec vous vos bijoux de valeur.

  • Pourboires
  • Gratification sous forme monétaire, en remerciement d’un service ou de la qualité de celui-ci, le pourboire a une histoire propre à chaque contrée. Sa disparition dans un certain nombre de métiers et de pays a souvent suivi l’obtention de véritables salaires réglementés dans des professions où jusqu’alors régnait l’arbitraire en matière de rémunération et où l’essentiel des revenus du travailleur dépendait de la bonne volonté des clients.
    Dans nombre de pays encore, le pourboire est d’usage et il reflète souvent une conception de la rémunération différente de la nôtre. Il peut, ne l’oublions pas, faire vivre des familles entières.

    Pour ce voyage : prévoir environ 20 € par voyageur.